[Concours] Essie ou OPI ? A vous de choisir !

J’ai demandé avant-hier via Facebook et Hellocoton si vous préfèreriez jouer pour un lot Essie ou un lot OPI lors d’un prochain concours et quelques unes ont tenté un « Et pourquoi pas les deux ? ». Et oui, finalement, pourquoi pas ? On a plein de choses à fêter : votre fidélité sans faille (j’ai pu le constater ce mois-ci, vous êtes toujours là, même si moi je le suis moins) et la barre symbolique des 100.000 visites ! Wahou, c’est inimaginable !! Merci, merci beaucoup…

Pour vous remercier, j’ai donc décidé de vous proposer les deux lots que j’avais sous le coude. Lequel préférez-vous ? Essie ou OPI ? Pourquoi ? Aujourd’hui, c’est vous qui avez le choix, à vous de me le dire en commentaire.

Les conditions à remplir pour participer sont les suivantes, merci de bien les lire avant de participer ! Si toutes les conditions ne sont pas convenablement remplies, tant pis, je ne partirai pas à la chasse aux pseudos et aux chances supplémentaires… Merci également de jouer le jeu et de ne pas participer avec plusieurs pseudos, les doubles participations seront bonnement et simplement annulées !

1) Ce concours est ouvert aux personnes ayant une adresse postale en France, en Suisse ou en Belgique.
2) Vous avez jusqu’au mardi 6 mars minuit pour participer.
3) Pour participer et obtenir une chance de remporter ce concours, dites-moi quel lot vous souhaiteriez remporter en commentaire sous ce billet et pourquoi ?
4) Pour gagner une à plusieurs chances supplémentaires, il suffit d’avoir déjà commenté mes billets sur le blog (+2 chances) et/ou me suivre sur Hellocoton (+1 chance) et/ou via Facebook (+1 chance) et/ou via Twitter (+1 chance) et/ou via la newsletter en inscrivant votre adresse mail dans la case « Abonnez-vous » (+1 chance). Pour les quatre dernières solutions, merci de m’indiquer votre pseudo en commentaire (ou votre prénom + première lettre de votre nom), sans cet élément, je ne pourrai pas valider votre participation !
5) Les deux gagnant(e)s seront tirés au sort grâce à Random.

Faites attention à utiliser une adresse mail valide pour répondre afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours. En effet, sans réponse des gagnant(e)s 72H après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu. Vous pouvez répandre la bonne nouvelle ^^ et relayer ce concours avec plaisir même si cela n’offre aucune chance supplémentaire… Comme le précédent, ce concours n’est pas sponsorisé, les produits sont neufs et ont été achetés personnellement.

Voilà, c’est à vous !

edit du 7 mars : ce concours est clos, les résultats seront annoncés prochainement…

Non mais OH !… Gris Flanelle (Agnès B.) // Last Friday Night (OPI)

Parce que mon cher et tendre m’a dit la semaine dernière que c’était la mort sur mes ongles ces derniers temps (bon, il ne l’a pas vraiment dit comme ça, celles qui me suivent sur Twitter savent qu’il a employé un langage un peu plus… fleuri !), j’ai démaquillé mon très joli mais très sage Demure Vixen (qui a tenu 6 jours par la force des choses) et j’ai ressorti un vernis Agnès B. que j’ai depuis plusieurs années… Je l’ai acheté avant de tomber du côté obscur de la force du vernis, du temps où j’achetais mes flacons par correspondance ou en grandes surfaces, à l’époque où porter un vernis gris était pour moi déjà très osé. Genre ! ^^

Gris Flanelle est un gris couleur ardoise : intense avec une touche de bleu. Côté application, je dois vous avouer que je ne sais pas si c’est son vieil âge combiné à un flacon déjà bien entamé qui a rendu la texture assez difficile à travailler, mais la première couche manquait complètement de régularité et de couvrance. A certains endroits le vernis était très épais, à d’autres, ça faisait des trous. La deuxième couche n’a pas été de trop pour « niveler » et régulariser tout ça. Heureusement le temps de séchage rattrape cet inconvénient.

Pour faire changer d’avis l’homme qui vit à mes côtés, j’ai décidé d’envoyer de la paillette et d’accessoiriser Gris Flanelle avec Last Friday Night en dégradé. Je vous le donne en mille, il n’a même pas vu le changement ! A quoi ça sert que je me décarcasse hein ?

La double bonne nouvelle, c’est que Monsieur part pour une semaine aux États-Unis, à Houston. Rassurez-moi et dites-moi je ne suis pas la seule à être atteinte du syndrome « We Have a Purple » quand on évoque Houston ? Je vais donc avoir sept longues soirées rien que pour moi pour me consacrer à mes activités préférées et ainsi pouvoir poster un peu plus régulièrement. En plus de ça, j’ai glissé dans la valise de Monsieur une shopping-list longue comme le bras de jolis vernis à me dégoter pendant ses pauses repas. Nyark, Nyark, nyark ! Non mais OH, elle est pas belle la vie ?

Gris Flanelle (gamme b. perfect !) par Agnès B. : base coat, 2 couches, Last Friday Night (OPI) en dégradé, top coat

Grenadine à l’eau // Too Hot Pink to Hold’Em (OPI)

J’ai acheté ce vernis de la collection Texas pendant les soldes Sephora pour un peu plus de 8EUR. J’en entends déjà me dire « Quoiiiii ? Mais pourquoi les acheter là-bas, alors que même soldés, tu peux les trouver moins chers aux US ? » Tout simplement, parce que la différence est tellement minime à mes yeux, que ça ne vaut vraiment pas le coup que je résiste. En plus, avec l’arrivée de la collection Holland ma prochaine enveloppe Flat Rate se devra d’être optimisée avec de la nouveauté et de la nouveauté seulement. Sans compter que mine de rien, c’est bien plus frustrant d’attendre un paquet qui met 10 jours à arriver qu’un paquet qui en met 2… Comment ça je me cherche plein d’excuses ? Bref, revenons-en à notre flacon ! Tout comme je trouve que Houston We Have a Purple est un violet qui tire sur le rose, je trouve que Too Hot Pink to Hold’Em est un vernis rose qui tire sur le rouge. Son fini sorbet le rend ultra brillant (même sans top coat) à la manière d’un sirop à la grenadine, j’adore !

Too Hot Pink to Hold’Em (collection Texas) par OPI : base coat, 3 couches sans top coat

Ancienne génération // Lighten Up, You’re Two Pence (OPI)

Sorti en 2003, Lighten Up, You’re Two Pence fait partie des vernis OPI « ancienne génération ». En effet, ces vernis contiennent des produits que beaucoup de marques s’efforcent désormais d’éviter au maximum à savoir le Dibutyl Phthalate (qui prévient les éclats de votre vernis, mieux connu sous son petit nom, le DBP), le Formaldehyde (qui est surtout contenu dans les vernis soins comme les fortifiants pour ongles par exemple) et le Toluène (qui rend votre vernis facile à appliquer). Depuis quelques années, la nouvelle génération, appelée « 3-Free » a pris la place dans les rayons de nos parfumeries. D’ailleurs pour la reconnaître, il suffit de soulever la petite étiquette au cul de la bouteille. Si l’inscription est noire, vous tenez dans vos mains une ancienne génération de vernis OPI, si elle est verte, c’est un flacon nouvelle génération. Pour être complètement sûre de vous, ouvrez le vernis… Un pinceau tout fin comme sur la photo ci-dessus ? Ancienne génération. Un pinceau épais « Pro-Wide » ? Nouvelle génération. Facile !

Lighten Up, You’re Two Pence est un orange métallisé gorgé de reflets dorés… C’est une des teintes les plus chaudes et chatoyantes de ma collection, j’en suis absolument fan ! En dépit d’un pinceau dont on n’a guère l’habitude quand on ne connait que les dernières collections OPI, l’application se fait parfaitement grâce à une petite brosse fine à la manière des China Glaze et d’une formulation ni trop liquide, ni trop épaisse. Le temps de séchage est rapide et la tenue très bonne. Seule chose à déplorer : le vernis pue ! La faute aux solvants, sans aucun doute…

Lighten Up, You’re Two Pence (collection British) par OPI : base coat, 2 couches, top coat

Tout en finesse // DS Classic (OPI)

Je savais qu’avec ce joli beige doré de la collection Designer Series je ne serai pas déçue. Comme ses petits frères holographiques (je mets de côté ma grosse déception de la collection, DS Mystery, qui n’est PAS holographique !), il s’applique merveilleusement bien. J’ai posé deux couches et finalement, j’aurais pu, soit en poser une troisième, soit penser à me servir de ma base à l’eau pour obtenir une plus grande densité de petites particules holographiques. Pour casser l’effet « ongles nudes », je me suis autorisée un peu de fantaisie en réalisant un accent-nail à pois dans des tons bruns… J’en ai fini (pour le moment) avec la Designer Series, désormais, les prochains vernis holographiques que je porterai au bout de mes doigts seront ceux de la collection The Legend (A-England) qui devraient arriver chez moi très bientôt ! Je suis joie !!

Et pour vous montrer combien DS Classic scintille à la lumière, une dernière photo…

DS Classic (collection Designer Series) par OPI : base coat, deux couches, top coat

En accent nail : Street Chic par China Glaze (base) // Jazz par Essie (pois)

Chronique d’un vernis stylisé… 415 Instyle Coral (Rimmel)

Avant d’en arriver là, commençons par le commencement !…

Voici Instyle Coral signé Rimmel. Ce corail n’est pas ultra original, mais il a le mérite d’avoir été le tout premier de ma collection. Heureusement pour moi, d’autres ont rejoint mes tiroirs de rangement puisque celui-ci est difficile à travailler. Déjà, il a un gros pinceau épais et court un peu comme ceux des vernis Sephora dont je ne suis pas ultra fan, ensuite, même s’il sèche vite, il m’aura fallu trois couches pour obtenir ce résultat. Rien de catastrophique, mais autant pour une couleur originale et jamais-vue, je prends sur moi et je m’applique consciencieusement, autant dans le cas présent, j’attends de mon vernis qu’il soit irréprochable, sinon, je change de crémerie !

Pour styliser Instyle Coral, j’ai commencé par le matifier avec le désormais célèbre Matte About You (Essie). Pas encore pleinement convaincue, j’ai appliqué un morceau de scotch en diagonale sur mes ongles et j’ai posé une fine couche de Silver Shatter (OPI). J’adore le résultat final, et vous ?

415 Instyle Coral (collection 60 Seconds) par Rimmel : base coat, 3 couches // Matte About You par Essie // Silver Shatter par OPI

Complètement geek ! // Goûter Star Wars et manucure assortie

Depuis que mes enfants sont en âge de me le demander, chaque année, pour leur anniversaire, ils m’imposent un thème de goûter et je m’exécute. C’est beau l’abnégation maternelle ! Ce week-end, mon fils a fêté son sixième anniversaire et depuis que son papa l’a initié à Star Wars, il en est complètement fou… C’est donc tout naturellement qu’il m’a demandé de lui confectionner un gâteau sur ce thème et tant qu’à faire « tu pourrais aussi faire des ongles sabres laser Maman ! ». Bien, bien, bien… Je vous emmène du côté obscur de la force ?

C’est un nail-art (et encore, le mot est fort) volontairement épuré, Star Wars ne me passionnant pas particulièrement… Pour ce faire, il vous faudra le matériel suivant :

> Un vernis nude // San Tan-Tonio (OPI)
> Un vernis à micro-paillettes duo-chromes (roses et bleus ici) // I Juggle… Men (OPI)
> Un vernis bleu foncé // Bobbing for Baubles (Essie)
> Un accélérateur de séchage // Good to Go (Essie)
> Des guides pour french manucure (ou pas selon votre dextérité)
> Des strass rouges et bleus pour représenter trèèèès symboliquement les sabres laser
> Une pince à épiler


1. Sur votre base, commencez par poser deux couches du vernis nude, puis une couche de paillettes pour donner un petit effet à la fois inter-galactique et festif !
2. Passez une couche d’accélérateur de séchage et patientez quelques minutes…
3. Quand la première étape est bien sèche, posez vos guides pour french et peignez le bout de vos ongles en bleu. Avant que le vernis sèche, enlevez les guides. Je vous conseille de procéder ongle par ongle.
(Si vous le souhaitez, vous pouvez vous arrêtez ici, vous obtiendrez une french bicolore façon Yves-Saint-Laurent, une couche de top coat et on n’en parle plus !)
4. A l’aide d’une petite goutte de topcoat, collez en diagonale une première ligne de 6 strass bleus (si vous souhaitez faire gagner Skywalker ^^), puis croisez une deuxième ligne de 5 strass rouges façon sabres qui s’entrechoquent.
5. Passez une couche finale d’accélérateur de séchage pour sceller le motif créé.

Mes ongles, à mon grand regret, n’ont pas remporté le succès escompté, je n’en dirais pas autant de mon goûter…

Avec par ordre d’apparition : sablés « étoiles » et glaçage au citron, muffins bananes/raisins secs aux perles de sucre et fondant au chocolat Dark Vador avec son glaçage au chocolat noir corsé. Miam et joyeux anniversaire mon cœur !!!

J’en profite pour faire un petit clin d’œil à Charlotte et Vesper, puisqu’après une longue conversation sur Twitter, nous avons découvert non seulement que nos hommes/enfants entretenaient une véritable passion pour La Guerre des Étoiles (tous des geeks !!) mais aussi que le fils de Vesper était né le même jour que le mien ! Comme il est petit le monde de la blogo…

[Vernis] Ces collections qui me font trépigner d’impatience !

Mes marques « chouchou » ont concocté de jolies collections cette année qui me font envie de faire passer le temps plus vite ! Petit coup d’œil sur celles que j’attends plus que les autres (par ordre alphabétique, impossible de faire un classement)…

The Legend (A england)

Je vous en parle depuis un petit moment déjà… Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de découvrir « The Legend ». Après la légende arthurienne, Adina met St George et son histoire à l’honneur. La collection, dont la sortie ne saurait tarder, est composée de 6 vernis holographiques et d’un vernis multichrome. Pour voir les premiers swatches (sur une roue à vernis, la collection étant toujours en fabrication), allez voir le billet d’Ommorphia (crédit photo : Ommorphia).

Colors From The Capitol – Hunger Games (China Glaze)
Des paillettes de dingue !!! Des teintes au fini mat !!! La collection est prévue pour le mois de mars…

On Safari (China Glaze)

Des vernis crèmes dont les couleurs me parlent beaucoup ! Étrangement, c’est une collection d’été (étrangement parce que ce ne sont pas vraiment des couleurs « estivales ») mais je trouve qu’elle pourra sans souci se porter en toute saison. Pas de date de sortie annoncée pour le moment…

Navigate Her (Essie)
Ça ne vous donne pas envie d’être au printemps ? La collection version américaine sera disponible dans le courant du mois de février. Je ne sais pas si une version française est prévue, ni quand, mais nous devrions avoir la chance de les voir débarquer dans nos Monoprix !

Holland (OPI)
Je ne me pose même pas de questions, je sais d’office que je vais m’offrir l’ensemble des vernis à flakies, sauf sans doute Vampsterdam parce qu’il a l’air de laisser de vilaines traces de pinceau (je dis ça et en même temps, je ne suis JAMAIS à l’abri de craquer… ^^)

True (Zoya)
Même si je trouve à cette collection quelques similitudes avec celle précédemment présentée, là encore, je pense que le charme « Zoya » va agir… Comment résister à des vernis à la formulation si parfaite ?

Je suis faiiiiiiiible… Et vous ? Des craquages en prévision ?

Edit : Parlez-vous OPI ? a publié un super article hier plus complet que le mien. Alors que je n’ai parlé que des collections qui me bottent vraiment, elle a fait un récapitulatif complet de ce qui nous attend en 2012 chez les marques citées plus haut. Allez y jeter un œil ! 😉

OPI New Year // Le meilleur de 2011 !

Pardonnez-moi ce jeu de mots, mais il était vraiment trop tentant pour ne pas être fait ! Il semblerait que ce soit l’heure des bilans sur la blogosphère. Avec un petit train de retard, voici mes 10 vernis préférés de 2011…

1. Ski Teal We Drop (OPI)
Certes, ce n’est pas un vernis de l’année 2011, mais comme c’est mon « must-have » et qu’OPI est la marque par laquelle tout a commencé, je me permets cette entorse… En 2012, j’attends avec beaucoup d’impatience la collection Holland.

2. White Cap (China Glaze)
Cette année, j’ai eu un gros coup de cœur pour la collection Anchors Away (et la collection Metro aussi, mais l’heure est à la sélection…) et plus particulièrement White Cap. A la fois simple et sophistiqué, je trouve qu’il fait de très belles mains, il est parfait pour la belle saison !

3. Lady of The Lake (A England)
THE jolie découverte 2011 : celle d’une marque menée tambours battants par une créatrice adorable ! Adina a lancé The Mythicals, sa première collection, il y a quelques mois. L’année 2012 sera, à n’en pas douter, une très belle année pour elle à la vue des pépites de sa prochaine collection. Vivement (elle ne saurait tarder) !

4. Raindrops (Illamasqua)
Du gris, un fini sorbet, des glass flecks, une histoire derrière le nom et la teinte de ce flacon, Raindrops réunit tout ce que j’aime dans un vernis. Illamasqua est définitivement une marque à continuer de découvrir en 2012.

5. Jem (Zoya)
J’ai choisi Jem, parce qu’il fallait en choisir un, mais globalement, c’est l’ensemble des vernis de la marque (que j’ai eu l’occasion de tester) que je pourrais mettre dans mon « Top 10 ». Une facilité d’application exceptionnelle, des couleurs magnifiques, en 2012, il y aura encore plus de Zoya dans ma collection.

6. Dive Bar (Essie)
2011 signe l’arrivée des vernis Essie « Made in France ». Français ou américain, j’aime beaucoup les vernis de la marque. Dive Bar, outre son application et sa tenue sans problème, est une teinte tout en reflets bleus et verts…

7. Shocking Pink (Barry M)
J’adore les petits vernis Barry M parce qu’ils sont, comme les vernis China Glaze, de très bonne qualité pour un tout petit prix. Ce Shocking Pink, je l’ai beaucoup porté cet été et quand on sait le nombre de vernis qui m’attend, c’est un exploit !

8. Bleu de Berlin (Rouge Baiser) // Nfu54 (Nfu Oh)
Je triche, je sais… Mais j’aime tellement l’association de ces deux vernis que je me devais de l’inclure dans cette récap ! Sans compter que 2012 sera, sans conteste, l’année des flakies. Si vous ne connaissez pas les vernis Rouge Baiser, il faut impérativement remédier à ça : application parfaite en une seule couche, temps de séchage rapide et fini laqué ultra-brillant.

9. New-York (Mavala)
J’adore porter du gris laqué sur mes ongles, je trouve ça tellement classe. Si je ne devais en garder qu’un, pas de doute, ça serait ce petit Mavala !

10. True Love (Essence)
Un nouveau classique : sobre et en même temps tellement sophistiqué !

2011 c’est aussi la création de ce blog… L’envie de partager et la passion pour les couleurs sont le fil conducteur de mes billets. Au fil des mois, je me réjouis de vous voir de plus en plus nombreux(ses) à venir me rendre visite, à laisser des commentaires. J’adore cette interaction entre vous et moi ! Ce qui au départ n’était qu’un délire de vernis addict, est devenu un vrai cocon (le mien, le vôtre aussi j’espère) qui me donne envie de toujours plus vous montrer de belles images et vous faire part de mes coups de cœurs et de mes déceptions (si, si, ça arrive aussi !).

Pour 2012, je vous souhaite le meilleur pour vous et vos proches et, de façon plus « futile », des vernis, des couleurs et des paillettes en pagaille… Très bonne année !!!

What else ? // Espresso Your Style ! (OPI)

Voici un vernis OPI qui n’est pas très connu et pourtant… D’abord, il a fait partie de la collection Kick Up Your Heels lancée en 2006 à l’occasion des fêtes de fin d’année, pour être réédité en version 3-Free et inclut dans la collection So Deliciously Dark qui regroupe quatre must-have foncés de la marque à savoir : Black Onyx, Lincoln Park After Dark et Lincoln Park At Midnight. Espresso Your Style lui est un marron foncé (avec une pointe de rouge) infusé de micro-paillettes bronzes. Après ma petite déconvenue avec DS Mystery, je retrouve avec ce vernis tout ce que j’aime chez OPI : une texture parfaite qui glisse sur l’ongle, une bonne couvrance en deux couches, un temps de séchage rapide et une jolie brillance… What else ?

Espresso Your Style (collections Kick Up Your Heels // So Deliciously Dark) : base coat, 2 couches, top coat