Ça impressionne, papier carbone… // To Buy or Not to Buy (Essie)

♫ Laissez parler les petits papiers (sur vos doigts), puissent-ils un soir, papier buvard, vous consoler ! ♫ Je vais chercher mes références très loin, mais je trouve que cette chanson colle plutôt bien avec cette manucure réalisée avec du papier journal… Avant de vous expliquer comment procéder, je vais d’abord vous parler du vernis qui m’a servi de base, To Buy or Not to Buy de la dernière collection signée Essie.

To Buy or Not to Buy est un lilas pastel, un peu laiteux, qui tire légèrement sur le rose. Dans le flacon, plein de jolies micro-paillettes roses et bleues que j’aurais adoré retrouver sur mes ongles. On les distingue de temps à autre, mais malheureusement, ce n’est pas aussi flagrant que quand on observe To Buy or Not to Buy derrière sa paroi de verre ! Comme pour Navigate Her, le vert pastel que je vous ai présenté en début de semaine, comptez trois fines couches pour obtenir ce niveau d’opacité. Ça peut paraître un peu fastidieux, mais le temps de séchage est tellement rapide que les couches s’enchaînent sans souci particulier. Là encore, même sans top coat, le fini est ultra brillant, une constante chez Essie…

Le mois dernier, 10tubes a ravivé mon envie de tenter la manucure papier journal. Comme je suis un peu longue à la détente, ce n’est qu’hier que je me suis lancée. Pourquoi hier ? L’occasion, tout simplement ! Une fois par mois, je scanne les coupures presse d’un de mes clients pour en faire des dossiers numériques et j’en ai profité pour joindre l’utile à l’agréable en saccageant une page de la presse locale pour habiller To Buy or Not to Buy. Au début je me suis dit (bêtement !) : « Pffff… Je ne peux pas faire ma manucure avec ça, le texte est super chiant ». Puis en y réfléchissant (ça m’arrive ^^), le texte est finalement tellement gros compte-tenu de la taille de mes ongles, que non, non, non, personne ne sera capable de lire les nouvelles locales sur mes doigts. Moralité : le texte, on s’en fout !

Donc, pour attaquer cette manucure au papier journal, il vous faudra :
– du papier journal (le vrai, celui qui vous fait les doigts tout noirs quand vous avez fini de le lire),
– de l’alcool à 70° (vu que celle à 90° n’est plus vendue en pharmacie),
– un petit godet pour y mettre un fond d’alcool à 70°,
– un stylo dissolvant (ou un coton-tige et du dissolvant),
– du top coat accélérateur de séchage (le Good to Go d’Essie pour moi)

Les étapes de la manucure au papier journal :
1. Commencez par déchirer grossièrement des morceaux de journal un peu plus grands que la taille de vos ongles.
2. Ensuite, versez un fond d’alcool dans votre godet.
3. Quand votre couleur de base est posée et bien sèche (personnellement, j’ai fait ma manucure la veille et la déco au journal le lendemain), soit vous plongez votre doigt dans l’alcool puis vous appliquez un morceau de journal sur votre doigt mouillé, soit vous trempez votre morceau de journal dans l’alcool (juste le temps de l’imbiber) puis vous l’appliquez sur votre doigt.
4. Vous pressez le papier quelques secondes bien fermement pour que l’encre se décalque sur vos doigts. Attention à ne pas faire bouger le journal sous peine d’obtenir un motif pas vraiment net (donc pas très joli, voir mon index…)
5. Décollez puis nettoyez les contours de votre ongle à l’aide d’un stylo dissolvant.
6. Recommencez à partir de l’étape 3 pour vos autres doigts (ongle par ongle).
7. Quand l’alcool s’est évaporée, passez une couche de top coat pour sceller les motifs.

Cette manucure est également réalisable à l’eau mais je ne sais pas si la marche à suivre est la même. Je dois vous avouer que je ne me suis pas penchée sur la question vu que l’alcool à 70° était juste sous mon nez, contrairement au point d’eau qui aurait nécessité que je me lève de mon bureau… ^^

Vous connaissiez la manucure « papier journal » ? Vous avez déjà essayé ?

To Buy or Not to Buy (collection Navigate Her // version US) par Essie : base coat, 3 couches, top coat