♥ Coup d’oeil sur… The Legend (A England) ♥

Aujourd’hui, je vous présente la nouvelle collection The Legend signée A England ! La semaine prochaine sera consacrée sur le blog à la présentation complète des vernis, mais histoire de vous faire rêver un peu en attendant que je prépare tout ça, voici des photos de mes nouveaux précieux holographiques… Ladies (and gentlemen ?), let me introduce you : Saint George, Dragon, Princess Sabra (aka Tristam Eyes), Princess Tears, Ascalon, Bridal Veil aaaaaand Order of the Garter !

Je vous dis à lundi pour une revue complète de ces petites merveilles mêlée à un peu d’Histoire… Et oui, n’oubliez pas que les vernis d’Adina ont tous une âme et une histoire à raconter ! Quelques uns vous ont-il déjà tapé dans l’oeil et dans le coeur ?

Collection The Legend (A England)

Inspiration géométrico-ethnique // Wild Angel (Alessandro)

Avant de vous montrer ma manucure du jour d’inspiration géométrico-ethnique (ou ethnico-géométrique comme vous préférez), laissez-moi vous présenter le joli vernis qui m’a servis de base… Wild Angel est un beige-jaune gorgé de micro-paillettes glass flecks dorées aux légers reflets verts. Tout ça fait beaucoup de sous tons de jaunes, je ne suis donc pas vraiment sûre que cette couleur soit bien adaptée à ma carnation, mais vu mon niveau d’addiction, je dois bien vous avouer que je me pose de moins en moins de questions à ce sujet. J’aime ? Je porte sans complexe et puis c’est tout ! ^^ Étrangement, ce vernis de 5ml est de la même contenance que l’autre vernis de la marque que j’avais testé via une beautybox, mais, allez savoir pourquoi, le flacon est complètement différent, tout comme le pinceau qui sur Wild Angel est un gros pinceau court et plat. Sur le moment, je n’ai pas été super emballée, mais je commence à avoir assez de dextérité pour « faire avec » ce qui me tombe sous la main. Sachez juste que cette forme de pinceau n’est pas celle de prédiction et n’est pas non plus celle qui, pour moi, permet de faire la plus jolie pose qui soit.

Outre ce conditionnement différent (s’agirait-il de deux gammes distinctes ?), le vernis s’applique sans souci, le temps de séchage est parfait et la tenue bonne. J’ai gardé cette manucure pendant plus de trois jours sans qu’elle ne bouge. Mais je ne l’ai pas gardé telle quelle, je lui ai ajouté une ligne de pois accolés les uns aux autres avec le noir chouchou que je ne vous ai pas encore présenté : Camelot (A England).

Ce petit côté géométrique (les pois, la symétrie) et la couleur noire sur fond beige me rappelle des motifs aborigènes, pas vous ? Pour celles qui auraient des vernis de la marque Alessandro, vous avez quel format de flacon ?

Wild Angel (collection Born to Be Wild) par Alessandro : base coat, 2 couches, top coat

[Collection Rollergirl] Fame // Xanadu // Superfreak (Urban Decay)

Après Miss T, Love Train et Woodstock, on enchaine avec la deuxième partie du kit Rollergirl d’Urban Decay ! C’est parti…

Fame
Fame est un vernis taupe clair glacé aux micro-paillettes argentées et dorées. Opaque à la deuxième couche, c’est une teinte qui m’effrayait un peu dans le flacon et qui finalement me convainc une fois sur les ongles. Assez passe-partout, Fame peut se porter en toute saison, attention toutefois aux traces de pinceau !

Xanadu
Xanadu est un vernis à base transparente gorgé de paillettes violettes et roses. Quasi opaque à la troisième couche, vous pouvez le porter tel quel, sinon, n’hésitez pas à l’utiliser par dessus une base colorée ou à tenter des dégradés à la Pshiiit ! Les paillettes de Xanadu sont assez rugueuses, une bonne couche de top coat sera nécessaire pour retrouver des ongles lisses.

Superfreak
Superfreak est un vernis champagne doré métallisé au fini satiné. « Foil » même ! Opaque à la deuxième couche, je le trouve particulièrement festif et en même temps portable aussi bien aux beaux jours pour mettre en valeur un teint bronzé qu’en hiver…

Ce que j’ai pensé de cette deuxième partie de la collection Rollergirl…
Là encore, je trouve qu’Urban Decay a tapé dans le mille avec la deuxième partie de cette collection. Certes Fame, Xanadu et Superfreak ne sont pas des teintes qui respirent l’été (comparées aux collections vives, néons et pastels des autres fabricants) mais je trouve sympa d’avoir pris le contre-pied de ce qu’on peut avoir « l’habitude » de voir.

Globalement…
Quand on regarde Rollergirl dans son ensemble, ce qu’on remarque d’abord c’est la diversité des finitions des vernis de la collection : des teintes vibrantes, des transparentes, des neutres, des paillettes mais aussi du mat, du satiné, du métallisé, du nacré !… Tout ça en fait une collection assez riche, qui lors de son lancement ne m’avait pas interpellée plus que ça, mais qu’il aurait été dommage de rater. Les vernis auraient été vendus séparément, je ne suis pas sûre que j’aurais souhaité en acquérir un seul : pas vraiment de « must-have » pour la collectionneuse que je suis… Ceci dit, je suis totalement convaincue par la qualité des vernis Urban Decay. Certes, je n’ai fait que les swatcher, je ne peux donc pas vous parler de leur tenue, mais la formulation des vernis est bonne et régulière d’un flacon à l’autre, le pinceau est pratique et le temps de séchage idéal (je fais une main, puis une autre, je peux m’attaquer à la deuxième couche sans attendre). Je n’aurais pas acheté ce kit au prix fort, mais je n’hésiterais pas à craquer pour un kit qui correspondrait parfaitement à mes goûts tant je suis séduite par ces petits flacons siglés UD…

Dites-moi tout, quels sont vos vernis préférés ?
Avez-vous, vous aussi, craqué pour la collection Rollergirl ?

Fame // Xanadu // Superfreak (collection Rollergirl) par Urban Decay : 2 couches (sauf Xanadu, 3 couches) sans base ni top coat

Tout en finesse // DS Classic (OPI)

Je savais qu’avec ce joli beige doré de la collection Designer Series je ne serai pas déçue. Comme ses petits frères holographiques (je mets de côté ma grosse déception de la collection, DS Mystery, qui n’est PAS holographique !), il s’applique merveilleusement bien. J’ai posé deux couches et finalement, j’aurais pu, soit en poser une troisième, soit penser à me servir de ma base à l’eau pour obtenir une plus grande densité de petites particules holographiques. Pour casser l’effet « ongles nudes », je me suis autorisée un peu de fantaisie en réalisant un accent-nail à pois dans des tons bruns… J’en ai fini (pour le moment) avec la Designer Series, désormais, les prochains vernis holographiques que je porterai au bout de mes doigts seront ceux de la collection The Legend (A-England) qui devraient arriver chez moi très bientôt ! Je suis joie !!

Et pour vous montrer combien DS Classic scintille à la lumière, une dernière photo…

DS Classic (collection Designer Series) par OPI : base coat, deux couches, top coat

En accent nail : Street Chic par China Glaze (base) // Jazz par Essie (pois)

Complètement geek ! // Goûter Star Wars et manucure assortie

Depuis que mes enfants sont en âge de me le demander, chaque année, pour leur anniversaire, ils m’imposent un thème de goûter et je m’exécute. C’est beau l’abnégation maternelle ! Ce week-end, mon fils a fêté son sixième anniversaire et depuis que son papa l’a initié à Star Wars, il en est complètement fou… C’est donc tout naturellement qu’il m’a demandé de lui confectionner un gâteau sur ce thème et tant qu’à faire « tu pourrais aussi faire des ongles sabres laser Maman ! ». Bien, bien, bien… Je vous emmène du côté obscur de la force ?

C’est un nail-art (et encore, le mot est fort) volontairement épuré, Star Wars ne me passionnant pas particulièrement… Pour ce faire, il vous faudra le matériel suivant :

> Un vernis nude // San Tan-Tonio (OPI)
> Un vernis à micro-paillettes duo-chromes (roses et bleus ici) // I Juggle… Men (OPI)
> Un vernis bleu foncé // Bobbing for Baubles (Essie)
> Un accélérateur de séchage // Good to Go (Essie)
> Des guides pour french manucure (ou pas selon votre dextérité)
> Des strass rouges et bleus pour représenter trèèèès symboliquement les sabres laser
> Une pince à épiler


1. Sur votre base, commencez par poser deux couches du vernis nude, puis une couche de paillettes pour donner un petit effet à la fois inter-galactique et festif !
2. Passez une couche d’accélérateur de séchage et patientez quelques minutes…
3. Quand la première étape est bien sèche, posez vos guides pour french et peignez le bout de vos ongles en bleu. Avant que le vernis sèche, enlevez les guides. Je vous conseille de procéder ongle par ongle.
(Si vous le souhaitez, vous pouvez vous arrêtez ici, vous obtiendrez une french bicolore façon Yves-Saint-Laurent, une couche de top coat et on n’en parle plus !)
4. A l’aide d’une petite goutte de topcoat, collez en diagonale une première ligne de 6 strass bleus (si vous souhaitez faire gagner Skywalker ^^), puis croisez une deuxième ligne de 5 strass rouges façon sabres qui s’entrechoquent.
5. Passez une couche finale d’accélérateur de séchage pour sceller le motif créé.

Mes ongles, à mon grand regret, n’ont pas remporté le succès escompté, je n’en dirais pas autant de mon goûter…

Avec par ordre d’apparition : sablés « étoiles » et glaçage au citron, muffins bananes/raisins secs aux perles de sucre et fondant au chocolat Dark Vador avec son glaçage au chocolat noir corsé. Miam et joyeux anniversaire mon cœur !!!

J’en profite pour faire un petit clin d’œil à Charlotte et Vesper, puisqu’après une longue conversation sur Twitter, nous avons découvert non seulement que nos hommes/enfants entretenaient une véritable passion pour La Guerre des Étoiles (tous des geeks !!) mais aussi que le fils de Vesper était né le même jour que le mien ! Comme il est petit le monde de la blogo…

Romantic Bad Girl // Nite Owl (Orly)

Après Sea Gurl et Fowl Play, voici le dernier vernis de la collection Birds of a Feather que j’ai en ma possession. Nite Owl est un vernis beige taupe parsemé de micro-paillettes argentées. L’application et le temps de séchage sont parfaits. Ça reste à confirmer, mais la tenue qui d’habitude est bonne sur mes ongles est médiocre cette fois. Deux jours que je porte cette manucure et il y a un petit éclat à mon majeur. Rien de dramatique ceci dit ! Pour casser un peu la platitude de la teinte (que j’adore au naturel, mais après l’orgie de paillettes que je me suis octroyée pendant les fêtes de fin d’année, j’ai du mal à revenir à des couleurs subtiles), j’ai collé en accent nail un sticker Essence issu de la planche « Bad Girl ». Je trouve que ça lui ajoute une petite touche romantique qui n’est pas pour me déplaire… Vous en pensez-quoi ?

Nite Owl (collection Birds of a Feather) par Orly : base coat, 2 couches, top coat

Jazz (Essie) // Version US

Après avoir fait le plein de couleurs ces derniers temps, j’avais envie de revenir à un vernis un peu plus passe-partout. Ce beige froid est pile dans la tendance « nude ». Je n’ai pas une très grande expérience des vernis Essie, mais aucun de ceux que je possède n’a l’air d’être formulé pareil. Celui-ci en l’occurrence est très liquide, donc pas des plus faciles à travailler. La première couche n’est pas du tout couvrante, mais à la seconde, c’est parfait. Ouf !! parce que je m’imaginais déjà en passer une troisième. Dans mon prochain billet, je vais donner une deuxième vie à Jazz en m’en servant comme base d’un vernis OPI très pailleté. Parce que certes, j’aime beaucoup cette couleur, mais je trouve qu’on s’en lasse assez vite…

Jazz (version américaine) par Essie : base coat, 2 couches, top coat

Sunset Sail (China Glaze)

Un joli beige orangé avec des micro-paillettes, ce vernis est parfait pour la saison. L’application a été un peu difficile à cause de la formule que j’ai trouvée trop épaisse, mais une petite goutte de diluant à vernis et le tour est joué (pour la prochaine fois). Niveau tenue, c’est très correct…

Sunset Sail (collection Anchors Away) par China Glaze : base coat, 2 couches, top coat

Knotty (China Glaze)

Aujourd’hui, j’ai passé une grande partie de la journée en clientèle et je voulais un vernis à la fois discret, chic et estival. Celui-là remplit toutes mes conditions ! Application facile et séchage rapide (l’effet « paillettes ») complètent le tableau du vernis idéal…

Knotty (collection Anchors Away) par China Glaze : base coat, 2 couches, top coat