Envolée de papillons… // Purple Blue (Models Own)

La désormais célèbre collection Beetle Juice de Models Own me fait de l’œil depuis un long moment déjà… Encore plus depuis que la marque a sorti un complément plus estival composé de trois pépites au parfum de tropiques (swatches à venir). Sauf que le seul vernis de la marque que j’avais jusqu’à lors en ma possession a refusé de sécher (je ne vous l’ai même pas montré tellement le fiasco était grand) et le vernis de la gamme professionnelle a fait d’affreuses bulles. Autant vous dire que je n’étais pas vraiment emballée à l’idée de me jeter de nouveau dans la gueule du loup !

Puis j’ai craqué en priant très très fort pour que mes mauvais débuts avec la marque soient tout simplement fortuits. Je les ai reçus… Je les ai tout de suite aimés ! Non, mais regardez-moi ces couleurs ❤

J’ai retenu mon souffle en l’appliquant. Première couche : parfaite, temps de séchage rapide. Seconde couche : opacité complète, j’hésite même à passer une couche de top coat accélérateur de séchage ! Purple Blue est un vernis à priori duo-chrome violet/bleu (comme son nom l’indique ^^) sauf qu’il est un peu plus complexe que ça… Dans une base prune foncée, Purple Blue est saturé de glass flecks multichromes qui passent par du bleu, du magenta, du violet pour finir par une pointe de cuivré en lumière rasante.

Et puis comme j’ai plein de plaques de stamping à tester (et qu’à cause de Pshiiit, je vais en avoir bientôt encore plus) (préparez-vous à faire une overdose !!) (no more parenthèses) (je disais quoi déjà ? :P), j’ai tamponné Plum Luck de Sally Hansen qui en fait n’est pas aussi parfaitement couvrant que dans mon souvenir. Ceci dit, je trouve cette envolée de papillons du plus bel effet. Voilà qui me réconcilie avec Models Own !

Purple Blue (collection Beetle Juice) par Models Own : base coat, 2 couches, top coat // Stamping réalisé avec 640 Plum Luck (Sally Hansen) et le motif papillon de la plaque BM-205 (Bundle Monster)

805 Grey Matter (Rimmel) // Full Spectrum (China Glaze)

Après ma manucure bleu-blanc-rouge d’hier, j’ai eu envie de douceur, de finesse, de romantisme et de légèreté en associant deux couleurs que j’aime beaucoup et qui, je trouve, s’harmonisent parfaitement entre elles : le gris et le rose.

Je suis d’abord tombée sur Full Spectrum, un des vernis pailleté de la collection Prismatic de China Glaze. Full Spectrum, dont la base est très légèrement rosée, est saturée de micro-paillettes roses pâles et argentées et de plus grosses paillettes multicolores (jaune, orange, rose, turquoise, vert et argent). Contrairement à ses petits frères Optical Illusion et Liquid Crystal, il est moins couvrant, comptez 3 couches ! Lui aussi est duo-chrome, sa base rose a de jolis reflets jaunes dorés que l’on distingue très légèrement quand la lumière est rasante…

Puis, j’ai trouvé le parfait vernis crème gris souris avec Grey Matter de Rimmel. Comme à l’époque où je vous ai présenté 415 Instyle Coral, je ne suis toujours pas très fan du pinceau mais je m’y fais finalement ! Je sais par contre que beaucoup d’entre vous adorent les pinceaux larges et courts. Là encore, même si cette teinte est tout ce qu’il y a de plus « banale », figurez-vous qu’elle est unique dans ma collection. J’ai beaucoup de gris crèmes plus foncés, par contre, mes vernis gris plus clairs sont toujours soit irisés/pailletés, soit sorbets. Ajoutez à ça une application super agréable (formulation parfaite, opaque en 2 couches, temps de séchage ultra rapide) et vous obtenez un must-have verniesque de premier ordre !

Rien de tel qu’un joli dégradé pour les faire vivre ensemble, vous ne trouvez pas ?

Full Spectrum (collection Prismatic) par China Glaze : 3 couches sans base ni top coat // 805 Grey Matter (gamme 60 Seconds) par Rimmel : base coat, 2 couches, dégradé Full Spectrum, top coat

[Tuto-Vidéo] Tequila Sunrise ou la manucure jelly sandwich gradient


Je suis un peu en avance pour le nouveau défi lancé par 10tubes et Odile Sacoche, j’ai nommé The Sunday Nail Battle (pour en savoir plus, cliquez ici), mais comme demain, j’ai un autre défi sur le feu, je prends un peu d’avance… Le thème retenu pour le lancement est le Jelly Sandwich.

Le Jelly Sandwich consiste à appliquer une couche de paillettes entre deux couches de vernis sorbet pour donner de la profondeur à l’ensemble de la manucure. Sauf que moi (je commence déjà à ne pas respecter les règles du jeu ^^), j’ai en plus de ça travaillé en dégradé. Et pour me compliquer la tache, j’ai non seulement dégradé deux vernis sorbets entre eux mais aussi des paillettes, des flakies plus précisément… Pour que la mise en oeuvre soit plus claire, je vous ai préparé un rapide tuto-vidéo. J’espère qu’il fonctionnera, YouTube m’a annoncé des restrictions de pays à cause de la bande-son, je croise les doigts ! (edit : ça y est ça fonctionne !)

Et voici les photos pour que vous puissiez vous faire une idée plus précise du rendu…


On dirait un cocktail qu’on sirote au bord de la piscine vous ne trouvez pas ? Ou un lever de soleil d’une journée qui s’annonce très chaude ? Ça vous plait ? J’espère que le joli défi mis en place par 10tubes et Odile remportera beaucoup de succès et que vous serez nombreuses à leur transmettre les liens vers vos blogs et vos oeuvres d’art…

Manucure « Tequila Sunrise » ou Jelly Sandwich Gradient réalisées avec Y’all Come Back Ya Hear ? (OPI) // Big Hair… Big Nails (OPI) // NFU49 (Nfu Oh)

Le défi d’une première rencontre // The One That Got Away (OPI)

C’est l’histoire d’une rencontre virtuelle qui se transforme en rencontre en chair, en os et en vernis… En fouillant la blogosphère française à la recherche d’autres passionnées de la marque A England, je suis tombée sur le blog bilingue d’une petite fée surnommée Lélie. Après avoir échangé via nos blogs respectifs, le hasard de la vie nous a poussées dans les « griffes » l’une de l’autre. Mercredi dernier, nous nous sommes rencontrées… en vrai ! Ma toute première rencontre faite grâce au blog, j’étais à la fois ravie et angoissée, imaginez !! Pour l’occasion, Lélie m’a proposée un petit défi. Chacune devait porter sur ses ongles la couleur la plus représentée sur le blog de l’autre. C’est ainsi que je me suis vernie de rose pendant qu’elle posait du vert (grande claque d’ailleurs, je ne pensais vraiment pas que les vernis verts étaient les vernis les plus représentés ici !). Je m’excuse d’avance pour mes mains qui sont dans un triste état après mon mini-déménagement du week-end dernier. L’ongle de mon majeur a été sévèrement limé. Je ne vous parle même pas de la main droite puisque vous ne la voyez jamais ^^ mais elle aussi a souffert !

Alors, oui, seulement deux photos puisqu’encore une fois la batterie de l’APN m’a encore jouée des tours, je n’ai pas eu le temps de faire mieux ! The One That Got Away est un vernis rose fichsia métallisé à glass-flecks duo-chromes. Petite déception, alors que les flacons sont bien duo-chromes roses/dorés dans le flacon, sur les ongles, on ne retrouve l’effet que très (très très) difficilement. Opaque en trois fines couches (n’essayez pas de le faire en deux couches épaisses, la texture assez fluide de ce vernis ne s’y prête pas), l’application est facile et le temps de séchage rapide. La tenue est plutôt bonne, même si le lendemain de ma pose, j’avais un petit éclat sur la main droite…

Parce que mardi, j’ai reçu mes plaques Bundle Monster (ouh yeaaaah, le jour de mon anniversaire de blog !), j’ai voulu ajouter un petit stamping. J’avais prévu de le faire en doré pour rappeler les reflets qu’on aperçoit de temps à autre sur les ongles et impossible de trouver un vernis doré assez couvrant. Bien sûr, c’était avant de retrouver dans le fond d’un tiroir Superfreak d’Urban Decay qui aurait pu très certainement convenir. Du coup, par dépit, j’ai stampé le motif avec le beau Camelot d’A England et finalement je me demande si ce n’est pas plus heureux que le doré envisagé au départ ?! Désolée pour la photo post-nettoyage rapide qui rend l’ensemble un peu crado. Décidément, je confirme mon statut de boulet et de blogueuse en carton… ^^

Un dernier petit mot pour vous rappeler que les concours anniversaire sont encore ouverts pour quelques jours : 1. A England // 2. L’onglerie // 3. Bourjois // 4. OPI ! A bientôt !!

The One That Got Away (collection Katy Perry) par OPI : base coat, 3 couches, top coat // Stamping réalisé avec Camelot (collection The Mythicals) par A England et la plaque BM-201 par Bundle Monster

Triangles… 03 Beige Distinction (Bourjois) // Liquid Crystal (China Glaze)

Je sais que vous avez été plusieurs à ne pas adhérer à ma manucure « total glitter » lors de ma présentation d’Optical Illusion de la collection Prismatic de China Glaze. Aujourd’hui, je commence donc par vous présenter Beige Distinction de Bourjois, puis Liquid Crystal, le petit frère bleuté d’Optical Illusion (et pour celles qui trouvait le vert « trop bleu » de voir que finalement pas tant que ça ^^) en look complet, puis une déclinaison triangulaire à la Pshiiit. C’est parti !

Beige Distinction est un vernis beige rosé poudré. C’est typiquement le genre de teinte nude qui habille les ongles avec beaucoup d’élégance et que l’on peut porter en toute circonstance. Il rentre pile dans la tendance des vernis à ongles « fond de teint » ! Côté application, je n’ai rien à redire, il est parfait… Et mon petit doigt me dit que vous devriez prochainement pouvoir le tester vous aussi ! Rendez-vous la semaine prochaine 😉

Dans sa base bleue à reflets violines, Liquid Crystal est saturé de micro-paillettes argentées et de plus grosses paillettes rondes et multicolores (argent, jaune, orange, rose, turquoise et vert). Le reflet duo-chrome est plus présent que chez Optical Illusion. Personnellement, je le trouve parfait en total look paillettes. Il est couvrant en deux couches, sèche très vite et a un fini plutôt brillant une fois posée une couche épaisse de top-coat. Ses paillettes sont tellement denses que vous devrez dégainer les papillotes pour vous en défaire, mais vous ne trouvez pas qu’il le mérite ?

Et voici le petit nail-art largement inspiré de Pshiiit ! Bon, ok, honteusement reproduit… Distingué ce beige de Bourjois vous ne trouvez pas ? Et les paillettes cristallines de China Glaze ne sont-elles pas magnifiques ? Vous les préférez chacun de leur côté ou associé ?

03 Beige Distinction (gamme 1 sec/ongle // nouvelle texture “gel”) par Bourjois : base coat, 2 couches, top coat // Liquid Crystal (collection Prismatic) par China Glaze : base coat, 2 couches, top coat

Rendez-vous sur Hellocoton !

Reflets duo-chromes et paillettes // Optical Illusion (China Glaze)

Au SOS « Qu’est-ce que je mets sur mes ongles ? » lancé hier, on m’a répondu : du vert, des paillettes, la collection Prismatic. Pour mettre tout le monde d’accord, je vous présente donc aujourd’hui une des merveilles achetée récemment chez Pshiiit Boutique, j’ai nommé Optical Illusion. Et croyez-moi, les reflets roses/violets que vous percevez dans le flacon ne sont en aucun cas une illusion d’optique… Splendeur !!!

(Au sujet de la boutique, j’ai complété mon billet, puisque depuis j’ai passé et reçu une deuxième commande et le moins qu’on puisse dire c’est que Camille a parfaitement corrigé le point négatif que je lui reprochais… Je vous invite à lire l’édit en bas de page !)

Sous une lumière vive (au soleil ou en lumière artificielle), Optical Illusion est un vernis dont la base légèrement teintée de vert d’eau est saturée de micro-paillettes argentées et vertes qui donnent au vernis un effet hyper métallisé, presque « foil ». Un des dénominateurs communs de la collection Prismatic, c’est que China Glaze a ajouté une pluie de paillettes rondes de toutes les couleurs : argent, jaune, orange, rose, turquoise et vert (à la façon de Follow Me On Glitter que vous pouvez tenter de gagner jusqu’à ce soir minuit). Côté application, Optical Illusion se pose facilement. Opaque en deux couches, il sèche très rapidement. Attention, sa densité de paillettes le rend plutôt rugueux, prévoyez donc de poser une couche épaisse de top coat (Sèche-Vite de la marque Sèche) ou deux couches plus fines de Good to Go (Essie) par exemple.

Les reflets duo-chromes ne sont visibles qu’à l’ombre, quand la lumière est rasante et tombe pile sur les doigts. Alors, on pourrait se dire que c’est dommage, mais personnellement, je trouve que c’est justement ce qui fait le charme de cette collection (oui, parce qu’ils ont TOUS des reflets de dingue !!!) : au soleil, OpticaI Illusion brille dans une explosion de paillettes métallisées, à l’ombre, il profite du moindre rayon de lumière pour jouer les vernis caméléons…

Optical Illusion (collection Prismatic) par China Glaze : base coat, 2 couches, top coat

392 Mystic Violine (Peggy Sage) // J’en ai un pour vous ! [Concours]

C’est officiel, plus je teste les vernis Peggy Sage, plus je les aime ! Lors de mon dernier passage chez le grossiste en articles de coiffure, après avoir craqué sur Secret Green, c’est Mystic Violine qui a fait chavirer mon petit cœur faible de NPA. Mystic Violine est un vernis sorbet dont la base violine est saturée de glass flecks duo-chromes qui passent du bleu turquoise au violet magenta. Une vraie pépite ! La formule est facile à travailler et le temps de séchage rapide. Côté application, en fonction de la transparence que vous souhaitez laisser à ce beau 392, il vous faudra poser entre deux et trois couches. Deux couches pour un effet bonbon à paillettes, trois, comme je l’ai posé moi, pour un effet plus intense et dramatique. Comme vous le voyez sur les photos, en fonction de l’éclairage, il est assez changeant et c’est aussi ce qui fait son charme. Je suis conquise !

La bonne nouvelle, c’est que ce jour là, j’en ai acheté un deuxième… pour vous ! Comme ça, juste pour le plaisir de vous faire découvrir Peggy Sage si vous ne connaissez pas encore leurs produits. C’est pas trop cool ça ?

Les conditions pour participer à ce concours express sont les suivantes…
1) Ce concours est ouvert aux personnes ayant une adresse postale en France, en Suisse ou en Belgique.
2) Vous avez jusqu’au samedi 17 mars minuit pour participer.
3) Pour gagner une chance de remporter Mystic Violine, dites-moi quel est le nom du vernis Peggy Sage dont je ne vous ai pas encore parlé sur le blog ? Un petit indice… N’hésitez pas à vérifier dans ma vernithèque les références en ma possession puis dans la catégorie Peggy Sage du blog celles que vous ai déjà présentées ! Cela peut vous paraître un peu pénible (et encore je vous donne presque la réponse ^^) mais c’est pour éviter les commentaires du style « je participe » sans autre forme de politesse. D’autre part, pas de panique si vous êtes une lectrice fidèle qui voit d’habitude ses petits mots publiés de suite, l’ensemble des commentaires sont modérés le temps du concours
4) Le ou la gagnante sera tiré(e) au sort grâce à Random.

Cette fois, il n’y a pas de chances supplémentaires à gagner ! Cependant, si vous ne le faites pas déjà, vous pouvez tout de même me suivre via Hellocoton // Facebook // Twitter et/ou via la newsletter en inscrivant votre adresse mail dans la case “Abonnez-vous”, ça me fera toujours plaisir… Il en va de même pour les relais.

Comme pour les concours précédents, faites attention à utiliser une adresse mail valide pour répondre afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours. Sans réponse du ou de la gagnante 72H après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu. Soyez fair-play s’il-vous-plaît et ne participez pas plusieurs fois au jeu avec différents pseudos, je vérifie les adresses IP. Vraiment, ce n’est pas très agréable ! Ce concours n’est pas sponsorisé, le vernis est neuf et a été acheté personnellement.

C’est à vous les filles (et les gars ?) ! Vous avez même le droit de me dire si Mystic Violine vous plait autant qu’à moi ^^

392 Mystic Violine par Peggy Sage : base coat, 3 couches, top coat

Vous avez dit comparaison ? // Ascalon vs. Princess Tears (A England)

« She’s alive ! Aliiiiive !!! » Et oui les filles, ne croyez pas que je vous oublie, loin de là, mais ma vie personnelle slash professionnelle prend un gros coup d’accélérateur depuis une dizaine de jours et m’empêche d’être aussi présente que je le voudrais. J’ai une tonne de photos en stock qui n’attendent que mon bon vouloir et des petits cadeaux qui hurlent depuis mon Helmer qu’ils aimeraient bien rejoindre leur nouvelle maison (ou comment avoir prévu un concours de Saint-Valentin et s’être magistralement plantée dans les délais). Bref, vous l’aurez compris, je suis grave dans le jus ! Même mes ongles font la gueule, ça fait bien longtemps qu’ils n’ont pas goûté à une goutte de dissolvant… Heureusement, j’ai réussi à négocier un délai auprès de mon client. Trois jours. Week-end inclus. Autant vous dire que c’est riquiqui, mais c’est mieux que rien, et ça me permet de vous faire un petit coucou…

Aujourd’hui, je vous poste des photos qui n’étaient pas destinées à être rendues publiques. En effet, durant ma semaine spéciale A England // Présentation de la collection The Legend, une de mes twitt’copines (hi Radha ! ^^) m’a demandée une comparaison entre Ascalon et Princess Tears. J’ai profité d’un changement de manucure pour lui faire un swatch vite fait, bien fait (ce qui explique les mains toutes sèches) qui lui a permis de faire un choix entre les deux. Après réflexion, Je me suis dit que vous vous posiez peut-être les mêmes questions existentielles (vous en conviendrez, on est fan ou on ne l’est pas !) et je me décide à vous les poster aujourd’hui. Les deux premières photos ont été faites sous la lightbox, la dernière en extérieur. Dites-moi que ça vous aide ?! Ou faites-moi juste un petit signe, ça me manque terriblement de ne pas vous lire en ce moment… Je vous fais plein de bisous pailletés et je vous dis à très très vite !

Ascalon vs. Princess Tears (collection The Legend) par A England : 2 couches sans base ni top coat

Complètement geek ! // Goûter Star Wars et manucure assortie

Depuis que mes enfants sont en âge de me le demander, chaque année, pour leur anniversaire, ils m’imposent un thème de goûter et je m’exécute. C’est beau l’abnégation maternelle ! Ce week-end, mon fils a fêté son sixième anniversaire et depuis que son papa l’a initié à Star Wars, il en est complètement fou… C’est donc tout naturellement qu’il m’a demandé de lui confectionner un gâteau sur ce thème et tant qu’à faire « tu pourrais aussi faire des ongles sabres laser Maman ! ». Bien, bien, bien… Je vous emmène du côté obscur de la force ?

C’est un nail-art (et encore, le mot est fort) volontairement épuré, Star Wars ne me passionnant pas particulièrement… Pour ce faire, il vous faudra le matériel suivant :

> Un vernis nude // San Tan-Tonio (OPI)
> Un vernis à micro-paillettes duo-chromes (roses et bleus ici) // I Juggle… Men (OPI)
> Un vernis bleu foncé // Bobbing for Baubles (Essie)
> Un accélérateur de séchage // Good to Go (Essie)
> Des guides pour french manucure (ou pas selon votre dextérité)
> Des strass rouges et bleus pour représenter trèèèès symboliquement les sabres laser
> Une pince à épiler


1. Sur votre base, commencez par poser deux couches du vernis nude, puis une couche de paillettes pour donner un petit effet à la fois inter-galactique et festif !
2. Passez une couche d’accélérateur de séchage et patientez quelques minutes…
3. Quand la première étape est bien sèche, posez vos guides pour french et peignez le bout de vos ongles en bleu. Avant que le vernis sèche, enlevez les guides. Je vous conseille de procéder ongle par ongle.
(Si vous le souhaitez, vous pouvez vous arrêtez ici, vous obtiendrez une french bicolore façon Yves-Saint-Laurent, une couche de top coat et on n’en parle plus !)
4. A l’aide d’une petite goutte de topcoat, collez en diagonale une première ligne de 6 strass bleus (si vous souhaitez faire gagner Skywalker ^^), puis croisez une deuxième ligne de 5 strass rouges façon sabres qui s’entrechoquent.
5. Passez une couche finale d’accélérateur de séchage pour sceller le motif créé.

Mes ongles, à mon grand regret, n’ont pas remporté le succès escompté, je n’en dirais pas autant de mon goûter…

Avec par ordre d’apparition : sablés « étoiles » et glaçage au citron, muffins bananes/raisins secs aux perles de sucre et fondant au chocolat Dark Vador avec son glaçage au chocolat noir corsé. Miam et joyeux anniversaire mon cœur !!!

J’en profite pour faire un petit clin d’œil à Charlotte et Vesper, puisqu’après une longue conversation sur Twitter, nous avons découvert non seulement que nos hommes/enfants entretenaient une véritable passion pour La Guerre des Étoiles (tous des geeks !!) mais aussi que le fils de Vesper était né le même jour que le mien ! Comme il est petit le monde de la blogo…

J’ai testé pour vous… 10 façons de porter le vernis à paillettes

A moins de vivre sur une autre planète, je pense que vous avez remarqué que les vernis à paillettes sont absolument partout cet automne… Que ce soit OPI et les Muppets, Mavala et sa collection Show Time ou les Eye Candy de China Glaze, les fabriquants n’ont de cesse de vouloir mettre des paillettes dans nos vies ! On aime ou on n’aime pas… Personnellement, je trouve qu’elles permettent d’agrémenter n’importe quel vernis, d’élargir le champ des possibles (X vernis crèmes/irisés/métallisés que multiplient Y vernis pailletés = Râââââ, un nombre infini de combinaisons !!!) et de mettre quelques grains de folie dans ce monde de bruts. Tantôt sages, raffinées et subtiles, tantôt volcaniques et exubérantes, je suis partie de l’idée qu’il y a autant de façons de porter les paillettes que les femmes ont de personnalités, pour vous présenter un petit melting-pot d’idées de manucures. Comment porter les paillettes en fonction de vos envies ? Suivez le guide…

1. Assortiment coloré
Votre profil : Les paillettes, pas de doute, vous aimez ça… Mais quand elles savent rester discrètes ! Ce qu’on fait : On joue la carte de l’harmonie colorée en posant une fine couche de grosses paillettes sur une base unie assortie.
En guest star : Pamplona Purple (OPI) // Super Funk (NYX)

2. Accent Nail Disco
Votre profil : Les paillettes, vous les a-do-rez, mais ce n’est pas toujours facile de concilier le cœur et la raison au quotidien. Ce qu’on fait : On saupoudre joyeusement de paillettes un seul et unique ongle (accent nail). Pendant ce temps là, les autres restent plus sages…
En guest star : New-York (Mavala) // Mexican Hat Plant (Priti NYC), l’une des nombreuses alternatives à Deborah Lippman, OPI et les autres…

3. Pluie de paillettes
Votre profil : Vous aimez la subtilité, la finesse et la douceur. Vous avez l’âme d’une artiste jusqu’au bout des ongles. Ce qu’on fait : On se jette sur le tuto-vidéo de la Reine du dégradé de paillettes en cascade, on admire la technique et on se lance à son tour !!
En guest star : Suzi and the Lifeguard (OPI) // Asun (Make Up Store) aux 3/4 // Teenage Dream (OPI) au 1/3

4. French Holo
Votre profil : Vous aimez le classicisme et la sobriété de la french manucure, mais vous aimeriez pouvoir de temps à autre lui donner un petit coup de fouet pailleté ? Ce qu’on  fait : On dépose une couche de micro-paillettes holographiques sur le bord libre (partie blanche) et on pousse le vice (ou pas) à décorer l’ongle avec un petit motif dessiné au liner et un strass (partie rose). On pense à « sceller » l’ensemble avec une couche de top coat.
En guest star : Duo French Manucure (Agnès B.) // Fairy Dust (China Glaze)

5. Duo-chrome
Votre profil : Vous aimez réaliser des expériences et vous êtes une vraie championne pour associer vos vernis entre eux ? Le layering est fait pour vous ! Ce qu’on fait : On part à la recherche d’une base de couleur unie et de deux vernis à paillettes à la fois différents (de par la forme de leurs paillettes) et complémentaires (en terme de couleur). On les superpose et on obtient un subtil mélange de paillettes à effet duo-chrome…
En guest star : Ski Teal We Drop (OPI) // Chunky Holo Teal (Kleancolor) // Nfu 54 (Nfu Oh)

6. Etoilée
Votre profil : Vous aimez la symétrie et les motifs graphiques. Vous ne faites pas partie des paillettes addicts, vous vous dites plutôt « pourquoi pas, mais avec parcimonie ! » Ce qu’on fait : On choisit un vernis original à grosses paillettes et on s’en sert comme d’un sticker. On passe une couche de top coat pour ne pas perdre une paillette en route…
En guest star : 235 Pearly Orange (Kiko) // Silver Star (Kleancolor)

7. Bling-bling !
Votre profil : Entre vous et les paillettes, c’est une grande histoire d’amour… Rien ne vous fait peur, il FAUT que ça brille ! Ce qu’on fait : On joue la carte « j’assume à 200% » à fond et on recouvre le moindre millimètre carré d’ongles de paillettes.
En guest star : Extra-va-vaganza ! (OPI)

8. Effet Craquelé
Votre profil : Vous êtes une inconditionnelle des vernis craquelés. Ce qu’on fait : On se la joue bling-bling  (voir ci-dessus) et on ajoute une couche de son craquelé préféré. Ce dernier ayant un fini mat, on met une couche de top coat pour faire briller l’ensemble !
En guest star : Teenage Dream (OPI) // Cracked Concrete (China Glaze)

9. Demi-lune
Votre profil : Vous êtes méthodique et appliquée, vous aimez relever de nouveaux défis. Ce qu’on fait : On relit le tuto-photo de la manucure demi-lune et on se met au boulot !
En guest star : Liquid Leather (China Glaze) // Fairy Dust (China Glaze) // Snow Globe (China Glaze)

10. Ruffian Style
Votre profil : Vous aimez les manucures raffinées et jouer avec les différents finis de vos précieux flacons. Vous avez la main sûre. Ce qu’on fait : On commence par poser une base métallisée sur l’ensemble de l’ongle, puis on passe une couche d’un vernis uni et bien opaque en partant cette fois du quart inférieur de la base de votre ongle. Idéalement, on choisit un vernis dont le pinceau est arrondi, ça facilite grandement les choses ! Pour rendre l’ensemble un peu plus festif (c’est bientôt de saison ^^), on ajoute une couche de top coat à micro-paillettes assorti au vernis utilisé en base (ici, doré).
En guest star : Swing Baby (China Glaze) // N°7 Gamme Innovation (Bourjois) // Angelic Glitter (Nubar)

BONUS. Matte About… Glitter

Votre profil : Vous voulez voir sous un nouveau jour la manucure impeccable que vous arborez fièrement sur le bout de vos doigts ? Vous avez envie d’un changement à la fois sobre et subtil mais vous n’avez pas le temps de caser une nouvelle manucure dans un emploi du temps bien chargé… Ce qu’on fait : On opte pour une couche de top coat matifiant sur son vernis pailleté préféré !
En guest star : Fowl Play (Orly) // Matte About You (Essie)

Après ce petit tour d’horizon de manucures pailletées, je vous rappelle que si vous êtes la meilleur amie de la paillette, la paillette, elle, peut vite vous rendre folle le jour où vous décidez de la démaquiller. Pour ne pas finir en mauvais terme, je vous invite à lire le tuto que je vous ai concocté il y a plusieurs mois déjà qui vous explique, sous forme de pas à pas en images, la fameuse technique des papillotes. Imparable pour venir à bout des paillettes !

Et vous, les paillettes, vous les aimez comment ?