[Nail art] Les ailes du Monarque

Il ne m’aura pas fallu longtemps pour faire passer Bleu Aguicheur de chrysalide à papillon… Plusieurs de mes plaques de stamping sont gravées avec des ailes de papillon monarque mais je vous conseille de vous lancer parce que ce design n’a rien de très compliqué à reproduire avec un bon liner ! Néanmoins, pour celles qui préfèrent le stamping, allez jeter un oeil du côté de Vivid Lacquer // plaque VL004 et de BundleMonster // collection Create Your Own – plaque BM-424.

Pour vous lancer, il vous faudra, un vernis coloré (pour un NA réaliste, partez sur de l’orangé, mon Monarque fait figure de papillon sous acide mais ce n’est pas grave, j’assume parfaitement sa couleur décalée ^^), un vernis blanc, un vernis à paillettes, un vernis à flakies, une éponge à make up et de quoi dessiner les ailes du monarque. Nail art pen, pinceau liner ou petit dotting tool : tout ça fonctionne !

Après avoir posé deux couches de votre vernis coloré, venez tamponner tour à tour votre vernis blanc puis vos paillettes et vos flakies à l’aide de l’éponge. Ne recouvrez pas l’ensemble de vos ongles, déposez juste de la matière par petites touches pour apporter un peu de relief à la manucure. Ensuite tracez un arc de cercle noir au niveau de la lunule et dessinez les ailes du papillon. Remplissez de noir tout ce qui se situe à l’extérieur des traits et réalisez quelques pois blancs le long du bord libre de vos ongles.

Voilà les filles, j’espère que ce billet express vous aura plu, on se retrouve très vite pour quelques manucures de fêtes ! A bientôt :)

Manucure « Les ailes du Monarque » réalisée avec Bleu Aguicheur (collection Coup de Coeur) par L’Onglerie // Blanc (Essie), Beyond Cosy (Essie), Nfu51 (Nfu Oh) // Eponge à make-up // Nail Art pen (Models Own)

Revue de Presse // Nail It Magazine

C’est beau l’internet mondial ! La dématérialisation, l’information accessible H24, l’opulence des contenus, la gratuité aussi. J’ai beau adorer fureter sur les blogs, je reste très profondément attachée au papier. Depuis toute gamine, j’ai toujours aimé feuilleter les livres, les toucher, les sentir. Une de mes odeurs préférée est d’ailleurs celle de l’encre fraîchement imprimée ! ^^ C’est pour toutes ces raisons (mais aussi pour plein d’autres) que j’aime acheter des livres et des magazines consacrés au nail art. Aujourd’hui, je vous propose une manucure issue de Nail It Magazine. Si cette nouvelle rubrique vous plaît, j’essaierai de consacrer quelques billets « revue de presse » au sujet de mes chéris de papier…

On commence notre tour d’horizon par le magazine Nail It récemment arrivé chez les marchands de journaux américains et canadiens. Conçu comme un féminin, le magazine est dédié à la beauté des mains et s’articule autour de rubriques comme les questions des lectrices, la découverte de nouvelles marques indies, des tutos… Dans Nail It, on parle aussi mode, podiums, beauté et tendances à venir. Quelques articles de fond se mêlent à des brèves plus légères et pléthore d’astuces en tout genre. La rédaction analyse aussi des manucures de stars et propose aux lectrices de publier leurs plus jolis designs selon un thème prédéfini. Comme un féminin, il y a beaucoup (trop ?) de publicités mais personnellement, je leur pardonne puisque ça permet de découvrir des marques qu’on connaît peu, nous les petites frenchies, ou au contraire de baver d’envie devant les collections automne-hiver de China Glaze, Orly, OPI et compagnie ! Nail It est bien illustré, la maquette flatte l’oeil, on a affaire là à un vrai magazine de qualité (prenez-en de la graine Nail Art Magazine !)

(Gniiiiii, il est beau, il est beau, il est beau ce Beyond Cosy, MERCI Barbara ! <3)

Plusieurs nail-arts me font de l’oeil dans cette édition septembre/octobre, mais c’est le design de Diane aka PolishSickness, publié dans la rubrique « Snapshot » consacrée aux manucures de lectrices, que j’ai choisi de reproduire. Le thème de ce numéro était la french et ce n’est pas moins de 25 déclinaisons qui sont proposées et parfaitement réalisées par les lectrices/artistes ! Après avoir posé une base claire, on crée un arrondi en utilisant des guides pour french manucure. Diane a choisi de le poser vers l’extérieur, ainsi l’arrondi forme une sorte de demi-lune par rapport à la naissance de l’ongle. De mon côté, j’ai inversé la pose façon ruffian (vers l’intérieur donc) par pur esprit de contradiction. ^^ On pose ensuite des morceaux de stripping tape pour former des petites case que l’on remplit d’un camaïeu de ses couleurs adorées. J’ai l’impression que mon nuancier Pantone s’est ouvert en éventail sur mes ongles, je suis complètement sous le charme…

En résumé…
Nail It est une revue féminine bimestrielle axée nail-art et beauté des mains.
> Pour qui ? Pour celles qui aiment les jolies images, pour celles qui préfèrent les nail-arts graphiques sur ongles courts à mi-longs, pour celles qui lisent l’anglais.
> Où se le procurer ? Par abonnement sur le site du magazine. Vous recevrez votre premier numéro 6/8 semaines après la souscription.
> A quel prix ? Comptez 32$ (soit environ 25EUR) pour 1 an // 6 numéros

Vous connaissez Nail It ? Vous lisez d’autres revues consacrées au nail-art ? Lesquelles ? Cette nouvelle rubrique sur le blog, ça vous parle ou pas vraiment ?

Manucure réalisée avec Blanc (Essie), Maximillian Strasse Her (Essie), Mor12 (Nfu Oh), Mint Candy Apple (Essie) et Beyond Cosy (Essie)

Mes ongles ethnico-géométrico-aztèque // Nail Art Pen (Models Own)

J’ai mis du temps à succomber à la manucure éthnique/géométrique/aztèque (rayez la mention inutile) pas par manque d’intérêt mais plutôt par manque de temps et par peur aussi de ne pas avoir assez de patience. Ajoutez à ça l’hystérie la bonne humeur de trois enfants à la maison et voyez mon ambition de réaliser au moins une fois cette manucure réduire comme peau de chagrin…

(J’ai tellement aimé porter cette manucure ! J’ai reçu plein de compliments qui m’ont fait glousser comme une dinde… ^^ On parle des Nail Art Pen et ensuite, je vous bombarde de photos, d’accord ?)

Je disais donc que la manucure éthnico-géométrico-aztèque n’était pas pour moi… Enfin ça c’est ce que je croyais ! Et puis ma route a croisé celle des Nail Art Pen Models Own et toutes mes bonnes excuses ont été balayées d’un coup de pinceau mono-poil ! Kézaco ce nouvel outil de NPA encore ? C’est un petit stylo double embout contenant un vernis très pigmenté. D’un côté, un bouchon que l’on enlève et qui dévoile une pointe métallique diffusant le vernis comme un stylo. De l’autre, un pinceau liner tout fin que l’on dévisse et que l’on recharge en le plongeant dans la réserve du Nail Art Pen.

J’ai carrément craqué pour plusieurs de ces petites choses mais mes préf de préf restent les basiques noir et blanc. Leur rendu est super intense, les couleurs ne bavent pas et le liner est très précis. Le doré et l’argenté sont chouettes aussi, plus festifs. Je suis moins emballée par les pastel « Artistix » qui pourtant sont faits exactement de la même manière. Le liner est plus touffu et mérite donc une petite coupe pour faire son job et les couleurs, bien que très belles et piles dans la tendance, sont moins couvrantes. En même temps, j’aurais du m’en douter, puisque c’est un peu le reproche que font la plupart des blopines au sujet des vernis de la collection Fruit Pastel…

(Attention avalanche de photos)

J’ai commencé par décorer mon index que j’ai un peu trop chargé à mon goût. Le mieux étant l’ennemi du bien, j’ai continué par la suite en allégeant les motifs. Pour cette manucure, Mor12 de Nfu Oh et Blanc d’Essie se sont invités. Vous commencez à savoir ce que je pense de Blanc tellement je vous en rebats les oreilles mais le petit menthe à la crème de la collection Morning of Greece est également une pure merveille. Opaque en deux couches, il se travaille à la perfection pour un résultat tout doux. Je l’aime ! Alors vous en pensez quoi de ce premier essai ? Il faut savoir que j’ai pris un pied phénoménal à dessiner sur mes ongles. La manucure est pour moi un vrai moment de plaisir mais manier le pinceau et travailler des petits détails comme ceux-là, c’était d’une « zénitude » incroyable. Je crois que le griffonnage ongulaire est définitivement une des étapes vers la paix intérieure ! :P

Shopping : Bec et Ongles // 6,50EUR les 6ml

Manucure ethnico-géométrico-aztèque réalisée avec Mor12 (collection Morning of Greece) par Nfu Oh, Blanc par Essie, les Nail Art Pen « Black » et « Silver » par Models Own // Pour shopper la merveille de lait à la menthe, ça se passe par ici (8,60EUR les 17ml) !

[Tuto-Vidéo] Tequila Sunrise ou la manucure jelly sandwich gradient


Je suis un peu en avance pour le nouveau défi lancé par 10tubes et Odile Sacoche, j’ai nommé The Sunday Nail Battle (pour en savoir plus, cliquez ici), mais comme demain, j’ai un autre défi sur le feu, je prends un peu d’avance… Le thème retenu pour le lancement est le Jelly Sandwich.

Le Jelly Sandwich consiste à appliquer une couche de paillettes entre deux couches de vernis sorbet pour donner de la profondeur à l’ensemble de la manucure. Sauf que moi (je commence déjà à ne pas respecter les règles du jeu ^^), j’ai en plus de ça travaillé en dégradé. Et pour me compliquer la tache, j’ai non seulement dégradé deux vernis sorbets entre eux mais aussi des paillettes, des flakies plus précisément… Pour que la mise en oeuvre soit plus claire, je vous ai préparé un rapide tuto-vidéo. J’espère qu’il fonctionnera, YouTube m’a annoncé des restrictions de pays à cause de la bande-son, je croise les doigts ! (edit : ça y est ça fonctionne !)

Et voici les photos pour que vous puissiez vous faire une idée plus précise du rendu…


On dirait un cocktail qu’on sirote au bord de la piscine vous ne trouvez pas ? Ou un lever de soleil d’une journée qui s’annonce très chaude ? Ça vous plait ? J’espère que le joli défi mis en place par 10tubes et Odile remportera beaucoup de succès et que vous serez nombreuses à leur transmettre les liens vers vos blogs et vos oeuvres d’art…

Manucure « Tequila Sunrise » ou Jelly Sandwich Gradient réalisées avec Y’all Come Back Ya Hear ? (OPI) // Big Hair… Big Nails (OPI) // NFU49 (Nfu Oh)

Île légendaire & paillettes magiques // NFU55 (Nfu Oh) se dégrade sur Avalon (A England)

L’île d’Avalon est, dans la littérature arthurienne, le lieu où est emmené le roi Arthur pour son dernier repos. C’est aussi, selon certaines sources, l’endroit où fut forgée Excalibur, l’épée d’Arthur et là où vivait la fée Morgane. C’est un endroit chargé de magie, de mystère et de beauté, à la fois île idyllique et paradis mythique…

J’ai acheté Avalon en même temps que la collection The Legend. Jusqu’à présent, je n’étais pas très sûre d’aimer ce violet. Je le trouvais tantôt riche et somptueux, tantôt trop voyant et criard. Une chose est sûre, comme souvent avec les vernis d’Adina, il y a de la magie dans ce flacon. Avalon est un vernis violet métallisé qui, en fonction de la luminosité, tire davantage sur le rose ou sur le bleu. Quand les rayons du soleil le frappent, on distingue des poussières de paillettes roses et bleues (pour dire à quel point elles sont toutes fines) qui « dansent » à la surface du vernis, comme suspendues dans la matière. Ces nano-particules donnent à Avalon une profondeur folle ! Côté application, je l’ai trouvé un peu plus liquide que les autres vernis de la collection. Attention donc à ne pas surcharger la première couche. Deux couches suffiront à obtenir une parfaite opacité.

Moi qui d’habitude porte le violet de façon assez décomplexée et naturelle (oui, il y a des couleurs comme ça qui, même si elles ne sont pas vraiment neutres, finissent par devenir des basiques pour moi, le violet en fait partie), je dois avouer qu’Avalon ne rentre pas dans cette case là. Impossible de passer inaperçu avec cette jolie teinte au bout des doigts ! J’ai donc pris le parti d’accentuer ce côté « dans ta face » en dégradant les micro-paillettes vertes et les flakies dorés-orangés de NFU55. Je trouve le résultat complètement surréaliste et magique… Et je dois dire que j’aime beaucoup ! Et vous ?

Avalon (collection The Mythicals) par A England : base coat, 2 couches, dégradé à l’éponge de NFU55 (Nfu Oh), top coat

☼ Pour admirer Avalon dans son plus simple appareil, c’est par là ! ☼

OPI New Year // Le meilleur de 2011 !

Pardonnez-moi ce jeu de mots, mais il était vraiment trop tentant pour ne pas être fait ! Il semblerait que ce soit l’heure des bilans sur la blogosphère. Avec un petit train de retard, voici mes 10 vernis préférés de 2011…

1. Ski Teal We Drop (OPI)
Certes, ce n’est pas un vernis de l’année 2011, mais comme c’est mon « must-have » et qu’OPI est la marque par laquelle tout a commencé, je me permets cette entorse… En 2012, j’attends avec beaucoup d’impatience la collection Holland.

2. White Cap (China Glaze)
Cette année, j’ai eu un gros coup de cœur pour la collection Anchors Away (et la collection Metro aussi, mais l’heure est à la sélection…) et plus particulièrement White Cap. A la fois simple et sophistiqué, je trouve qu’il fait de très belles mains, il est parfait pour la belle saison !

3. Lady of The Lake (A England)
THE jolie découverte 2011 : celle d’une marque menée tambours battants par une créatrice adorable ! Adina a lancé The Mythicals, sa première collection, il y a quelques mois. L’année 2012 sera, à n’en pas douter, une très belle année pour elle à la vue des pépites de sa prochaine collection. Vivement (elle ne saurait tarder) !

4. Raindrops (Illamasqua)
Du gris, un fini sorbet, des glass flecks, une histoire derrière le nom et la teinte de ce flacon, Raindrops réunit tout ce que j’aime dans un vernis. Illamasqua est définitivement une marque à continuer de découvrir en 2012.

5. Jem (Zoya)
J’ai choisi Jem, parce qu’il fallait en choisir un, mais globalement, c’est l’ensemble des vernis de la marque (que j’ai eu l’occasion de tester) que je pourrais mettre dans mon « Top 10″. Une facilité d’application exceptionnelle, des couleurs magnifiques, en 2012, il y aura encore plus de Zoya dans ma collection.

6. Dive Bar (Essie)
2011 signe l’arrivée des vernis Essie « Made in France ». Français ou américain, j’aime beaucoup les vernis de la marque. Dive Bar, outre son application et sa tenue sans problème, est une teinte tout en reflets bleus et verts…

7. Shocking Pink (Barry M)
J’adore les petits vernis Barry M parce qu’ils sont, comme les vernis China Glaze, de très bonne qualité pour un tout petit prix. Ce Shocking Pink, je l’ai beaucoup porté cet été et quand on sait le nombre de vernis qui m’attend, c’est un exploit !

8. Bleu de Berlin (Rouge Baiser) // Nfu54 (Nfu Oh)
Je triche, je sais… Mais j’aime tellement l’association de ces deux vernis que je me devais de l’inclure dans cette récap ! Sans compter que 2012 sera, sans conteste, l’année des flakies. Si vous ne connaissez pas les vernis Rouge Baiser, il faut impérativement remédier à ça : application parfaite en une seule couche, temps de séchage rapide et fini laqué ultra-brillant.

9. New-York (Mavala)
J’adore porter du gris laqué sur mes ongles, je trouve ça tellement classe. Si je ne devais en garder qu’un, pas de doute, ça serait ce petit Mavala !

10. True Love (Essence)
Un nouveau classique : sobre et en même temps tellement sophistiqué !

2011 c’est aussi la création de ce blog… L’envie de partager et la passion pour les couleurs sont le fil conducteur de mes billets. Au fil des mois, je me réjouis de vous voir de plus en plus nombreux(ses) à venir me rendre visite, à laisser des commentaires. J’adore cette interaction entre vous et moi ! Ce qui au départ n’était qu’un délire de vernis addict, est devenu un vrai cocon (le mien, le vôtre aussi j’espère) qui me donne envie de toujours plus vous montrer de belles images et vous faire part de mes coups de cœurs et de mes déceptions (si, si, ça arrive aussi !).

Pour 2012, je vous souhaite le meilleur pour vous et vos proches et, de façon plus « futile », des vernis, des couleurs et des paillettes en pagaille… Très bonne année !!!

J’ai testé pour vous… 10 façons de porter le vernis à paillettes

A moins de vivre sur une autre planète, je pense que vous avez remarqué que les vernis à paillettes sont absolument partout cet automne… Que ce soit OPI et les Muppets, Mavala et sa collection Show Time ou les Eye Candy de China Glaze, les fabriquants n’ont de cesse de vouloir mettre des paillettes dans nos vies ! On aime ou on n’aime pas… Personnellement, je trouve qu’elles permettent d’agrémenter n’importe quel vernis, d’élargir le champ des possibles (X vernis crèmes/irisés/métallisés que multiplient Y vernis pailletés = Râââââ, un nombre infini de combinaisons !!!) et de mettre quelques grains de folie dans ce monde de bruts. Tantôt sages, raffinées et subtiles, tantôt volcaniques et exubérantes, je suis partie de l’idée qu’il y a autant de façons de porter les paillettes que les femmes ont de personnalités, pour vous présenter un petit melting-pot d’idées de manucures. Comment porter les paillettes en fonction de vos envies ? Suivez le guide…

1. Assortiment coloré
Votre profil : Les paillettes, pas de doute, vous aimez ça… Mais quand elles savent rester discrètes ! Ce qu’on fait : On joue la carte de l’harmonie colorée en posant une fine couche de grosses paillettes sur une base unie assortie.
En guest star : Pamplona Purple (OPI) // Super Funk (NYX)

2. Accent Nail Disco
Votre profil : Les paillettes, vous les a-do-rez, mais ce n’est pas toujours facile de concilier le cœur et la raison au quotidien. Ce qu’on fait : On saupoudre joyeusement de paillettes un seul et unique ongle (accent nail). Pendant ce temps là, les autres restent plus sages…
En guest star : New-York (Mavala) // Mexican Hat Plant (Priti NYC), l’une des nombreuses alternatives à Deborah Lippman, OPI et les autres…

3. Pluie de paillettes
Votre profil : Vous aimez la subtilité, la finesse et la douceur. Vous avez l’âme d’une artiste jusqu’au bout des ongles. Ce qu’on fait : On se jette sur le tuto-vidéo de la Reine du dégradé de paillettes en cascade, on admire la technique et on se lance à son tour !!
En guest star : Suzi and the Lifeguard (OPI) // Asun (Make Up Store) aux 3/4 // Teenage Dream (OPI) au 1/3

4. French Holo
Votre profil : Vous aimez le classicisme et la sobriété de la french manucure, mais vous aimeriez pouvoir de temps à autre lui donner un petit coup de fouet pailleté ? Ce qu’on  fait : On dépose une couche de micro-paillettes holographiques sur le bord libre (partie blanche) et on pousse le vice (ou pas) à décorer l’ongle avec un petit motif dessiné au liner et un strass (partie rose). On pense à « sceller » l’ensemble avec une couche de top coat.
En guest star : Duo French Manucure (Agnès B.) // Fairy Dust (China Glaze)

5. Duo-chrome
Votre profil : Vous aimez réaliser des expériences et vous êtes une vraie championne pour associer vos vernis entre eux ? Le layering est fait pour vous ! Ce qu’on fait : On part à la recherche d’une base de couleur unie et de deux vernis à paillettes à la fois différents (de par la forme de leurs paillettes) et complémentaires (en terme de couleur). On les superpose et on obtient un subtil mélange de paillettes à effet duo-chrome…
En guest star : Ski Teal We Drop (OPI) // Chunky Holo Teal (Kleancolor) // Nfu 54 (Nfu Oh)

6. Etoilée
Votre profil : Vous aimez la symétrie et les motifs graphiques. Vous ne faites pas partie des paillettes addicts, vous vous dites plutôt « pourquoi pas, mais avec parcimonie ! » Ce qu’on fait : On choisit un vernis original à grosses paillettes et on s’en sert comme d’un sticker. On passe une couche de top coat pour ne pas perdre une paillette en route…
En guest star : 235 Pearly Orange (Kiko) // Silver Star (Kleancolor)

7. Bling-bling !
Votre profil : Entre vous et les paillettes, c’est une grande histoire d’amour… Rien ne vous fait peur, il FAUT que ça brille ! Ce qu’on fait : On joue la carte « j’assume à 200% » à fond et on recouvre le moindre millimètre carré d’ongles de paillettes.
En guest star : Extra-va-vaganza ! (OPI)

8. Effet Craquelé
Votre profil : Vous êtes une inconditionnelle des vernis craquelés. Ce qu’on fait : On se la joue bling-bling  (voir ci-dessus) et on ajoute une couche de son craquelé préféré. Ce dernier ayant un fini mat, on met une couche de top coat pour faire briller l’ensemble !
En guest star : Teenage Dream (OPI) // Cracked Concrete (China Glaze)

9. Demi-lune
Votre profil : Vous êtes méthodique et appliquée, vous aimez relever de nouveaux défis. Ce qu’on fait : On relit le tuto-photo de la manucure demi-lune et on se met au boulot !
En guest star : Liquid Leather (China Glaze) // Fairy Dust (China Glaze) // Snow Globe (China Glaze)

10. Ruffian Style
Votre profil : Vous aimez les manucures raffinées et jouer avec les différents finis de vos précieux flacons. Vous avez la main sûre. Ce qu’on fait : On commence par poser une base métallisée sur l’ensemble de l’ongle, puis on passe une couche d’un vernis uni et bien opaque en partant cette fois du quart inférieur de la base de votre ongle. Idéalement, on choisit un vernis dont le pinceau est arrondi, ça facilite grandement les choses ! Pour rendre l’ensemble un peu plus festif (c’est bientôt de saison ^^), on ajoute une couche de top coat à micro-paillettes assorti au vernis utilisé en base (ici, doré).
En guest star : Swing Baby (China Glaze) // N°7 Gamme Innovation (Bourjois) // Angelic Glitter (Nubar)

BONUS. Matte About… Glitter

Votre profil : Vous voulez voir sous un nouveau jour la manucure impeccable que vous arborez fièrement sur le bout de vos doigts ? Vous avez envie d’un changement à la fois sobre et subtil mais vous n’avez pas le temps de caser une nouvelle manucure dans un emploi du temps bien chargé… Ce qu’on fait : On opte pour une couche de top coat matifiant sur son vernis pailleté préféré !
En guest star : Fowl Play (Orly) // Matte About You (Essie)

Après ce petit tour d’horizon de manucures pailletées, je vous rappelle que si vous êtes la meilleur amie de la paillette, la paillette, elle, peut vite vous rendre folle le jour où vous décidez de la démaquiller. Pour ne pas finir en mauvais terme, je vous invite à lire le tuto que je vous ai concocté il y a plusieurs mois déjà qui vous explique, sous forme de pas à pas en images, la fameuse technique des papillotes. Imparable pour venir à bout des paillettes !

Et vous, les paillettes, vous les aimez comment ?

28 Vert Satin (Arcancil)

Vert Satin est un vert sapin (huhu^^) très profond. Le vert n’est pas toujours évident à porter, on s’en fait tout un monde « Mais comment je vais l’associer ? » et finalement, une fois sur les ongles, on se pose beaucoup moins de questions. Tout simplement parce qu’il est assez sombre pour faire un excellent neutre ! Je trouve qu’on peut le porter avec tout, comme on le ferait avec un vernis rouge, sans avoir peur de la faute de goût. Côté application, deux couches seront nécessaires pour obtenir ce niveau d’opacité, côté tenue, déjà trois jours au bout de mes ongles et pas un accroc. Vert Satin est en bon chemin pour devenir le vert chouchou de mon hiver…

28 Vert Satin (collection Parisienne) par Arcancil : base coat, 2 couches, top coat (sauf en « accent nail », une couche de Nfu55 en guise de top coat)

Nfu54 (Nfu Oh)

Râââââ !!!! (cris d’extase) Je me prosterne devant le Dieu Nfu Oh ! Non, mais vous avez vu ces reflets de dingue ? Les flakies passent du turquoise à l’indigo en passant par des nuances de bleu et de vert… Le rendu est juste absolument sublime. J’ai d’ailleurs reçu beaucoup de compliments en portant cette jolie combinaison. A tel point que j’ai gardé mes mains en l’état pendant 5 jours, c’est rare chez moi ! La tenue hors-pair et les reflets dont il est difficile de se lasser en font une manucure de rentrée idéale si vous voulez surfer sur la fashion vague bleue de cet automne…

Nfu54 par Nfu Oh : top coat (2 couches) sur 59 Bleu de Berlin (Rouge Baiser)

Le secret d’un beau vernis « holo » : la base à l’eau !

Aqua Fix (Make Up Store)

Tout a commencé à Londres, dans la boutique Make Up Store du centre commercial Westfield. Plein de produits me font envie, mais je refrène mes pulsions shoppinguesques en achetant quelques vernis… Au passage en caisse, la vendeuse remarque le vernis holographique que j’ai choisi et me demande si j’ai la base Aqua Fix. Je réponds par la négative et là c’est le drame elle m’entraîne vers le rayon que je viens juste de quitter pour me présenter la base à l’eau, qui selon elle, permettrait de faire ressortir l’arc-en-ciel holographique de mon vernis et de le faire briller comme jamais. J’avoue que je suis restée dubitative un moment : je le prends ou pas ? J’ai déjà eu l’occasion d’essayer mon Nfu 62 (Nfu Oh) et j’étais très satisfaite de ses couleurs. Argh, en plus la base en question est au même prix que le vernis, il ne font pas beaucoup d’effort pour encourager la clientèle à sauter le pas chez Make Up Store. « C’est comme vous voulez. Essayez sans base et si vous n’êtes pas convaincue, vous reviendrez ! » Oui, sauf que je m’en vais demain et qu’il n’y a pas de magasin Make Up Store en France. Bon bah… Vendu ! (faible femme)

Arrive le moment du test… Pour cela je mets en compétition l’Aqua Fix, la base à l’eau qui rendra mon vernis holographique plus beau que jamais et ma base habituelle, la base pour ongles naturels d’OPI. Je vais également faire le test sur le vernis holographique Make Up Store, Greta de son petit nom et sur celui de Nfu Oh, j’ai nommé le Nfu 62.

La base Aqua Fix est blanche, laiteuse et elle ne sent pas le vernis, elle sent le bâton de colle blanche, comme ceux qu’on avait à l’école. Une fois sur les ongles, elle est translucide et elle reste un peu collante même sèche.

La magie opère à l’application des vernis holographiques :
> Sur une base classique, ils adhèrent difficilement, deviennent pâteux et font des trous, même après deux couches. A vous faire réfléchir à deux fois avant de choisir un vernis holographique dans votre vernithèque. Dommage, parce que c’est joli quand même…
> Sur une base à l’eau, l’application est aussi fluide que pour des vernis crèmes. Ça glisse tout seul et le vernis se répartit uniformément sur les ongles. Deux couches suffisent à une bonne opacité. Wahou !

Une fois secs, je ne vois pas une différence frappante, en terme de couleurs, entre les ongles faits avec une base traditionnelle et ceux faits avec une base spéciale. Par contre, je note une uniformité et une bonne répartition des pigments et je crois qu’il est là le secret d’un vernis holographique qui en jette : l’arc-en-ciel de couleurs n’est pas « cassé » par un manque de matière sur vos ongles. Les ongles ne brillent pas plus, ils brillent mieux !

Alors, le secret d’un beau vernis « holo » : la base à l’eau ?
A mon sens, avec un peu de patience et de finesse, vous pouvez vous en sortir avec une base traditionnelle. Cependant, si vous avez l’occasion d’acheter une base à l’eau sans vous ruiner, je vous le conseille. Votre arc-en-ciel holographique n’en sera que plus beau et l’application de vos vernis préférés ne sera plus une galère…

L’Aqua Fix est en vente dans les magasins Make Up Store (la marque, suédoise, est implantée en Amérique, en Europe, en Asie, en Australie) au prix de 12,50EUR. Mais j’ai vu que le site estonien sur lequel j’achète les vernis de la marque Nfu Oh vend également une base à l’eau pour ses vernis holographiques à 5,10EUR (rubrique Nail Polish > Nfu Oh Top and Base Coat > Aqua Base 17ml).

La base à l’eau, vous connaissez ? Vous pratiquez ?

Aqua Fix par Make Up Store : une couche de base à l’eau avant de poser votre vernis holographique