I put a spell on youuuu ! // The Suspension of Time (Spell Polish)

Bonjour, bonjour les filles ! C’est un peu la course par ici ces derniers temps, mais j’ai eu envie de me poser un peu cet après-midi pour papoter avec vous. La semaine dernière, j’ai passé en revue le contenu de ma boîte à vernis en attente d’être posés et je me suis arrêtée sur une nouveauté Spell Polish que j’ai reçue il y a un petit moment déjà de la part de sa créatrice Heather. Au delà de la beauté de ce précieux, c’est son nom que j’ai trouvé poétique et super adapté à mes émotions du moment…

The Suspension of Time (Spell Polish)The Suspension of Time est un vernis multichrome aux reflets inédits dans ma vernithèque. Le plus souvent bleu acier, gris ou lavande en éclairage naturel (comprendre dans la vie de tous les jours parce qu’on n’est pas toujours sous le spot qui nous fera pousser des Ooooh et des Aaaah d’extase ^^)(Je vous avoue que quand je porte ce type de vernis, je passe un temps indécent sous la douche pour admirer les changements de couleur au travers des gouttelettes d’eau qui se posent sur mes ongles. Vous aussi vous faites ça ?) il passe aussi par le vert sombre, le violet, le rouge cuivré et le rose. Cet éventail de couleurs peut faire peur mais en vrai, je trouve ses reflets joliment subtils, les transitions d’une couleur à l’autre sont douces, bref pour moi, c’est un peu le vernis idéal pour la fille qui souhaite découvrir le multichrome mais qui n’est pas certaine d’assumer l’effet caméléon bling-bling qu’on peut trouver chez d’autres marques.

The Suspension of Time (Spell Polish) The Suspension of Time (Spell Polish) The Suspension of Time (Spell Polish) The Suspension of Time (Spell Polish)Sachez que j’ai mis deux jours à faire ce nail-art ! Premier jour j’ai posé une couche de vernis noir que j’ai laissé tel quel jusqu’à ce que les enfants soient couchés. Là j’ai enfin pu poser une couche de The Suspension of Time et mon top coat accélérateur de séchage. Puis trop fatiguée pour me lancer dans quoi que ce soit, j’ai attendu le lendemain pour poser deux petits morceaux de scotch pour faire un grand triangle puis du striping tape pour séparer mon grand triangle en deux petits (Mamaaaan, il est isocèle ou rectangle ton triannnngle ?). J’ai ensuite posé d’un côté une couche de blanc, de l’autre, une couche de noir, j’ai vite décollé et avant de passer une couche de top coat, j’ai appliqué une stud noir sur la pointe de mon nail-art. Que dire à part que j’ai adoré porter cette combinaison sur mes ongles. Le vernis de base reste très présent et avec du blanc et du noir, aucun risque de mauvais goût !

The Suspension of Time (Spell Polish) The Suspension of Time (Spell Polish) The Suspension of Time (Spell Polish)Certaines d’entre vous risquent de se demander si la base noire est vraiment indispensable. C’est vrai que depuis les ILNP parfaitement opaques en deux couches, on a du mal à revenir à cette fichue base noire. The Suspension of Time est opaque en trois fines couches mais reste plus intense posé sur du noir en une couche. A vous de voir, ce que vous préférez. Personnellement, avec les Spell Polish, je préfère passer par le noir surtout parce que je les trouve un peu lents à sécher. Voilà pour aujourd’hui les filles ! Ah si, avant de vous quitter, je tenais à ajouter une petite info et pas des moindres… Je ne sais pas si vous vous souvenez mais la dernière fois que je vous parlais de Spell Polish, je faisais un bémol sur les vernis qui sentaient quand même particulièrement fort. Je n’ai pas du être la seule à m’en plaindre puisque Heather a changé la base de ses vernis pour une nouvelle de qualité égale (5-free toujours). Une créatrice à l’écoute de ses clientes, c’est top !

The Suspension of Time (Spell Polish)Shopping : Plusieurs possibilités s’offrent à vous…
> Sur le BigCartel de Spell Polish // 17$ les 15ml
> Chez le revendeur de la marque The Nailista Shop // 13,19EUR les 15ml

The Supension of Time (collection Magichromes) par Spell Polish : base, une couche de noire, une couche de SoT, top coat

* Produit(s) reçu(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish)

Bonjour les filles ! Je suis désolée de cette si longue absence sur le blog… Je pense que depuis que Stéphanie et moi avons annoncé notre grande nouvelle sur les réseaux sociaux, tout s’explique un peu mieux ? Pour les lectrices moins connectées, nous avons annoncé hier soir l’arrivée toute prochaine de notre marque de vernis à ongles : Il était un vernis. En attendant de vous présenter les cinq précieux composant notre première collection, je vous invite à suivre Il était un vernis sur les réseaux sociaux (Facebook // Twitter // Instagram). On compte vous aider à patienter en vous dévoilant les coulisses du lancement prévu le 1er octobre. Promis, nous viendrons vous reparler de ce beau projet plus en détails dans quelques jours, ici, sur le blog et sur celui de Stéphanie. Merci à toutes celles qui nous suivent déjà et merci pour votre accueil enthousiaste et chaleureux !

Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish) Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish) Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish)Entrons maintenant dans le vif du sujet avec cette manucure coquelicots. Cet été, Born Pretty Store m’a fait parvenir un colis surprise contenant 10 articles pour fêter l’anniversaire de notre partenariat. Sympa non ? Il y avait de très jolies choses dans ce colis et d’autres moins à mon goût, mais ces water decals m’ont tellement tapé dans l’oeil que je me devais de vous montrer le résultat de cette manucure au petit goût de printemps !

Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish)Dans ce petit sachet, on trouve 10 WD de différentes largeurs à couper soi-même à l’arrondi de son ongle. Pas besoin d’être ultra précise puisque, quoi qu’il en soit, pour obtenir un nail art parfait, on passera un coup de pinceau imbibé de dissolvant pour nettoyer les contours de ses ongles. Les petits défauts de découpe seront donc corrigés à ce moment là. Le fond du motif est blanc mais pas très opaque. Je vous conseille d’appliquer une à deux couches de vernis blanc avant de poser vos WD. Ca permettra aux filles qui ont un bord libre assez long de ne pas voir de démarcation et éventuellement de camoufler les petits ratés de pose si vous êtes débutante.

Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish) Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish) Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish)(coucou la main droite ^^)

Sur mes autres ongles, c’est July 2014 d’Enchanted Polish qui s’est invité. Un joli vernis velouté aux reflets holographiques intenses. Concernant sa couleur, je trouve qu’en fonction de la lumière, il tire sur le rouge framboise écrasée ou sur le rouille (un orangé presque rouge). Il est absolument magnifique si ce n’est que sa pose a été assez laborieuse. Depuis, il est passé par la case diluant et je dois reconnaître que ça lui a plutôt bien réussi. Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, je vous fais de gros bisous et je vous dis à bientôt !


Gentil coquelicot, mesdames // Water decals (Born Pretty) et July 2014 (Enchanted Polish)Shopping : Sur Born Pretty Store // Water Decals Coquelicots référence XF1390 // 1,99$ la planche de 10

Manucure « Gentil coquelicot, mesdames » réalisée avec July 2014 (Enchanted Polish), Blanc (Essie), WD Coquelicots référence XF1390 (Born Pretty) 

[Joyeux 3 ans // Concours #2] En mode Bayadère avec les Urban Shades (Picture Polish)

Bonjour les filles ! Je suis ravie, ravie, ravie que les girls from Australia participent à l’anniversaire du blog. L’aventure Hope a été extraordinaire et je suis toujours aussi heureuse/surprise/comblée (un mix de tout ça ^^) de le voir faire son chemin depuis un peu plus d’un an maintenant… Avant de vous parler des conditions de participations, je vous présente la collection Urban Shades que j’ai eu le plaisir d’avoir entre les mains avant sa sortie officielle et qu’une petite veinarde aura la chance de gagner !

Chillax (Picture Polish) Chillax (Picture Polish)Chillax le joli vert menthe a fait SHBAM dans mon coeur ! Opaque en deux couches, c’est un incontournable de l’été. Il m’a tout de suite fait penser au Nfu Mor 12 que j’ai beaucoup porté l’été dernier et même s’ils se ressemblent, ce ne sont définitivement pas les mêmes. Chillax est plus soutenu, plus pétillant, moins « lacté » que le Nfu Oh…

Bonkers (Picture Polish)

Bonkers (Picture Polish)Bonkers, c’est ce rouge lie-de-vin sur lequel je ne comptais pas m’arrêter particulièrement et que je trouve finalement absolument magnifique ! Opaque dès la première couche, il a un laqué de fou comme les vernis jelly que j’affectionne particulièrement. Il fait des mains fines et élégantes, vous ne trouvez pas ? Bonkers c’est le rouge indémodable dont vous ne vous lasserez pas quelle que soit la saison à laquelle vous le porterez.

Totes (Picture Polish) Totes (Picture Polish)Totes est-il un orange pastel ou un jaune avec la juste pointe de rouge pour le réchauffer ? J’hésite encore mais une chose est sûre, je le trouve plutôt facile à porter et encore plus facile à appliquer. En une couche fine et une seconde plus épaisse, Totes est l’incarnation de l’été caliente qui s’annonce !

Swagger (Picture Polish) Swagger (Picture Polish)Swagger est un bleu lavande hyper lumineux. Il me fait penser à la couleur de certains hortensias bleus avec le coeur légèrement plus délavé (et là je revois des photos de moi gamine posant devant le magnifique massif dans le jardin de ma mamie… Je m’égare ^^). Swagger est doux sans pour autant tomber dans le pastel. C’est le bleu parfait à adopter pour l’été avec la touche d’originalité qui fait que vous allez aimer l’accorder à toutes vos tenues.

En mode Bayadère avec les Urban Shades (Picture Polish) En mode Bayadère avec les Urban Shades (Picture Polish) En mode Bayadère avec les Urban Shades (Picture Polish) En mode Bayadère avec les Urban Shades (Picture Polish)Je ne pouvais pas ne pas les réunir le temps d’un nail art… J’ai opté pour des rayures façon Bayadère ! Sur Totes, j’ai tracé des lignes de façon aléatoire à l’aide de Swagger, Chillax, Bonkers et le pinceau liner de L’Onglerie que je vous ai présenté dans le billet du premier concours anniversaire. J’ai adoré porter ce nail art et j’ai du lutter fort pour ne pas vous spoiler sur Instagram. Même mon entourage qui est curieux mais toujours un peu préoccupé par ma folie des vernis (hum…) s’est penché sérieusement sur mes ongles pour savoir comment j’avais fait : « Allez, avoue, c’est des patchs ! » ^^

[Joyeux 3 ans // Concours #2] En mode Bayadère avec les Urban Shades (Picture Polish)

Le lot est constitué des quatre vernis de la collection Urban Shades : Chillax, Bonkers, Totes et Swagger.

Les conditions de participation sont les suivantes :
1) Ce concours est ouvert aux personnes ayant une adresse postale en Europe, c’est moi qui me chargerai d’expédier le lot à la gagnante.
2) Vous avez jusqu’au lundi 5 mai minuit pour participer.
3) Pour participer et obtenir une chance de remporter ce concours, on va parler destinations de rêve ! Si vous avez eu la chance d’aller en Australie, je veux touuuut savoir, sinon, racontez-moi votre plus beau voyage. Où était-ce et pourquoi en gardez-vous un souvenir mémorable ?
4) La gagnante sera tirée au sort grâce à Random.

Comme pour les autres concours organisés sur le blog, pensez à remplir toutes les conditions… Merci également de jouer le jeu et de ne pas participer avec plusieurs pseudos, les doubles participations seront bonnement et simplement annulées ! Attention, petit changement de consigne. Devant le nombre croissant de participations de concouristes, j’ai décidé de ne plus contacter les gagnantes par mail. Comme d’habitude, les résultats seront annoncés sur le blog et les différents réseaux sociaux mais ce sera désormais aux gagnantes de faire la démarche de me contacter par mail pour obtenir leurs lots. Faites attention à utiliser une adresse mail valide pour jouer et contactez-moi avec cette même adresse si vous remportez le concours à vernisenfolie@gmail.com. Sans retour des gagnantes une semaine après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu.

Vous pouvez répandre la bonne nouvelle et relayer ce concours avec plaisir même si cela n’offre aucune chance supplémentaire… Pour être informée des résultats du concours et suivre l’actu du blog, je vous conseille, si vous ne le faites pas déjà, de me suivre sur les différents réseaux sociaux ou via la newsletter en inscrivant votre adresse mail dans la case “Abonnez-vous” qui se trouve en page d’accueil. Vous pouvez également suivre l’actualité liée à la marque en suivant Picture Polish sur Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram !

Voilà, pour ce second volet des concours prévus pour les 3 ans du blog. Encore un grand merci à Picture Polish pour sa participation et bonne chance à toutes ! :D

Shopping : Picture Polish et auprès de ses revendeurs internationaux // 10AUS$ les 11ml

Manucure Bayadère réalisée avec Totes, Chillax, Bonkers et Swagger (collection Urban Shades) par Picture Polish // Pinceau liner (L’Onglerie)

Edit du 10 mai : La gagnantes de la collection Urban Shades est Chloke. J’attends un mail de ta part avec l’adresse que tu as utilisée pour participer sous une semaine avec tes coordonnées. Félicitations à toi et un grand merci à toutes pour vos participations. J’ai GRAVE kiffé lire vos commentaires ! Merci de m’avoir fait voyager  :)

Nail-art foils, le retour !

L’année dernière, j’avais testé (et adoré !) les nail-art foils… Quand Born Pretty Store m’a proposé de tester de nouveaux accessoires de NA, je me suis orientée vers des studs (ils ont tellement de jolies choses en rayon que c’est difficile de faire l’impasse sur ces petits clous métalliques) et j’ai décidé de renouveler l’expérience « foils » !

Roll Foils #17 (Born Pretty Store) Roll Foils #17 (Born Pretty Store) Roll Foils #17 (Born Pretty Store)Pour réaliser ce nail art, on applique une base de couleur et quand c’est assez sec pour ne pas tout arracher mais encore assez humide pour coller, on s’empare d’un petit morceau de foil et on vient coller/décoller le côté uni sur l’ongle. Magie, des petits morceaux colorés viennent se décalquer sur l’ongle pour un effet coucher de soleil (abstrait, on est d’accord ^^). Le rouleau #17* est un dégradé de fuchsia, rouge, orange et jaune doré. Même si je suis convaincue que cette technique donne les plus jolis résultats sur une base noire, j’ai préféré opter pour du rouge.

HyperGel Red Lustre (Models Own) HyperGel Red Lustre (Models Own) HyperGel Red Lustre (Models Own)La collection HyperGel de Models Own* trône sur mon bureau depuis un moment maintenant. J’avais besoin d’une base rouge, c’est vers Red Lustre, un joli rouge coquelicot, que je me suis tournée. Le pauvre petit était là, sous mon nez, à attendre sagement que je m’intéresse à lui. C’est chose faite, je vais pouvoir vous donner mon avis sur la bête ! Déjà, premier point, Red Lustre, contrairement à ses autres petits copains, a un vrai fini sorbet (oui, j’ai quand même swatché la collection sur une roue à vernis :D). Après deux couches, on distingue encore légèrement le bord libre, par contre, on a un vernis bien brillant même sans top coat. Comme tout vernis jelly qui se respecte ! Pour le côté HyperGel, on repassera, personnellement, je n’ai pas vu de différence avec un vernis classique. Mes ongles ne sont pas plus bombés ou plus glossy glossy qu’avec une laque crème. Pour obtenir cet effet gel, mieux vaut miser sur un bon top coat type Poshé. Côté séchage, les vernis Models Own ne sont pas des flèches de rapidité. Mais ce petit désagrément se transforme en avantage pour réaliser ce nail art. Avec mon Camelot d’A England ou même le Licorice d’Essie, j’ai le temps de faire une première main mais, quand je passe à l’autre main, ma base noire est souvent déjà trop sèche pour que le foil se décalque. Résultat, je suis obligée de passer une fine couche de top coat et de patienter une ou deux minutes avant de reprendre mon nail art sur la deuxième main. Avec les Models Own, on a parfaitement le temps d’appliquer nos deux couches et de tamponner notre foil en douceur sur les deux mains. Yeaaaah !! Vous aimez cette version « Red Foil » ? Vous avez essayé cette technique depuis qu’on en a parlé la dernière fois ?

Shopping :
> Chez Monoprix pour les Models Own HyperGel // 5,99EUR les 14ml
> Chez Born Pretty Store // 2,99$ le rouleau de transfert // 10% de remise avec le code FBL91 et frais de port offerts

Manucure Red Foil réalisée avec Red Lustre (collection Hypergel en exclusivité pour Monoprix) par Models Own et rouleau de foil #17 par Born Pretty Store

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !

Vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle : Monoprix lance sa propre gamme de vernis à petit prix ! Il y a eu tout plein de swatches divers et variés sur la blogosphère et comme l’agence a envoyé les mêmes coloris aux blogueuses, je me suis dit que ça serait plus sympa de vous les montrer directement avec un petit nail art sauce ethnique…

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !Parmi les 48 teintes (certaines permanentes, d’autres éphémères que vous trouverez au gré des saisons, sans compter les soins), vous trouverez :
> Rouge Grenade* : un rouge à la texture jelly qui colore joliment les ongles dès la première couche mais qui ne sera opaque qu’à la troisième.
> Beige Rosé* : un beige… Rosé ! :) En toute franchise, je ne trouve pas cette couleur très heureuse. Je ne la porterais pas seule parce que je la trouve à la fois terne et pas super folichonne. Mais tous les goûts sont dans la nature et s’il ne me plaît pas à moi, il plaira sans doute à d’autres. En attendant, ça n’empêche pas Beige Rosé de parfaitement s’appliquer en deux couches et d’être super brillant même sans top coat.
> Indigo* : un bleu moyen très lumineux qui, comme vous vous en doutez certainement, est mon chouchou de cette sélection.
> Mauve* : un violet grisé du même acabit que Beige Rosé ! Brillant et couvrant en deux couches.

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique ! Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique ! Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique ! Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !Quand je les ai vus tous ensemble, je me suis dit que ça pourrait être sympa de faire un petit nail art tout simple à base de scotch et de liner noir. Du coup, j’ai appliqué  Beige Rosé sur l’ensemble de mes ongles (sauf sur l’annulaire où j’ai simplement posé Mauve avec un stud doré) et j’ai fait un premier gros triangle de Rouge Grenade avec quelques morceaux de scotch. J’ai ensuite dessiné un plus petit triangle avec Indigo et un liner court. Avec un liner plus long cette fois-ci j’ai délimité mes triangles en noir et j’ai ajouté des petites lignes verticales façon franges indiennes.

Pinceaux Liner (Born Pretty Store)Je profite de ce billet pour vous faire un petit zoom sur les liners Born Pretty Store* que j’ai reçus il y a quelques semaines déjà ! Le tout premier à gauche est un liner court qui tient presque du pinceau de détail à vrai dire. Pour ce nail art, il m’a servi à dessiner et remplir mon petit triangle bleu. Celui du centre mériterait une coupe de poils pour être davantage précis mais une fois passé chez le coiffeur NPA, il sera parfait. Enfin celui sur la droite, le plus long est mon préféré. C’est lui qui remplace feu mon nail art pen Models Own qui a tout séché dans son flacon pour cause d’utilisation intensive. Pour un noir bien noir, j’utilise mon Konad et ce liner là donc. Alors, certes, on ne parle pas de la qualité des pinceaux Roubloff mais pour une passionnée de nail-art, je trouve qu’ils font du très bon boulot pour un tarif carrément abordable : 1,99$ les trois !!! N’oubliez pas qu’avec mon code FBL91, vous bénéficiez de 10% de remise et de la livraison gratuite. (clic clic affiliation vers le site de BPS)

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !Pour en revenir aux vernis Monop’ Make Up, les couleurs sont certes basiques mais permettent de craquer pour des vernis de bonne qualité sans culpabiliser ! Et vous ? Vous les avez déjà repérés ? L’un d’entre eux s’est-il déjà glissé dans votre chariot de courses entre le pot de Nutella (indispensable ^^) et la botte de carottes (pour équilibrer :D) ?

Shopping : Monoprix // 2,99EUR les 5ml

Manucure sauce ethnique réalisée avec 11 Beige Rosé, 15 Rouge Grenade, 20 Mauve et 21 Indigo par Monoprix // Noir (Konad) et pinceau liner (Born Pretty Store)

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération.

Ma manucure semi-permanente avec le kit Striplac (Alessandro)

Cela fait longtemps que je lorgne sur les vernis semi-permanents. Pas que j’ai viré ma cuti, non, non, mais je suis une éternelle curieuse ! Et avec le buzz fait autour de ces vernis qui n’auraient que des avantages, laissez-moi vous dire que je n’ai pas hésité très longtemps quand Sephora m’a proposé de tester le kit Striplac* by Alessandro. Pour vous parler de ce produit, j’ai décidé d’articuler ce billet sous forme de questions-réponses. C’est parti !

C’est quoi le kit Striplac ?
Le kit Striplac est un kit de démarrage contenant tout le matériel nécessaire pour réaliser une manucure semi-permanente à domicile. Dans la boîte, on trouve une lampe LED 6W, un vernis transparent Twin Coat qui fait office à la fois de base et de top coat, un vernis de couleur (un rouge intemporel « Secret Red »), des pads nettoyants, une lime à 4 faces, un repousse cuticules, une notice d’utilisation pour la lampe ainsi qu’un petit guide illustré pour réaliser sa première pose de vernis semi-permanent. Alessandro nous annonce une manucure qui tient jusqu’à 10 jours sans s’écailler et un retrait facile grâce à la technologie « Peel-Off ». Mais ça on en reparle plus loin…

Le maniement de la lampe, ça m’impressionne un peu. Comment ça fonctionne ?
Avant de brancher la lampe sur le secteur, la première chose à faire est d’enlever le film de protection bleu qui en recouvre le socle. Et d’un coup, la nouvelle première chose à faire, c’est de lire le manuel fourni dans le kit ! :) Je lis rarement les notices, résultat, je me bats comme une miséreuse avec le matériel avant de comprendre comment ça fonctionne, hum… Sous l’appareil donc, il y a quatre petites pattes anti-dérapantes et quatre boutons plastiques que vous pouvez soulever (non, rien ne sert de tourner ^^) pour enlever le socle en un clin d’oeil. Cette manipulation vous permettra de faire vos pédicures, et, accessoirement enlever ce fameux film de protection. Voilà, vous savez tout ! Blague à part, le témoin rouge indique que la lampe est correctement branchée sur le secteur et prête à fonctionner. Le témoin bleu s’affiche lorsque vous sélectionnez une des trois durées de séchage : 10 secondes pour pré-durcir le vernis (sur le pouce par exemple) // 30 secondes pour un durcissement supplémentaire si vous souhaitez une tenue très longue durée // 60 secondes pour un durcissement normal de la couleur.

Concrètement, comment se passe la pose du vernis semi-permanent Striplac ?
Comme avant toute pose de vernis qu’il soit traditionnel ou semi-permanent, il faut commencer par démaquiller ses ongles, les limer puis repousser les cuticules. Cette dernière étape est très importante puisqu’elle permet de garantir une bonne tenue du vernis semi-permanent. Ensuite, on nettoie/dégraisse la surface des ongles en passant un petit coup de pad nettoyant et on passe aux choses sérieuses.

Après avoir appliqué une fine couche de Twin Coat sans toucher les cuticules ni la peau des bords de l’ongle, on passe sous la lampe pendant 60 secondes. D’abord quatre doigts, puis le pouce tout seul. Personnellement, j’ai fait ma manucure complète sur les quatre doigts de mes mains et j’ai géré les pouces à la fin. On recommence avec une première couche de couleur en faisant toujours attention que le vernis n’entre pas en contact avec la peau (si c’est le cas, un petit coup de bâtonnet de buis pour effacer les bavures), 60 secondes sous la lampe, une deuxième couche, 60 secondes et enfin une couche de Twin Coat en veillant à recouvrir le bord libre et de nouveau 60 secondes. Pour retirer la couche de dispersion, on nettoie les ongles avec un pad nettoyant et c’est fini !

As-tu des conseils pour bien réussir la pose ?
> Travaillez en fines couches, quitte à poser votre couleur en trois couches.
> Dans le manuel, il est bien dit de ne pas toucher le vernis entre deux couches. Vous vous doutez bien que je me suis mise en mode « prise la main dans le sac » et que j’ai évidement touché pour vérifier si oui ou non c’était sec. Ne le faites pas ! :) La surface reste collante, ne cherchez donc ni à la toucher, ni à l’essuyer, enchainez les étapes comme indiquées sur le manuel (hum hum ^^).
> Les pads fournis dans le kit sont bien utiles et sont délicatement parfumés à la pêche mais ça ne vaut pas le coup de réinvestir la prochaine fois. Un coton imbibé d’alcool fera tout aussi bien l’affaire et est plus économique !
> Lors de mon premier essai, mon vernis a rétracté. Comme avec une couche de Sèche Vite ou de Poshé pour certaines. Dé-gou-tée ! J’ai relu le manuel dans tous les sens et j’ai finalement trouvé la solution dans celui de la lampe. Au lieu de passer ma couche de base 60 secondes sous la lampe, je me suis contentée de la laisser 10 secondes.

Quand j’ai su que j’allais recevoir le kit, j’ai profité d’une commande chez Sephora pour ajouter à mon panier un autre vernis de couleur, Nude Parisienne, histoire de pousser le test un peu plus loin encore. Ma toute première pose, celle qui a rétracté…

Ça tient vraiment 10 jours ?
Je ne suis pas sûre d’être la meilleure testeuse du monde pour évaluer la tenue et la longévité des vernis Striplac. Pourquoi ? Parce que je reste une amoureuse inconditionnelle du vrai vernis, je suis trop habituée à changer ! Mais ce que je peux vous dire, c’est que j’ai posé Nude Parisienne et Secret Red que j’ai respectivement fait tenir 5 et 9 jours. Pour le premier, cette histoire de bords libres me dérangeait vraiment beaucoup et j’ai fini par titiller mes ongles en les portant à la bouche et en cherchant à décoller le vernis (bouuuuh pas bien !).

J’ai ensuite renouvelé l’expérience avec Secret Red en appliquant le petit secret que je vous livre plus haut et cette fois, j’ai gardé ma manucure pendant 9 jours sans accrocs, ni rayures et avec toujours autant de brillance qu’au premier jour. J’ai pris sur moi… Neuf jours !!! C’est la repousse qui a eu raison de mes ongles et l’effroyable envie de changer de couleur. A condition de ne pas chipoter avec vos ongles en grattant les côtés ou en les portant à la bouche (réflexe d’ancienne rongeuse), Striplac tient sa promesse ! D’ailleurs, ce test m’aura permis de me rendre compte que le changement régulier de vernis fait incontestablement partie de ma thérapie personnelle pour ne pas replonger. Avec le semi-permanent, je me lasse de la couleur et du coup je grignote dans l’espoir d’abimer pour changer. C’est grave docteur ? :P

Comment se passe le retrait ? Est-ce que Striplac abime les ongles ?
Dans mon petit panier shopping Sephora, en plus de Nude Parisienne, j’ai ajouté l’activateur de Peel-Off. Je ne savais pas si j’allais en avoir besoin mais très franchement, ce qui me faisait peur dans l’idée de poser du vernis semi-permanent, c’était le retrait. Pas envie d’abimer mes ongles durablement, j’ai donc préféré jouer la sécurité.

C’est d’ailleurs pour sa technologie « Peel-Off » que j’ai décidé de tester le kit Striplac et aucun autre. En effet, les vernis Striplac ont la particularité de se retirer en grattant sur le bord de l’ongle et en décollant le vernis par plaque entière. Toujours moins pire qu’un bain prolongé dans une solution de dépose, d’un grattage intensif au bâtonnet de buis puis d’un ponçage en bonne et due forme non ? J’ai enlevé Nude Parisienne après 5 jours et Alessandro précise bien dans son manuel que ses vernis semi-permanents ne sont pas faits pour être retirés si vite après la pose. La marque recommande donc pour les changements réguliers et les ongles secs d’utiliser impérativement l’activateur Peel-Off. Comme d’habitude, je n’en ai fait qu’à ma tête et j’ai commencé par décoller le vernis sur mon auriculaire et là, paf, une partie de la kératine de l’ongle s’est détachée avec le vernis.

Je n’ai pas poussé plus loin mes expérimentations et j’ai tout de suite appliqué l’activateur sur les côtés de mes autres ongles. Après 2-3 minutes, le vernis s’est décollé comme par magie, sans abimer mes ongles cette fois. Avec Secret Red, je n’ai rencontré aucun souci. Après 9 jours de pose, le vernis s’est détaché sans que j’ai besoin d’avoir recours à l’activateur. Néanmoins, je vous conseille fortement de vous équiper de ce petit flacon, notamment si vous avez les ongles fragiles (cassants, secs, dédoublés) et quoi qu’il en soit de les bichonner avec vos soins préférés !

10 jours sans la moindre petite fantaisie sur mes ongles ? Impossible !
J’ai vu des tutos sur Internet qui montrent comment réaliser un dégradé avec ce type de vernis. Pourquoi pas, mais la texture/le fini des vernis Striplac me font penser que c’est difficilement réalisable pour une jeune femme non professionnelle. Sans compter que Alessandro ne parle même pas de cette possibilité dans son guide d’utilisation… Pour les inconditionnelles du nail-art, je pense que rien ne vous empêche de faire un petit dégradé de paillettes sur le Twin Coat (après avoir enlevé la couche de dispersion avec un pad nettoyant) ou un motif au scotch avec un vernis traditionnel puis de sceller le tout avec votre top coat habituel. Je n’ai pas essayé par crainte des sur-épaisseurs et parce que je voulais tester le produit dans de bonnes conditions, mais je le ferai à l’occasion. Surtout, ça peut venir mettre un peu de fantaisie aux couleurs pour le moment très basiques proposées par Sephora. A l’étranger, Alessandro propose une plus large gamme de couleurs, espérons que ça arrive bientôt chez nous aussi !

Où acheter le kit Striplac par Alessandro ?
Le kit est disponible en exclusivité chez Sephora pour 99,90EUR. Je vous conseille d’attendre de recevoir un bon -10% ou -20% pour craquer parce que mine de rien, c’est un budget ! Il y a d’ailleurs 20% de remise actuellement et ce jusqu’au 17 février prochain avec le code SVALG. Pour essayer l’une des 10 teintes disponibles actuellement, il faudra débourser 17EUR le flacon de 8ml. Pour l’indispensable (à mon sens) activateur Peel Off, comptez 9EUR les 8ml.

Verdict final ?
Comme je le dis plus haut, je ne pense pas devenir une inconditionnelle du vernis semi-permanent. Cela me freine trop dans mes « habitudes ongulaires » que ce soit en terme de fréquence de changements ou en terme de couleurs/finis/paillettes/décorations/funkytude (si, si ^^). Néanmoins, c’est une solution qui me semble plutôt idéale pour les pédicures ou pour les départs en vacances quand on cherche à avoir des mains soignées sans vouloir s’encombrer de vernis et tout l’attirail qui va avec… Voilà ce que je peux vous dire sur le kit Striplac by Alessandro. Si par hasard, je n’ai pas été assez précise, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaires, je me ferai un plaisir de répondre à vos interrogations. A très bientôt les filles !

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Mon chouchou de la collection Hiver 2013 // Sable Collar (Essie)

Oui sans aucun doute ! Evidement, Mind your Mittens aurait pu me faire craquer mais je lui ai trouvé un petit air de Bobbing for Baubles. Le pailleté Toggle to the Top ? Sympa mais il ressemble vraiment trop à Leading Lady… Bon après, ce n’est qu’un ressenti personnel, je ne me promène pas avec ma vernithèque dans le sac à main pour faire des swatches comparatifs en direct live, mais c’est ce que m’a inspiré la collection Hiver, joliment alignée sur son présentoir chez Monop. Déjà-vue. Sable Collar, lui, a fait « shbam » dans mon petit coeur de NPA : une couleur pile dans les tons que j’affectionne en ce moment et assez inédite pour que j’ai envie de me l’offrir. La qualité Essie a fini de me convaincre ! :)

Sable Collar est un vernis brun aux mini particules irisées (shimmer) dans les tons bruns/bordeaux. En fonction de la lumière, les reflets sont plus ou moins présents mais ils n’en restent pas moins visibles. Contrairement à certains vernis Essie version française qui laissent entrevoir de magnifiques paillettes dans le flacon qui se font « manger » une fois le vernis appliqué sur les ongles, le rendu flacon/ongles de Sable Collar est assez fidèle. Je le trouve même encore plus intense sur les ongles, avec un petit côté légèrement fumé.

Côté application, la laque est bien fluide et s’applique en deux couches pour une parfaite opacité. Le temps de séchage est rapide et la tenue bonne. Vous le voyez ici à J+2 avec les dernières gouttes de mon flacon de Hardwear. (Petite parenthèse pour vous confirmer ce que je pensais déjà de ce top coat, Hardwear est topissime et je compte bien le remplacer dès que je peux ! C’est la première fois que j’arrive aux dernières gouttes d’un accélérateur de séchage. Les deux dernières applications ont été un peu laborieuses, il était devenu épais et faisait des fils. J’aurais pu tenter de le raviver mais ça ne valait vraiment pas le coup vu ce qu’il restait dans le flacon…)(Deuxième parenthèse pour faire un petit rappel de bon sens. Attention aux vernis trop épais. Ils rendent la pose difficile et vont avoir tendance à moins bien tenir. Ils peuvent même se décoller par plaque complète, un peu comme des patchs. Et ça, ce n’est pas du tout bon pour la santé de vos ongles ! Quand vos vernis deviennent trop épais, n’hésitez pas à mettre quelques gouttes de diluant (par pitié, jamais de dissolvant !) pour leur donner une seconde jeunesse.)(Coucou les deux parenthèses les plus longues de l’histoire de la parenthèse ^^)

Shopping : Monoprix, Marionnaud, Manucure & Beauté (quand la collection sera en ligne), Anjo Beauty… // 11,90EUR les 13,5ml pour la version française, environ 10EUR pour la version US (celle que vous trouvez chez les revendeurs en ligne)

NPA Info Service
J’ai reçu mes nouveaux ILNP que j’avais pris lors de la pré-commande du 1er novembre. Il y en a un que vous aimeriez voir très vite sur le blog ? Au choix : Cygnus Loop Holo, Mutagen Holo, Birefringence Holo, Exodus, Indie Go, Grapealicious, Purgatory, Sweet Serenade, Washing Ashore et Absolute Zero. Vous me dites ça en commentaire ? A très vite :)

Sable Collar (collection Winter 2013 Shearling Darling) par Essie : base, 2 couches, top coat

Le glamour à son apogée // Monroe (Picture Polish)

Je ne vous en ai jamais parlé mais du plus loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été fascinée par Marilyn Monroe. Son enfance tourmentée, sa carrière, sa vie privée, les circonstances de sa disparition, tout m’intrigue chez cette icône hollywoodienne. Quand le première édition du vernis Monroe a été lancée, je l’ai tout de suite ajouté à ma wish-list sans pour autant sauter le pas. A force de lui préférer d’autres précieux, je suis passée à côté. En effet, le Monroe original a été remplacé par un nouveau Monroe, gorgé des fameuses particules Picture Polish…

Monroe nouvelle édition, c’est une base jelly rouge-framboise écrasée saturée de paillettes scatterholo qui lui donnent profondeur et brillance. C’est bien simple, s’il ne devait rester qu’un seul rouge dans ma collection, ce serait lui. Avec lui, je me sens prête à aller murmurer Happy Birthday Mister Vernis en Folie dans une robe en lamé tellement moulante qu’elle m’en couperait la respiration ^^ Je plaisante mais porter Monroe, c’est se sentir hyper féminine et sexy des cuticules comme jamais. La glamour à son apogée !

Shopping : Pshiiit Boutique // 12,99EUR les 11ml
Vous pouvez également le commander sur l’e-shop de la marque pour 12AU$ hors frais de port ou chez les revendeurs internationaux.

NPA Info Service

Les gagnantes du concours Beauté Live ont été annoncées en édit du billet concours. L’une d’elles ne s’est pas encore manifestée. Vite, viiiiite !

NPA Info Service (bis)
Je vous avais parlé du concours de manucures organisé par Alessandro et vente-privée.com, vous vous souvenez ? La fameuse vidéo a été tournée en présence de la gagnante et de Pauline du blog Souchka et la vente est en ligne depuis ce matin (jusqu’au dimanche 27 octobre) avec des tooooonnes de vernis de couleurs. Côté « soins pour les mains », je vous recommande la crème Be Happy qui sent merveilleusement bon (figue et grenade), en plus de laisser les mains parfaitement hydratées. Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Une petite dernière pour la fin, je ne me lasse décidément pas de Monroe…

Monroe – reborn/new formula (collection Opulence) par Picture Polish : base, 2 couches, top coat

Flambe l’automne… // Briarwood (A England)

Voilà un vernis qui a fait son apparition quelques semaines après ses petits frères de la collection Burne-Jones Dream. Je dois vous avouer que sur les premiers visuels qui circulaient à l’époque, je n’étais pas particulièrement enthousiaste. Ca m’arrive souvent avec les vernis de la marque… Les teintes sont tellement travaillées que, quand ce n’est pas l’amour au premier regard, il me faut un peu de temps avant de me laisser charmer. Ceci dit, quand les quatre premiers vernis de la collection sont sortis, je ne me suis pas posée des milliards de questions et je les ai directement embarqués (pour relire les billets consacrés à Briar Rose + Sleeping Palace // Fated Prince + Rose Bower, n’hésitez pas à cliquer sur les liens). Si vous vous souvenez, outre mon coup de coeur confirmé pour Sleeping Palace, je me suis surprise à tomber en adoration devant Rose Bower, le joli rouge rosé de la collection. Puis Briarwood * est arrivé dans ma boîte aux lettres et je suis tombée en extase devant ce petit morceau d’automne en flacon.

Comme Rose Bower, Briarwood est fait du même bois (huhu, on met ça sur le compte de la fin de semaine ? ^^). Dans sa base métallisée aux couleurs chatoyantes flottent de toutes petites particules holographiques. Tantôt lie de vin, tantôt rougeoyant, tantôt brun, Briarwood est opaque dès la première couche et ne laisse aucune trace de pinceau.

Briarwood arrive donc ex-aequo avec Rose Bower dans mon classement des plus jolis précieux de la collection Burne-Jones Dream. Très pigmentée, cette teinte s’annonce parfaite pour la saison automnale, à la fois riche et vibrante avec la petite touche de magie A England. Je vous laisse avec un extrait d’un poème de Charlotte Serre qui aurait pu être une ode au dernier petit bijou d’Adina…

Feuille d’automne

Bijou vermeil

Qui tourbillonne

Dans le soleil,

Flambe l’automne

Pourpres et ors

Qui vermillonnent

Tel un trésor.

Shopping : Pshiiit Boutique // 9EUR les 11ml

Briarwood (collection Burne-Jones Dream) par A England : base, 2 couches, top coat.

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération

Opération thermochangeant // Nom de code : Sece11 (Frenz Nail)

L’an dernier à la même époque, je vous postais une revue au sujet d’un vernis thermo-changeant. J’avais trouvé ça fun mais pas (plus ?) vraiment adapté à mon grand âge. J’avais juré qu’on ne m’y reprendrait plus et puis, il y a quelques semaines, je cherchais à ajouter un petit vernis à mon panier Pshiiit Boutique pour ne pas avoir à payer les frais de port (rassurez-moi, vous aussi vous détestez payer les frais de port ?) et je me suis dit : « Pourquoi ne pas laisser une nouvelle chance au concept avec la marque Frenz Nail ? ». Vous avez le droit de me traiter de girouette… ^^

Aussitôt reçu, aussitôt essayé et… Wahou ! Déjà il s’applique à la perfection : deux fines couches pour obtenir une parfaite opacité, je dis BANCO ! Sece11, c’est son petit nom, est violine dans son flacon et gorgé de micro-paillettes dorées. Sa formule fonctionne tellement bien que, paf, il vire au bleu (= chaud) pile au contact de mes ongles avant de se réguler pour faire un joli dégradé : bleu, violine, rouge rosé (= froid).

Vous imaginez les nail-arts de dingo qu’on pourrait faire sur ce vernis ? Plus besoin de dégainer l’éponge à make-up et de passer de longues minutes à nettoyer les contours, c’est le vernis qui fait le boulot tout seul. Sece11 est un vrai plaisir à regarder et on se prend à jouer avec le sèche-cheveux, l’eau chaude sous la douche (mais pas les deux en même temps hein, ça a joué des mauvais tours à plus d’un bonhomme :D), le congélateur, la clim de la voiture… pour le faire changer de couleur !

Croyez-le ou non mais tous les points négatifs de la dernière fois ont sauté un à un avec Frenz Nail. Déjà, le packaging est à tomber avec ce bouchon travaillé en forme de rose (en forme de rose oui, parce que j’ai oublié de vous dire que le vernis est parfumé à la rose). Ensuite, les couleurs me parlent vraiment. Elles sont franches, bien opaques, rehaussées de micro-paillettes pour les rendre encore plus féminines. La technologie est aboutie aussi, le vernis change de couleurs très rapidement (je vous invite à visionner la petite vidéo que j’ai postée ce matin sur Instagram) pour ensuite rester dans l’une ou l’autre teinte ou bien se dégrader mais toujours de façon uniforme. Bref, on reste dans le côté ludique et enfantin avec cette fois la dimension d’un vrai vernis de femme !

Shopping : Pshiiit Boutique // 9,50EUR les 14ml

Sece 11 (collection Secret Recipe) par Frenz Nail : base, 2 couches, top coat