Welcome to Paradise (Il était un vernis)

Bonjour les filles, comment allez-vous ? Nous voilà une nouvelle fois fidèles au rendez-vous pour vous présenter la nouvelle collection estivale Il était un vernis !

Après Tales of Love, notre collection de printemps tout en douceur et en finesse, nous avons eu envie de revenir à des couleurs à l’état pur : ultra vibrantes (à la limite du néon), sans fioritures et au fini très glossy. Avec Welcome to Paradise, il est temps de laisser ce printemps tristoune derrière nous et de profiter du soleil et des vacances qui se profilent ! Jetez votre plus beau bikini dans votre valise et évadez-vous avec nous sous les tropiques où votre seul souci sera de siroter de l’eau de coco couchée dans un transat à l’ombre des palmiers et de vous faire bercer par le clapotis des vagues… Attachez votre ceinture et embarquez à bord du vol IEUV à destination du paradis !
Welcome to Paradise (Il était un vernis)Welcome to Paradise est composé de 5 vernis holographiques que je vous invite à découvrir ici mais aussi sur le blog de Stéphanie : Captain Blue Sky, Pink and Nothing but The Pink, Peace, Love and Chill, Born to Be Rad et All is Gold.

On commence notre voyage avec Captain Blue Sky, le pilote de nos vacances ! Parce que c’est tout ce qu’on peut espérer pour cet été : l’immensité du ciel bleu au dessus de nos têtes et pas un nuage en vue ! Un ciel pas très réaliste, boosté à la « Lucy in the Sky with Diamonds », mais je pense que vous aurez compris l’inspiration derrière son petit nom. 🙂 Ce bleu cobalt, qui me rappelle la couleur des volets des maisons provençales, se révèle carrément électrique au soleil ou en lumière artificielle. Opaque en deux couches, son velouté holographique en fait un indispensable de la saison à assortir à toutes vos tenues d’été.

Pink and Nothing but The Pink est un savant croisement entre No Comment de notre toute première collection et My Favorite Popsicle. Corail rosé, son shimmer métallisé et son fini « crelly » (entre la texture crème et la texture sorbet) lui apportent une profondeur et un brillant incroyables. Opaque lui aussi en deux couches, son côté bonbon devrait séduire les nailistas adeptes des teintes gourmandes et féminines. Parce qu’un été sans rose au bout des doigts n’est pas vraiment un été !

Opaque en deux fines couches, Peace, Love and Chill oscille entre turquoise et menthe. Quand je le regarde, j’ai la sensation que les mers du sud se sont invitées dans son flacon… Vous savez, ces eaux paradisiaques dans lesquelles se reflètent des éclats de soleil ? Oui, parce que je ne vous l’ai pas dit plus haut, mais Peace, Love and Chill a un petit shimmer doré qui en fait définitivement un vernis parfait pour l’été et votre peau bronzée !

Born to Be Rad est un violet à la limite du néon. Assez sage à l’ombre, quoi que déjà très vif, c’est en plein soleil qu’il se révèle ! Des cinq vernis de cette nouvelle collection, c’est le plus jelly de tous. Il faudra donc prendre son temps pour l’appliquer et attendre que la première couche soit bien sèche pour appliquer la deuxième si vous ne voulez pas faire de trous et pouvoir vous en sortir sans ajouter une troisième couche (coucou l’index qui aurait pu attendre une demie minute de plus avant de recevoir la couche suivante ^^). Je crois que c’est mon préféré par sa singularité et son effet « WAHOUU !! » une fois posé. Celui-là est né pour vous en mettre plein la vue ! 🙂

A chaque collection, nous aimons vous surprendre avec un vernis qui n’a pas forcément sa place au premier abord mais qui finalement, à y regarder de plus près, fait indéniablement le lien entre tous les vernis de la collection. Ce vernis, c’est All is Gold ! All is Gold est un cuivré « rose gold » métallisé saturé de fines particules holographiques. Il est opaque en une couche et sera l’allié de toutes vos envies de nail art. J’aime beaucoup l’analogie que Stéphanie a faite avec un coffre aux trésors, c’est tout à fait ça. All is Gold est à la fois précieux et raffiné !

Pré-commandes
Pendant quelques jours, nous vous proposons d’acquérir les références de la collection Welcome to Paradise à un tarif réduit que ce soit pour les vernis à l’unité ou la collection complète (rubrique « Packs Collection » de la boutique). Ainsi, les pré-commandes se tiendront à compter du mercredi 1er juin 21h jusqu’au lundi 6 juin 21h. Je pense que vous commencez à être rodées mais pour celles qui n’ont encore jamais participé aux pré-commandes, les 100 premières commandes de plus de trois vernis de la collection Welcome to Paradise recevront en cadeau une jolie pochette en coton bio aux couleurs de la collection. (Et elle est canon avec ses feuilles de palmier ! <3) Attention, il s’agit bien de pré-commandes, les vernis ne seront pas expédiés tout de suite ! Nous devrions être en mesure de commencer les envois à partir du 23 juin. Sans doute bien avant, mais on garde la petite marge de sécurité pour ne pas vous décevoir si jamais nous rencontrons un imprévu d’ici là…

Dernier réassort
C’est l’heure de faire nos adieux à #HASHTAG ! Pas de panique cependant, notre dernier réassort devrait nous permettre de les voir encore quelque temps dans la boutique. Retenez juste que vous commandez désormais dans le stock restant et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! A chaque fois, nous postons la photo du vernis qui va disparaître quand le stock devient critique (moins de 10) histoire de vous tenir informées en « temps réel ».

Voilà, voilà ! Je vous invite à vous inscrire à la newsletter Il était un vernis. Deux abonnées à la newsletter seront tirées au sort (et contactées par mail) pour recevoir une collection Welcome to Paradise chacune. Si par hasard, les chanceuses ont commandé lors de pré-commandes, nous les rembourserons !

Retrouvez Il était un vernis (#iletaitunvernis) sur les réseaux sociaux : Facebook ★ Twitter ★ Instagram ★ Pinterest

Shopping : A la rubrique La Boutique du site Il était un vernis ou pour les plus pressées directement via notre BigCartel // 12,90EUR les 12ml
> Retrouvez également Il était un vernis dans les boutiques de nos revendeurs !

Captain Blue Sky, Pink and Nothing but The Pink, Peace, Love and Chill, Born to Be Rad, All is Gold (collection Welcome to Paradise) par Il était un vernis : base, deux couches, top coat

Promenade dans le jardin… Collection Végétal (Il était un vernis)

Bonjour les filles ! J’espère que vous êtes prêtes à crouler sous les photos puisqu’aujourd’hui, on se penche sur Végétal, la nouvelle collection signée Il était un vernis.

Collection Végétal (Il était un vernis)Végétal, c’est un appel au printemps, une façon de vous tirer de la torpeur hivernale et de vous faire mettre un pied dehors. C’est une invitation à prendre un grand bol d’air frais, à contempler les merveilles de la nature et à apprécier cette explosion de couleurs et de senteurs qui fait renaître les jardins. Cette collection est composée de cinq vernis holographiques aux teintes douces ou au contraire plus chatoyantes, aux shimmers puissants et aux micro-paillettes affirmées. Venez, je vous emmène faire une promenade…

Dahlia (Il était un vernis) Dahlia (Il était un vernis) Dahlia (Il était un vernis) Dahlia (Il était un vernis) Dahlia (Il était un vernis) Dahlia (Il était un vernis) Dahlia (Il était un vernis)Dahlia est un violet saturé de micro-paillettes cuivrées et de paillettes bleues. Sa richesse et sa complexité en font un de mes favoris de la collection. Dahlia a quelque chose de presque minéral dans le flacon (pour une collection qui s’appelle Végétal, c’est fort ^^). Un peu comme une pierre brute aux multiples facettes ! Une fois sur les ongles, il révèle toute sa préciosité au gré de la lumière. Je suis sûre que vous l’aimerez autant que moi ! ❤

Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis) Paeonia (Il était un vernis)Paeonia est un corail aux micro-paillettes roses. Délicat comme la pivoine, son shimmer doré lui apporte beaucoup de profondeur. La base de Paeonia tire davantage sur l’orangé mais le rose de ses micro-paillettes équilibre l’ensemble pour en faire un vernis tout doux. Elégant, vous pourrez le porter seul en deux couches ou l’associer avec d’autres vernis de la collection Végétal pour un look plus sophistiqué.

Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis) Lunaria (Il était un vernis)Lunaria est un beige aux glass flecks dorés. Cette jolie plante là est plus connue sous le nom de « Monnaie du Pape » et je suis sûre que comme moi, vous avez joué à la marchande avec ces petites piécettes dorées. A l’ombre, la couleur de Lunaria se rapproche d’un beige « amande torréfiée ». Un nude métallisé en somme, assez facile à porter au quotidien. Au soleil par contre, ses particules holographiques et ses glass flecks dorés le transforment en une petite bombe pailletée ! Nul doute qu’il sera parfait dans quelques semaines sur une peau bronzée…

Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis) Hydrangea (Il était un vernis)Hydrangea est un bleu grisé aux micro-paillettes argentées et au shimmer bleu. Peut-être bien le plus délicat de la collection (avec Paeonia) ! Je crois qu’on a vraiment réussi à mettre un massif d’hortensias en flacon. Tout comme ces fleurs dont la couleur change en fonction de l’acidité du sol, le shimmer d’Hydrangea passe du bleu (en pleine lumière) au rose (en lumière rasante). Je ne suis d’habitude pas très fan des vernis bleus dans lesquels on trouve une touche de rose mais ici, c’est le petit détail qui apporte à Hydrangea sa personnalité, sa touche délicate et féminine. Je suis sous le charme !

Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis) Ixia (Il était un vernis)Ixia est un bleu turquoise vibrant avec la juste de pointe de vert pour lui donner cette dualité que j’aime tant dans les vernis de notre marque. Son arc-en-ciel holographique est plus linéaire que dans les autres vernis de la collection et les glass flecks reflètent la lumière comme autant de petits miroirs…

Vous avez aimé cette promenade dans notre jardin ? Je vous invite à aller lire le billet de Stéphanie pour compléter votre tour d’horizon de la collection Végétal.

Collection Végétal (Il était un vernis)Pendant quelques jours, nous vous proposons d’acquérir les références de la collection Végétal à un tarif réduit que ce soit pour les vernis à l’unité ou la collection complète (rubrique « Packs Collection » de la boutique). Ainsi, les pré-commandes se tiendront à compter du dimanche 1er mars 17h jusqu’au vendredi 6 mars 21h. Comme les fois précédentes, les 100 premières commandes de plus de trois vernis de la collection Végétal recevront en cadeau une jolie pochette dans laquelle glisser vos précieux. Attention, il s’agit bien de pré-commandes, les vernis ne seront pas expédiés tout de suite ! Nous devrions être en mesure de commencer les envois à partir du 10 mars. Nous vous rappelons également que plusieurs codes promotionnels sont en cours de façon permanente sur la boutique pour bénéficier des frais de port offerts (clic-clic pour lire les conditions en françaisen anglais).

Collection Végétal (Il était un vernis)Nous profitons de la présentation de cette nouvelle collection pour vous donner une information sur les précédentes collections. Pour différentes raisons que je vais vous expliquer après, nous avons décidé de ne plus faire de réassort au delà de 6 mois de vie d’une collection. Déjà parce que même si nous portons toutes les couleurs de l’arc-en-ciel sur nos ongles, on ne peut pas nier qu’on a envie de couleurs sombres en hiver et de couleurs vives en été. C’est dur à avouer mais on ne peut pas lutter contre les saisons ! ^^ Ensuite parce qu’en tant que NPA collectionneuses, nous sommes avides de nouveautés et que garder les mêmes couleurs à notre catalogue des années durant, aussi jolies soient-elles, ne fait pas vraiment sens pour nous. Enfin pour des raisons logistiques… J’ai aménagé une pièce chez moi pour pouvoir stocker nos références et préparer vos commandes mais comme vous vous en doutez, je ne peux pas pousser les murs de ma maison. Si nous voulons vous proposer des nouveautés régulièrement, nous avons besoin de faire de la place (littéralement) aux collections à venir. A côté de ça, nous refusons de vous annoncer des quantités limitées pour faire ouvrir votre porte-monnaie ! Rien de tel pour créer la frustration, on ne le sait que trop bien.

C’est comme ça que nous en sommes venues à cette solution des 6 mois pendant lesquels nous ferons autant de réassorts que nécessaire pour répondre à la demande. Au delà, nous laisserons « partir » nos petits précieux définitivement et vous commanderez dans le stock restant. Cette longue explication pour vous faire savoir que la collection Once Upon a Time ne sera plus rééditée (pour information, Beyond Words et Light Box sont très bas en stock).

La collection de soins et de basiques In Medias Res reste quand à elle permanente. Nous sommes d’ailleurs en train de tester quelques nouveautés, mais chuuuut, nous en reparlerons en temps et en heure. 😉

Nous espérons que cette solution vous conviendra à vous aussi et qu’elle vous permettra d’acquérir nos références en toute tranquillité.

Voilà, voilà ! Pour finir, je vous invite à vous inscrire à la newsletter Il était un vernis. Mon petit doigt me dit que quelques jours après les pré-commandes, deux abonnées à la newsletter seront tirées au sort et contactées par mail. Elles recevront une collection Végétal chacune. Si par hasard, les chanceuses ont commandé lors de pré-commandes, nous les rembourserons !

Retrouvez Il était un vernis (#iletaitunvernis) sur les réseaux sociaux : Facebook ★ Twitter ★ Instagram ★ Pinterest

Shopping : A la rubrique La Boutique du site Il était un vernis ou pour les plus pressées directement via notre BigCartel // 12,90EUR les 12ml
> Retrouvez également Il était un vernis dans les boutiques de nos revendeurs !

Dahlia, Paeonia, Lunaria, Hydrangea, Ixia (collection Végétal) par Il était un vernis : base, deux couches, top coat

Tropical Sun (Models Own)

Hier je faisais ma fanfaronne genre « deux jours que je me promène sans vernis ». Il est arrivé ce qui devait arriver, en remontant mes collants (ouais je sais en juin mais vous avez vu le temps pourri ?), j’ai fêlé un ongle. J’ai cru pouvoir l’épargner mais finalement, je l’ai achevé d’un coup de dent meurtrier, TOC d’ex-onychophage ! Résultat, j’ai limé mes ongles au plus court et j’ai tenté de donner une forme carrée à l’annulaire perdu. Mon préféré, celui qui fait ma fierté, celui sur lequel je fais la mise au point… Misère, j’ai des moignons… J’ai donc posé Tropical Sun de Models Own, une teinte toute en transparence que je trouve plutôt flatteuse sur ongles courts. On se rassure comme on peut !

Tropical Sun est un vernis orange saumoné (avec une pointe de rose donc) au fini perlé. Irisé d’un shimmer doré, quelques paillettes argentées nagent dans la matière. C’est une teinte vraiment très jolie pour l’été à condition d’apprécier les teintes orangées (je sais que certaines d’entre vous n’en raffolent pas). Tropical Sun est du même acabit que son frère Indian Ocean et n’est pas du tout opaque (plus qu’Indian Ocean tout de même). Sur ce type de couleur, la transparence ne me dérange pas, mais vous pouvez très bien envisager de le poser en guise de top coat sur un vernis crème. Hormis l’horrible odeur due à sa composition chimique, Tropical Sun se pose facilement et sèche vite. Le résultat me plaît beaucoup et je pense qu’il me plaira encore plus quand ma peau sera encore un peu plus bronzée. En fonction de la luminosité et de l’inclinaison de mes mains, le vernis est tantôt corail, tantôt doré et les paillettes argentées sont quoi qu’il en soit bien présentes et apportent encore plus d’originalité à la teinte. La seule déception qui me vient au sujet de ce vernis, c’est la tenue que j’ai trouvée assez médiocre : deux éclats en 24H !

Tropical Sun (collection Beetle Juice) par Models Own : base, 3 couches, top coat

Le corail qui sent bon l’été ! // Jealous (Sephora)

Aujourd’hui, c’est le dernier Conseil d’École de l’année. Ce soir, on va parler budget, effectifs, travaux et tout ce qui fait la vie de l’école de mes enfants. Un truc sérieux quoi ! J’ai même mis ma petite veste corail histoire d’être à la hauteur de l’invitation qui m’a été remise. Il y avait écrit Madame sur l’enveloppe ! MADAME !!! Tout de suite, ça en impose… Du coup, aujourd’hui, je vais éviter de me la jouer WonderNPA et je mise sur une manucure fraiche et légère pour l’occasion. Et comme ce n’est pas pour autant que ce doit être chiant, j’ai sorti de mon Helmer un corail qui s’assortit à ma tenue !

Dans son flacon, Jealous pourrait passer pour un pastel, mais il n’en ai rien ! Il est corail, il est voyant, il est parfait pour l’été. C’est le dupe (presque) parfait du petit Maybelline que je vous présentais l’été dernier. Bon on ne dirait pas comme ça, parce qu’en une année la qualité de mes photos a changé du tout au tout, mais vous pouvez me croire sur parole. Je parle de dupe presque parfait parce qu’Urban Coral a un fini sorbet, contrairement à Jealous qui est un vernis crème opaque en deux couches. A côté de ça, les couleurs sont exactement les mêmes ! Bon j’ai quand même craqué en ajoutant au dernier moment un petit motif « farandole de ballons » qui me fait de l’œil depuis un petit moment…

L10 Jealous par Sephora : base, 2 couches, top coat // Stamping réalisé avec Blue Rhapsody (collection Mirror Metallics) par Essie et le motif de la plaque BM-206 (Bundle Monster)

NPA infos service !
Pour aider Camille à conserver sa première place au concours NARS Thakoon, vous pouvez lui montrer votre soutien jusqu’à ce soir en votant pour son nail-art ici ! Si elle gagne, je risque d’être over-jalouse, mais devant son talent, je ne peux que m’incliner… ^^

[Tuto-Vidéo] Tequila Sunrise ou la manucure jelly sandwich gradient


Je suis un peu en avance pour le nouveau défi lancé par 10tubes et Odile Sacoche, j’ai nommé The Sunday Nail Battle (pour en savoir plus, cliquez ici), mais comme demain, j’ai un autre défi sur le feu, je prends un peu d’avance… Le thème retenu pour le lancement est le Jelly Sandwich.

Le Jelly Sandwich consiste à appliquer une couche de paillettes entre deux couches de vernis sorbet pour donner de la profondeur à l’ensemble de la manucure. Sauf que moi (je commence déjà à ne pas respecter les règles du jeu ^^), j’ai en plus de ça travaillé en dégradé. Et pour me compliquer la tache, j’ai non seulement dégradé deux vernis sorbets entre eux mais aussi des paillettes, des flakies plus précisément… Pour que la mise en oeuvre soit plus claire, je vous ai préparé un rapide tuto-vidéo. J’espère qu’il fonctionnera, YouTube m’a annoncé des restrictions de pays à cause de la bande-son, je croise les doigts ! (edit : ça y est ça fonctionne !)

Et voici les photos pour que vous puissiez vous faire une idée plus précise du rendu…


On dirait un cocktail qu’on sirote au bord de la piscine vous ne trouvez pas ? Ou un lever de soleil d’une journée qui s’annonce très chaude ? Ça vous plait ? J’espère que le joli défi mis en place par 10tubes et Odile remportera beaucoup de succès et que vous serez nombreuses à leur transmettre les liens vers vos blogs et vos oeuvres d’art…

Manucure « Tequila Sunrise » ou Jelly Sandwich Gradient réalisées avec Y’all Come Back Ya Hear ? (OPI) // Big Hair… Big Nails (OPI) // NFU49 (Nfu Oh)

Chronique d’une déception // 05 Corail Magique (Bourjois)

Tout avait pourtant bien commencé entre nous, j’avais croisé ses paillettes au détour d’un rayon de Monoprix et entre nous deux, ce fut l’amour au premier regard… Déjà parce que je ne pensais pas du tout trouver la nouvelle gamme des vernis 1 seconde dans mon petit magasin de province. Ensuite parce que Corail Magique m’a littéralement fait craquer quand je l’ai vu et enfin parce que, contrairement aux autres teintes lancées pour le printemps, c’était le tout dernier dans le rayon ! Imaginez… Tout seul ! Pauvre petit ! Du coup, sans réfléchir, je l’ai pris sous mon aile. C’était sûr, lui et moi allions vivre une longue et belle aventure. Quand on sait combien j’aime les autres vernis de cette gamme, il ne pouvait pas en être autrement !

(Ce jour là, j’ai aussi dégoté le fameux dissolvant miraculeux dont je vous reparle très bientôt. Lui et moi sommes en plein crash-test et pour l’instant, le bougre tient plutôt bien ses promesses !)

Puis est venu le temps des désillusions… Bon, pas de doute, dans son flacon, il présente bien : un joli corail, des glass-flecks dorés (vous savez ça ressemble à un flakie mais ça a l’épaisseur d’une paillette),des milliers de micro-paillettes orangées et dorées, le fameux pinceau panoramique qui garantie une manucure propre et sans effort. Au moment de la pose, ça se corse. Déjà je trouve qu’il ne s’applique pas aussi bien que ses petits copains, il y a des trous dans la matière. Alors que les autres sont couvrants quasiment dès la première couche, celui-ci en aura nécessité trois pour régulariser tout ça. Le problème, c’est que vu la texture du vernis, ça ne rend pas terrible sur l’ongle. Au lieu de se fondre naturellement, Corail Magique fait une épaisseur assez grossière. Je ne sais pas si c’est la faute de la fameuse nouvelle texture silicone, mais l’effet plastifié n’est pas très réussi sur ce vernis pailleté. Autre point, les paillettes justement restent en surface et donnent un ensemble finalement assez rugueux. Même avec une bonne couche de top coat, l’ensemble manque de brillance, on dirait que les paillettes l’ont bu. Bref, ce n’est pas terrible !

Je pense franchement que la couleur est très réussie mais la formulation ratée. Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule à le penser. En cliquant sur les liens, vous pourrez lire l’avis de Pshiiit, celui de Jenn, celui de Blog Arnaque ou encore celui du Journal d’une Beauty Paresseuse. La faute à la nouvelle formule ? Je ne pense pas, les avis lus ci et là sont plutôt bons. La faute aux paillettes ? Sans doute… Je vais donc commencer à appliquer les conseils que je peux donner aux autres, à savoir que pour tester une nouvelle marque ou une nouvelle gamme, rien de tel qu’un vernis crème « basique ». Corail Magique, entre nous, c’est fini, je te mets au placard, mais je suis sûre que tout bientôt j’irai tâter les flacons de tes petits frères puisqu’en dépit de cette mauvaise expérience, je reste convaincue de la bonne qualité des vernis Bourjois…

05 Corail Magique (gamme 1sec/ongle // nouvelle formule « gel ») : base coat, trois couches, top coat

Chronique d’un vernis stylisé… 415 Instyle Coral (Rimmel)

Avant d’en arriver là, commençons par le commencement !…

Voici Instyle Coral signé Rimmel. Ce corail n’est pas ultra original, mais il a le mérite d’avoir été le tout premier de ma collection. Heureusement pour moi, d’autres ont rejoint mes tiroirs de rangement puisque celui-ci est difficile à travailler. Déjà, il a un gros pinceau épais et court un peu comme ceux des vernis Sephora dont je ne suis pas ultra fan, ensuite, même s’il sèche vite, il m’aura fallu trois couches pour obtenir ce résultat. Rien de catastrophique, mais autant pour une couleur originale et jamais-vue, je prends sur moi et je m’applique consciencieusement, autant dans le cas présent, j’attends de mon vernis qu’il soit irréprochable, sinon, je change de crémerie !

Pour styliser Instyle Coral, j’ai commencé par le matifier avec le désormais célèbre Matte About You (Essie). Pas encore pleinement convaincue, j’ai appliqué un morceau de scotch en diagonale sur mes ongles et j’ai posé une fine couche de Silver Shatter (OPI). J’adore le résultat final, et vous ?

415 Instyle Coral (collection 60 Seconds) par Rimmel : base coat, 3 couches // Matte About You par Essie // Silver Shatter par OPI

Bright Lights – Big Color (OPI)

Je me rends compte qu’à force d’agrandir ma collection, j’ai de plus en plus de mal à trouver de nouvelles références OPI qui me font envie quand je passe à Sephora. Voici une des exceptions à la règle : Bright Lights – Big Color ! Gros gros gros coup de cœur pour ce corail saumoné et ses micro-paillettes dorées. Je n’ai même pas eu le temps de me demander si je le prenais ou pas qu’il avait déjà sauté dans mon panier.

Le confort d’application est digne de la marque, le vernis sèche assez vite (l’effet paillettes), par contre, même avec mon top coat habituel, je le trouve moins brillant que les autres. A contrario, il est très lumineux et, en fonction de l’éclairage, il tire soit sur le orange, soit sur le rose. Je n’avais jamais entendu son petit nom avant de me retrouver en tête à tête avec lui… Il fait partie de la collection de l’été 2008 qui comprend également Do You Lilac It, Need Sunglasses ? ou encore Purple with a Purpose (que je connais eux). Si jamais vous avez l’occasion de croiser sa route, n’hésitez pas, c’est une petite merveille…

Bright Lights – Big Color (collection Brights) par OPI : base coat, 2 couches, top coat

110 Urban Coral (Maybelline)

Je vous ai récemment parlé du petit frère de ce vernis, j’ai nommé le 105 Urban Orange qui ne m’avait pas vraiment emballé (couleur top, mais application difficile et tenue médiocre). Comme je le disais dans ce billet, avec les mini Colorama, je suis soit déçue, soit carrément emballée. Avec ce corail, je suis ravie de mon acquisition ! L’application est super agréable, le vernis sèche plutôt vite et pour l’instant, il n’a pas bougé. Seul petit bémol : je me suis rendue compte après coup qu’une troisième couche aurait permis une opacité totale (regardez la première photo, on voit le bord libre des mes ongles). Mais pour moins de 4EUR en GMS, il n’y a vraiment rien à redire…

110 Urban Coral (gamme Mini Colorama, collection Urban Wild) par Maybelline : base coat, 2 couches, top coat