Chronique d’un craquage annoncé // Collection Mirror Metallics (Essie)

Ce n’était pas du tout prévu que je vous présente cette collection aujourd’hui, mais comme j’ai mis les pieds dans un Monoprix qui (enfin !) avait la collection Mirror Metallics d’Essie (vous savez, celle dont je vous rebats les oreilles depuis quelques semaines ^^), bah voilà, j’ai craqué ! Et pas qu’un peu, puisque j’ai embarqué la collection complète. Comment faire autrement ? Je n’avais pas le cœur à séparer cette jolie fratrie…

C’est un billet rédigé sous le coup de l’impatience, donc vous ne verrez pas 15.000 photos des vernis en manucure totale. J’ai fait au plus simple et j’ai improvisé en me peignant un vernis par ongle (ça tombe bien, il y en a cinq ^^), c’est rigolo et ça donne l’impression d’avoir des Skittles métallisés au bout des doigts ! ❤

J’ai commencé par poser ma base chouchou de L’Onglerie, Ultra’Lisse, pour camoufler toutes les petites imperfections de mes ongles (et sachez qu’elles sont nombreuses). Ensuite j’ai posé les vernis métallisés en deux couches. Les habitudes ont la vie dure puisqu’en fait ils sont déjà très opaques dès la première couche et n’en nécessitent pas vraiment une seconde. Disons que la deuxième pourra éventuellement vous permettre de rattraper les petites inégalités de la première (s’il y en a).

Côté application, ils sont un peu plus difficiles à appliquer que de simples vernis crème, mais rien d’insurmontable ! Il faut y aller en douceur et faire attention à garder le pinceau bien dans l’axe pour éviter de faire trop de traces. Attention, parce qu’ils sèchent très vite, vous n’aurez pas le temps de retravailler la matière une fois sur vos ongles, donc vous inspirez un bon coup, vous bloquez votre respiration et vous posez votre couche ! 🙂 Une fois secs, ils ont un joli fini satiné. A vous de voir si vous souhaitez leur ajouter un top coat pour les rendre plus glossy et faire durer votre manucure ou si vous préférez les laisser tels quels… Personnellement, je suis conquise et une chose est sûre, vous n’avez pas fini de voir ces merveilles dans les parages parce que figurez-vous qu’ils se prêtent au stamping à merveille (oui, j’ai déjà essayé sur mon autre main, impatiente je vous disais ^^). La seule chose qui manque à cette collection pour la rendre absolument parfaite à mes yeux, c’est un sixième vernis : un vert pâle métallisé…

Vous êtes séduites ou cette collection vous laisse froide ? Vous avez déjà l’une de ces teintes ? Laquelle ?

Au fait, j’ai reçu mes plaques Cheeky que Pshiiit m’a forcées à acheter recommandées, ça vous tente un billet dans le même esprit que celui-là ?

Collection Mirror Metallics par Essie : base coat, 2 couches sans top coat // Collection composée de No Place Like Chrome (argenté), Blue Rhapsody (bleu), Nothing Else Metals (rose/parme), Penny Talk (orange cuivré) et Good As Gold (jaune doré)

L’avoir dans la peau… Sew Psyched (Essie) // Dragon (A England)

J’ai cette idée d’association depuis un petit moment maintenant… Sew Psyched est un vernis que j’aime beaucoup, que j’ai déjà porté plusieurs fois mais que je n’ai jamais pensé à vous présenter. Dragon de son côté est une teinte absolument délicieuse. La réputation des vernis A England, la plupart opaques dès la première couche, n’est plus à faire. Je peux vous dire que ça se confirme : ils sont parfaits pour le stamping ! Aujourd’hui, je fais d’une pierre deux coups en vous montrant combien deux de mes flacons phares s’associent avec délicatesse pour donner vie à Dragon. Pas de doute, j’ai bel et bien la folie des vernis dans la peau…

Je ne m’attarde pas sur Sew Psyched puisque vous allez le revoir stampé avec Dragon, mais je tenais tout de même à ce que vous puissiez apprécier la teinte verte kaki légèrement grisée de ce vernis Essie. Vous voyez les irisations argentées ? Elles sont bien plus discrètes que dans She’s Picture Perfect que je vous présentais hier, mais elles apportent classe et finesse à une teinte un peu dure au premier abord. Côté application, Sew Psyched est très couvrant dès la première couche, mais prévoyez d’en poser une deuxième pour obtenir une parfaite opacité !

Vous connaissez déjà le beau Dragon, ce vert presque bronze aux reflets holographiques dorés. Voici les écailles de la bête stampé sur Sew Psyched. A l’ombre, l’effet ton sur ton fonctionne à merveille : on distingue le motif sans trop savoir de quoi il s’agit. A peine on s’approche d’une source de lumière que Dragon commence à s’animer et dévoile sa magie.

En pleine lumière, c’est l’apothéose ! L’ensemble est juste hallucinant ! Je suis complètement sous le charme de ce duo et alors que je redoutais le too-much du motif (oserais-je dire la vulgarité ?), je trouve que ça passe à merveille. Qu’en pensez-vous ?

A propos de manucure dans les tons de vert, je ne vous ai pas montré celle que Lélie portait pour notre défi première rencontre. Je vous invite à aller faire un tour sur son blog pour lire le billet relatant notre après-midi entre NPA ! Sinon, c’est aujourd’hui que se termine le dernier concours anniversaire du blog. Vous avez jusqu’à ce soir minuit pour tenter de remporter l’intégralité de la collection Nicki Minaj signé OPI. Je m’occuperai des différents tirages au sort durant le week-end et je publierai un billet spécial concours avec l’ensemble des gagnantes au plus vite ! A demain pour un billet un peu spécial puisque, pour une fois, mes doigts n’en seront pas la vedette…

Sew Psyched (collection Fall 2010) par Essie : base coat, 2 couches, top coat // Stamping réalisé avec Dragon (collection The Legend) par A England et motif plaque BM-215 (Bundle Monster)

I’m not but… // She’s Picture Perfect (Essie)

J’ai hésité longuement à vous poster ces photos. Le temps est tellement pourri (bonjour les trombes d’eau) que mon appareil a (encore) joué les caractériels et ça donne des photos qui manquent de piqué. J’aurais pu sortir ma boîte à lumière, mais non, pas en mai ! Psychologiquement, c’eût été insoutenable ! ^^ She’s Picture Perfect, I’m not…

She’s Picture Perfect est un vernis violet irisé de rose. Le violet est pastel, avec une touche de bleu qui le fait tirer sur le lavande. Je n’étais pas sûre de vouloir l’acheter parce que je craignais qu’il ressemble trop à To Buy ot Not To Buy, mais il n’en est rien. Certes, on reste dans la famille des pastels, mais ils n’ont absolument rien à voir ! Opaque en deux couches, je le trouve vraiment plus joli en vrai que sur mes photos (comme quoi, je fais mentir son petit nom !). Les irisations sont discrètes mais elles sont présentes aussi bien en lumière naturelle qu’en lumière artificielle. Pour le shopping, je l’ai acheté au lancement de la Pshiiit Boutique mais Camille a du se faire dévaliser, je ne trouve plus de références Essie à ce jour pour pouvoir vous faire le lien. Par contre, vous pouvez sans problème le trouver ici, chez Manucure & Beauté. Avant de vous quitter, je vous rappelle que vous avez jusqu’à ce soir minuit pour me parler de vos premiers émois de Beautystas et ainsi peut-être gagner un des trois lots de vernis Bourjois mis en jeu pour ce troisième concours anniversaire ! A demain pour un stamping animal qui je l’espère vous plaira…

She’s Picture Perfect (collection Sure Shot // version US) par Essie : base coat, 2 couches, top coat

Ça impressionne, papier carbone… // To Buy or Not to Buy (Essie)

♫ Laissez parler les petits papiers (sur vos doigts), puissent-ils un soir, papier buvard, vous consoler ! ♫ Je vais chercher mes références très loin, mais je trouve que cette chanson colle plutôt bien avec cette manucure réalisée avec du papier journal… Avant de vous expliquer comment procéder, je vais d’abord vous parler du vernis qui m’a servi de base, To Buy or Not to Buy de la dernière collection signée Essie.

To Buy or Not to Buy est un lilas pastel, un peu laiteux, qui tire légèrement sur le rose. Dans le flacon, plein de jolies micro-paillettes roses et bleues que j’aurais adoré retrouver sur mes ongles. On les distingue de temps à autre, mais malheureusement, ce n’est pas aussi flagrant que quand on observe To Buy or Not to Buy derrière sa paroi de verre ! Comme pour Navigate Her, le vert pastel que je vous ai présenté en début de semaine, comptez trois fines couches pour obtenir ce niveau d’opacité. Ça peut paraître un peu fastidieux, mais le temps de séchage est tellement rapide que les couches s’enchaînent sans souci particulier. Là encore, même sans top coat, le fini est ultra brillant, une constante chez Essie…

Le mois dernier, 10tubes a ravivé mon envie de tenter la manucure papier journal. Comme je suis un peu longue à la détente, ce n’est qu’hier que je me suis lancée. Pourquoi hier ? L’occasion, tout simplement ! Une fois par mois, je scanne les coupures presse d’un de mes clients pour en faire des dossiers numériques et j’en ai profité pour joindre l’utile à l’agréable en saccageant une page de la presse locale pour habiller To Buy or Not to Buy. Au début je me suis dit (bêtement !) : « Pffff… Je ne peux pas faire ma manucure avec ça, le texte est super chiant ». Puis en y réfléchissant (ça m’arrive ^^), le texte est finalement tellement gros compte-tenu de la taille de mes ongles, que non, non, non, personne ne sera capable de lire les nouvelles locales sur mes doigts. Moralité : le texte, on s’en fout !

Donc, pour attaquer cette manucure au papier journal, il vous faudra :
– du papier journal (le vrai, celui qui vous fait les doigts tout noirs quand vous avez fini de le lire),
– de l’alcool à 70° (vu que celle à 90° n’est plus vendue en pharmacie),
– un petit godet pour y mettre un fond d’alcool à 70°,
– un stylo dissolvant (ou un coton-tige et du dissolvant),
– du top coat accélérateur de séchage (le Good to Go d’Essie pour moi)

Les étapes de la manucure au papier journal :
1. Commencez par déchirer grossièrement des morceaux de journal un peu plus grands que la taille de vos ongles.
2. Ensuite, versez un fond d’alcool dans votre godet.
3. Quand votre couleur de base est posée et bien sèche (personnellement, j’ai fait ma manucure la veille et la déco au journal le lendemain), soit vous plongez votre doigt dans l’alcool puis vous appliquez un morceau de journal sur votre doigt mouillé, soit vous trempez votre morceau de journal dans l’alcool (juste le temps de l’imbiber) puis vous l’appliquez sur votre doigt.
4. Vous pressez le papier quelques secondes bien fermement pour que l’encre se décalque sur vos doigts. Attention à ne pas faire bouger le journal sous peine d’obtenir un motif pas vraiment net (donc pas très joli, voir mon index…)
5. Décollez puis nettoyez les contours de votre ongle à l’aide d’un stylo dissolvant.
6. Recommencez à partir de l’étape 3 pour vos autres doigts (ongle par ongle).
7. Quand l’alcool s’est évaporée, passez une couche de top coat pour sceller les motifs.

Cette manucure est également réalisable à l’eau mais je ne sais pas si la marche à suivre est la même. Je dois vous avouer que je ne me suis pas penchée sur la question vu que l’alcool à 70° était juste sous mon nez, contrairement au point d’eau qui aurait nécessité que je me lève de mon bureau… ^^

Vous connaissiez la manucure « papier journal » ? Vous avez déjà essayé ?

To Buy or Not to Buy (collection Navigate Her // version US) par Essie : base coat, 3 couches, top coat

C’est le printemps !… // Navigate Her (Essie)

Navigate Her est une teinte définitivement faite pour le printemps… Ce vernis pastel se situe à mi-chemin entre le vert pistache pour sa luminosité et le vert lichen pour son côté légèrement grisé. Je craignais qu’il n’aille pas du tout avec ma carnation et finalement, le résultat passe sans souci. C’est frais, c’est joli, ça me ferait presque avoir des hallucinations auditives. Je suis donc la seule à entendre les oiseaux qui gazouillent ? ^^ Niveau application, là encore, c’est une bonne surprise. Je m’attendais franchement à galérer comme jamais, mais la formulation est bonne et l’application aisée. Alors oui, j’ai eu besoin de poser trois fines couches de ce joli vert pour obtenir un tel niveau d’opacité mais pas de panique Navigate Her se travaille bien et sèche vite. Le résultat est très glossy et la tenue extra. Je l’ai porté trois jours accessoirisé avec un petit motif réalisé au scotch et au dotting-tool qui aurait jeté la honte sur ma famille pour plusieurs générations si je vous le présentais… Vous comprenez donc pourquoi je m’abstiens, j’attends de recevoir mon Sèche Vite commandé hier pour pouvoir tenter de nouveau ce genre de nail-art ! Bon dimanche les filles et à demain pour une manucure réalisée avec un des petits derniers revenu tout droit des États-Unis dans la valise de Monsieur mon Mari…

Vous avez craqué sur Navigate Her ? Si vous n’avez pas encore joué, vous avez jusqu’à mardi soir minuit pour tenter de le remporter en participant au concours « Essie ou OPI ? A vous de choisir ! »

Navigate Her (collection Navigate Her // version US) par Essie : base coat, 3 couches, top coat

♥ Tandem ♥ // Des petits pois sur nos doigts avec Orly & Essie…

Premier jour de vacances scolaires… Réception d’un colis Manucure & Beauté (en ce moment -20% sur tous les vernis Orly avec le code orly21), j’ai encore craqué… Ma fille du haut de ses quatre ans, en bonne apprentie NPA, déballe le colis avec moi et admire les jolis vernis que sa maman a choisis !
– Maman, c’est les vacances hein ?
– Oui ma puce.
– Ça veut dire que j’ai le droit de mettre du vernis ?
– Si tu veux…
– Tu peux me mettre ceux làààààà ? *étoiles dans les yeux*
Alors oui, j’ai conscience que je mets du vernis sur les ongles de ma petite fille (de manière tout à fait exceptionnelle) mais que la première nailista qui n’a jamais eu envie de faire plaisir à une fillette de son entourage me jette le premier flacon de vernis ! (Aïeuuuuh !! ^^) Avant de vous montrer le résultat de notre manucure en tandem, je vais d’abord commencer par vous présenter le joli rose qui a servi de base à ces petits pois pastels, j’ai nommé Artificial Sweetener de la collection Cool Romance signé Orly.


Artificial Sweetener est une couleur faite pour le printemps, j’ai l’impression que mes ongles sont des bourgeons en fleurs… Ce rose vieilli est saturé de micro-paillettes argentées qui animent la teinte tout en douceur. C’est à la fois désuet et romantique, très très loin de la mauvaise image que me renvoie la traduction de son petit nom. Pour obtenir une bonne opacité, il vous faudra 2 (épaisses) à 3 (fines) couches en fonction de la façon dont vous appliquez habituellement votre vernis. Ne soyez pas trop impatiente entre les couches, j’ai trouvé le temps de séchage un peu long. La tenue par contre est très bonne.

Est venu ensuite le moment délicat où il a fallu non seulement poser ce rose sur les doigts de ma jolie poupée mais aussi les autres couleurs reçues ce jour là : Navigate Her (que vous pouvez d’ailleurs tenter de remporter ici) et To Buy or Not To Buy, deux vernis de la dernière collection Essie. Heureusement que les teintes s’harmonisent bien entre elles ! Le motif le plus simple à travailler sur des tout petits doigts reste les pois. Zou, une base, une couche de rose, des pois façon Kickers (une main à petits pois lilas, l’autre en vert), des gouttes de séchage et voici la demoiselle en train de montrer le résultat à tous les membres de la famille. Même Essie, notre chatte, a été contrainte et forcée d’admirer !

Pour moi, j’ai préféré faire les deux mains pareilles. Du lilas à tous les doigts sauf en accent nail où des pois vert tendre ont pris la place…

Vous avez déjà réalisé une manucure en tandem ? Qu’avez-vous fait ?

Artificial Sweetener (collection Cool Romance) par Orly : base coat, 3 couches, top coat

[Concours] Essie ou OPI ? A vous de choisir !

J’ai demandé avant-hier via Facebook et Hellocoton si vous préfèreriez jouer pour un lot Essie ou un lot OPI lors d’un prochain concours et quelques unes ont tenté un « Et pourquoi pas les deux ? ». Et oui, finalement, pourquoi pas ? On a plein de choses à fêter : votre fidélité sans faille (j’ai pu le constater ce mois-ci, vous êtes toujours là, même si moi je le suis moins) et la barre symbolique des 100.000 visites ! Wahou, c’est inimaginable !! Merci, merci beaucoup…

Pour vous remercier, j’ai donc décidé de vous proposer les deux lots que j’avais sous le coude. Lequel préférez-vous ? Essie ou OPI ? Pourquoi ? Aujourd’hui, c’est vous qui avez le choix, à vous de me le dire en commentaire.

Les conditions à remplir pour participer sont les suivantes, merci de bien les lire avant de participer ! Si toutes les conditions ne sont pas convenablement remplies, tant pis, je ne partirai pas à la chasse aux pseudos et aux chances supplémentaires… Merci également de jouer le jeu et de ne pas participer avec plusieurs pseudos, les doubles participations seront bonnement et simplement annulées !

1) Ce concours est ouvert aux personnes ayant une adresse postale en France, en Suisse ou en Belgique.
2) Vous avez jusqu’au mardi 6 mars minuit pour participer.
3) Pour participer et obtenir une chance de remporter ce concours, dites-moi quel lot vous souhaiteriez remporter en commentaire sous ce billet et pourquoi ?
4) Pour gagner une à plusieurs chances supplémentaires, il suffit d’avoir déjà commenté mes billets sur le blog (+2 chances) et/ou me suivre sur Hellocoton (+1 chance) et/ou via Facebook (+1 chance) et/ou via Twitter (+1 chance) et/ou via la newsletter en inscrivant votre adresse mail dans la case « Abonnez-vous » (+1 chance). Pour les quatre dernières solutions, merci de m’indiquer votre pseudo en commentaire (ou votre prénom + première lettre de votre nom), sans cet élément, je ne pourrai pas valider votre participation !
5) Les deux gagnant(e)s seront tirés au sort grâce à Random.

Faites attention à utiliser une adresse mail valide pour répondre afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours. En effet, sans réponse des gagnant(e)s 72H après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu. Vous pouvez répandre la bonne nouvelle ^^ et relayer ce concours avec plaisir même si cela n’offre aucune chance supplémentaire… Comme le précédent, ce concours n’est pas sponsorisé, les produits sont neufs et ont été achetés personnellement.

Voilà, c’est à vous !

edit du 7 mars : ce concours est clos, les résultats seront annoncés prochainement…

Les ongles dans les nuages avec L’Onglerie, A England et Essie…

Je connaissais la version de Jane du blog Nailside pour avoir craqué sur cette combinaison « vintage » avec des couleurs passées, un peu salies, rehaussées d’une touche de doré… Puis j’ai adoré la version cartoon de Camille, tout en rondeur et en fantaisie à la Pshiiit. Quand j’ai tenté à mon tour de reproduire ces petits nuages sur mes ongles, j’ai fait un joyeux mélange des deux !

Pour cette manucure, j’ai utilisé en base le Taupissime de L’Onglerie dont je vous parlerai rapidement sur le blog, le doré Holy Grail d’A England, une pure merveille que je vous présenterai également bientôt et un de mes préférés de la marque Essie, j’ai nommé le divin Dive Bar. Comme vous le voyez sur les photos, j’ai été un peu hésitante sur l’index, ce qui donne un résultat plutôt… incertain ^^, mais je suis plutôt satisfaite de ce que j’ai réalisé sur mes autres ongles. C’est une première que je pense refaire très vite, les déclinaisons sont infinies et le coup de main se prend finalement plutôt vite.

Les ongles dans les nuages (cloudnails) avec L’Onglerie, A England et Essie : base coat, 2 couches de Taupissime, une couche en arrondi d’Holy Grail (The Mythicals), une couche en arrondi de Dive Bar, top coat

[Tuto-vidéo] Mes ongles à l’aquarelle…

Aujourd’hui, je vous présente une manucure complètement régressive qui me renvoie sur les bancs de l’école quand la maîtresse mettait en place un atelier peinture… Je m’attablais consciencieusement à mon pupitre avec un air inspiré. A ma droite, un pot de yaourt en verre recyclé en godet de peintre et mes pastilles multicolores de peinture à l’eau encore jamais servies. Pour commencer mon œuvre, je plongeais mon pinceau dans l’eau, puis je le tournais bien fort au cœur d’une des pastilles et pour diluer mes pastels, je le trempais de nouveau dans l’eau de ma timbale qui doucement infusait le trop plein de couleur. Au début, c’était beau, presque magique, à la fin, l’eau était noire tellement je trempais encore et encore mon pinceau !

Au cours de mes pérégrinations webesques, je suis tombée sur un tuto-vidéo (en anglais) montrant comment reproduire une manucure aquarelle (watercolor nails en VO).


Trop impatiente de tenter le coup, je me suis précipitée pour obtenir le résultat que vous voyez au-dessus ! Forte de cette expérience, voici quelques petits conseils si jamais vous aussi vous souhaitez reproduire cette manucure au parfum de l’enfance…

1. Posez une couleur de base puis deux couches de top coat pour protéger la base de l’acétone.
2. Le pinceau à bout rond est quasi indispensable… J’ai utilisé un vieux pinceau à lèvres biseauté et c’est bien moins pratique d’utilisation que ce soit pour le dosage de l’acétone à déposer au creux des pois colorés ou pour la précision de la dilution.
3. A défaut d’acétone pur, vous pouvez utiliser du dissolvant avec acétone. Encore une fois, mauvaise élève au rapport, j’ai tenté cette manucure avec mon dissolvant sans acétone. Ça fonctionne, la preuve, mais le résultat est moins « diffus » que souhaité…
4. Une fois le motif désiré obtenu, attendez que l’acétone se soit évaporé pour passer une couche de top coat final

Sur ma palette de peintre… Fiji (Essie) pour la base // Frozen 03 – Frosted Emerald (Kiko) pour les pois bleus // 285 Scarlet Red (Kiko) pour les pois rouges // 269 Microglitter Yellow (Kiko) pour les pois jaunes // Top Coat : Good to Go (Essie)

Chronique d’un vernis stylisé… 415 Instyle Coral (Rimmel)

Avant d’en arriver là, commençons par le commencement !…

Voici Instyle Coral signé Rimmel. Ce corail n’est pas ultra original, mais il a le mérite d’avoir été le tout premier de ma collection. Heureusement pour moi, d’autres ont rejoint mes tiroirs de rangement puisque celui-ci est difficile à travailler. Déjà, il a un gros pinceau épais et court un peu comme ceux des vernis Sephora dont je ne suis pas ultra fan, ensuite, même s’il sèche vite, il m’aura fallu trois couches pour obtenir ce résultat. Rien de catastrophique, mais autant pour une couleur originale et jamais-vue, je prends sur moi et je m’applique consciencieusement, autant dans le cas présent, j’attends de mon vernis qu’il soit irréprochable, sinon, je change de crémerie !

Pour styliser Instyle Coral, j’ai commencé par le matifier avec le désormais célèbre Matte About You (Essie). Pas encore pleinement convaincue, j’ai appliqué un morceau de scotch en diagonale sur mes ongles et j’ai posé une fine couche de Silver Shatter (OPI). J’adore le résultat final, et vous ?

415 Instyle Coral (collection 60 Seconds) par Rimmel : base coat, 3 couches // Matte About You par Essie // Silver Shatter par OPI