Manucure berlingot avec la collection b.aby colors (Agnès B.)

Les vernis du CCB (Club des Créateurs de Beauté) font partie des vernis de mon adolescence quand je tannais ma mère pour passer mes premières commandes de cosmétiques de grande. Une fois lancée, ça ne coûtait plus grand chose de rajouter un petit vernis au dernier moment sur le bon de commande griffonné de tout plein de références (et oui, bon de commande, enveloppe, timbre tout ça, je suis vieille !) (rah, l’embellisseur abricot <3). La gamme 40 secondes a changé de look depuis, la collection s’est agrandie, mais on retrouve toujours les basiques qui ont fait le succès de la marque (et là, je me rends compte que Joli Argent, mon premier vernis à paillettes holographiques est toujours en vente !) (le mien est maintenant tout sec dans son flacon tellement je m’en suis servie, mais je ne peux pas me résoudre à le jeter…). Avec l’arrivée du printemps, Agnès B surfe sur la tendance pastel en lançant la collection Baby Colors composée de trois « nuances tendres aux reflets sucre glace ».

Les trois vernis de la collection sont saupoudrés d’un petit shimmer argenté très discret qui se révèle davantage à la lumière naturelle et qui apporte une touche de fantaisie à ces coloris très sages. Petit Bleu *, c’est le vernis vers lequel je me suis dirigée en premier (le bleu et moi ^^) et c’est malheureusement une petite déception. Le shimmer, au lieu d’ajouter une touche de lumière à la couleur, a tendance à la rendre terne, presque sale. Autant sur des couleurs plus franches, j’aime beaucoup ce côté grisonnant, autant sur ce genre de couleur, ça ne met pas l’ongle à son avantage. Outre son coloris qui ne m’a pas vraiment plu mais qui vous séduira sans doute, c’est l’application qui est problématique… Petit Bleu est particulièrement liquide et j’ai du poser trois couches en faisant très attention pour réussir à avoir une couleur uniforme sur les doigts. Heureusement, avec Poussin *, j’assouvis mon besoin de jaune pastel. L’application est relativement aisée, en deux couches, on obtient une jolie couleur printanière. Je suis séduite. Mais la vraie réussite de la collection pour moi, c’est Born in Roses *. Le rose layette, ce n’est pas trop ce qui me parle habituellement, pourtant celui-ci a tout bon : une couleur fraîche idéale pour la saison qui débute, une application parfaite, un temps de séchage au top et des nacres qui mettent la teinte en valeur sans la rendre fade.

Quand j’ai reçu la collection, je me suis empressée d’essayer les couleurs et je me suis lancée dans une ruffian pour finalement démaquiller mes ongles et tenter de reproduire la manucure berlingot mise en avant sur le site du CCB. La collection Baby Colors en main, le stylo nail-art blanc (et un petit intrus dont je vous reparle plus bas, mais il allait tellement bien avec les autres que je n’ai pas pu m’en empêcher !) (roh, les parenthèses du lundi matin…) et c’est parti.

Ce stylo nail-art * dont je n’entends que du bien depuis quelques semaines méritent vraiment les éloges faites à son sujet. Hyper pratique, on l’utilise comme un vrai stylo ! L’amorce de la couleur se fait facilement, le débit est régulier et la pointe est plutôt précise. Ce stylo est normalement destiné à la french manucure mais vous pouvez tout à fait le détourner de sa vocation première, la preuve avec cette manucure berlingot ! Concernant le vernis taupe perlé métallisé que vous voyez sur mon annulaire, il s’agit de b.miroir *. Comme souvent avec les métallisés, il est certes très couvrant, mais il laisse d’affreuses traces de pinceau. Ce n’est donc pas une surprise si je vous dis que b.miroir se prêtera parfaitement au stamping…

Shopping : Club des Créateurs de Beauté (3,95EUR les vernis // 8,90EUR le stylo)

Manucure berlingot réalisé avec Petit Bleu, Poussin, Born in Roses (collection b.aby colors) et b.miroir par Agnès B. : base, 2 à 3 couches, top coat // Stylo French Manucure

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération

Non mais OH !… Gris Flanelle (Agnès B.) // Last Friday Night (OPI)

Parce que mon cher et tendre m’a dit la semaine dernière que c’était la mort sur mes ongles ces derniers temps (bon, il ne l’a pas vraiment dit comme ça, celles qui me suivent sur Twitter savent qu’il a employé un langage un peu plus… fleuri !), j’ai démaquillé mon très joli mais très sage Demure Vixen (qui a tenu 6 jours par la force des choses) et j’ai ressorti un vernis Agnès B. que j’ai depuis plusieurs années… Je l’ai acheté avant de tomber du côté obscur de la force du vernis, du temps où j’achetais mes flacons par correspondance ou en grandes surfaces, à l’époque où porter un vernis gris était pour moi déjà très osé. Genre ! ^^

Gris Flanelle est un gris couleur ardoise : intense avec une touche de bleu. Côté application, je dois vous avouer que je ne sais pas si c’est son vieil âge combiné à un flacon déjà bien entamé qui a rendu la texture assez difficile à travailler, mais la première couche manquait complètement de régularité et de couvrance. A certains endroits le vernis était très épais, à d’autres, ça faisait des trous. La deuxième couche n’a pas été de trop pour « niveler » et régulariser tout ça. Heureusement le temps de séchage rattrape cet inconvénient.

Pour faire changer d’avis l’homme qui vit à mes côtés, j’ai décidé d’envoyer de la paillette et d’accessoiriser Gris Flanelle avec Last Friday Night en dégradé. Je vous le donne en mille, il n’a même pas vu le changement ! A quoi ça sert que je me décarcasse hein ?

La double bonne nouvelle, c’est que Monsieur part pour une semaine aux États-Unis, à Houston. Rassurez-moi et dites-moi je ne suis pas la seule à être atteinte du syndrome « We Have a Purple » quand on évoque Houston ? Je vais donc avoir sept longues soirées rien que pour moi pour me consacrer à mes activités préférées et ainsi pouvoir poster un peu plus régulièrement. En plus de ça, j’ai glissé dans la valise de Monsieur une shopping-list longue comme le bras de jolis vernis à me dégoter pendant ses pauses repas. Nyark, Nyark, nyark ! Non mais OH, elle est pas belle la vie ?

Gris Flanelle (gamme b. perfect !) par Agnès B. : base coat, 2 couches, Last Friday Night (OPI) en dégradé, top coat

Duo French Manucure Pro (Agnès B.)

Un classique que je ne vais pas garder très longtemps pour plusieurs raisons :
1. Parce que je veux de la couleur !!!
2. Parce qu’on voit encore les vestiges du temps où je n’utilisais pas de base. Les ongles « bi-goût », ce n’est pas très joli ! Au passage, je fais un petit clin d’œil à Sylvie qui m’a récemment demandée quel était l’intérêt de mettre une base avant son vernis de couleur, ma réponse fera l’objet d’un prochain billet.
3. Aujourd’hui c’est mon anniversaire (youpitralala, les dons de vernis à ongles sont les bienvenus :D) et quelque chose me dit qu’il se trame une sortie surprise !! Je vais donc faire pour l’occasion une manucure un peu plus festive… Des suggestions ?

Duo French Manucure Pro par Agnès B. : base coat, 1 couche de blanc en bout, 1 couche de rose, 1 déco « French Glam Nail Stickers » planche 01 – We Love French d’Essence, top coat