A la découverte des vernis australiens Kit Cosmetics !

Si vous me suivez sur Twitter, vous devez savoir que mon mari était en déplacement professionnel en Australie. Après deux petites semaines en célibataire, il est rentré de son périple et comme souvent dans ces cas là, sa valise est pleine de trésors pour les enfants et pour moi… Il sait qu’un des meilleurs moyens de me faire plaisir sans se tromper, c’est de me rapporter des petites fioles de couleurs ! Là, je dois avouer qu’il a fait particulièrement fort puisqu’il est revenu avec une marque "made in Australia" et… totalement inconnue au bataillon (de la collectionneuse que je suis en tout cas) ! Il était fier le bougre, ses yeux pétillaient et il m’a confié être allé sur mon blog pour faire une recherche par marque (rien vu…) puis sur la Pshiiit Boutique pour voir si la marque était référencée (toujours rien…). Bingo, c’est un sans fautes pour M. Vernis en Folie !

Cette marque, c’est Kit Cosmetics… Fabriqués en Australie, les vernis sont 3-Free (sans DBP, ni Formaldéhyde, ni Toluène) (impossible par contre de savoir s’ils sont testés sur les animaux) et ont une contenance de 12ml. Les flacons sont carrés mais les bouchons légèrement caoutchoutés, ainsi que les pinceaux sont exactement les mêmes que ceux que l’on trouve chez Picture Polish et Ozotic. Côté coloris, il existe bien sûr des couleurs permanentes et des éditions limitées… Côté prix, comptez 15,95 AUS$, soit environ 14EUR par exemplaire !

Quand je les ai découverts, je me suis tout de suite dit "Wahou, il a fait fort, il m’a pris une collection complète !". Mais non, c’est juste mon homme qui a fait sa petite sélection au milieu des dizaines et des dizaines de flacons ! Je trouve qu’ils vivent tellement bien ensemble que j’ai décidé de me servir des cinq vernis pour en faire un petit nail-art ce week-end. Laissez-moi vous présenter :
> Act Out ! Un vernis teal (bleu canard avec une pointe de vert) vibrant opaque dès la première couche… J’ai utilisé Act Out pour faire mes petits pois (collection permanente).
> Bounce Back ! Un bleu grisé perlé gorgé de shimmer argenté. Le rendu est très discret sur l’ongle et l’opacité est complète à 2 couches.
> Power Up ! Un vernis noir saturé de glass flecks aux reflets multichromes argentés, verts et violets. Mon coup de cœur ! Il donne aux ongles un effet sophistiqué sans tomber dans le noir tristoune. Deux couches seront nécessaires pour une bonne opacité (collection permanente).
> Start Up ! Un violet sombre classique qui ira au plus grand nombre. Opaque en 2 couches (collection permanente).
> Sweet Almond ! Un vernis beige nude, pile dans la tendance Low Nails de cette saison, issu d’une collection limitée dont le thème est le macaron. Parfumé une fois sec, il dégage une délicate odeur d’amande douce. Ses compagnons de collection sentent respectivement la rose (rose pastel), la pistache (mint), la lavande (parme) et le citron (jaune). La pose n’a pas été aussi aisée que pour les autres vernis de la marque. Comptez trois couches pour une bonne opacité et n’hésitez pas à attendre que le vernis soit bien sec avant de passer à la couche suivante !

Vous connaissez les vernis de la marque Kit ? Malheureusement, je vous en parle (bah oui, c’est important pour notre culture de NPA ^^) mais ils ne sont pas commercialisés en France et le site de la marque ne propose pas de livraison internationale. Encore une jolie marque qui n’est pas accessible, c’est dommage…

Manucure réalisée avec Act Out, Bounce Back, Power Up, Start Up et Sweet Almond (Kit Cosmetics) // Scotch & dotting tool

Signés Essence… Frosted Champaigne // It’s a Snow-Woman’s World

C’est 10tubes, la star des Sunday Nail Battle qui fait parler d’elle (avec d’autres) sur elle.fr (c’est bon Ryan, je crois que tu peux quitter Eva maintenant !), qui m’a offert à Noël dernier ces deux petits vernis Essence issus de la collection Crystalliced. Comme finalement je m’habitue à mes moignons d’ongles (à moins qu’ils ne repoussent à la vitesse de la lumière ?), je déroge plus ou moins à ce que je vous ai dit hier et je vous présente donc à la fois Frosted Champaigne et It’s a Snow Woman’s World et un stamping !

Frosted Champaigne est un vernis blanc cassé infusé de glass flecks dorés. Dans le flacon, il est parfait, c’est même lui pour lequel j’ai eu un coup de cœur. L’application se fait aisément grâce à son pinceau à la OPI même si sa formulation est un peu liquide. Comptez trois couches pour obtenir une opacité suffisante ! Je trouve dommage qu’on voit à peine les paillettes une fois Frosted Champaigne sur les ongles, mais sa couleur est tellement lumineuse que je lui pardonne ce petit écart de conduite…

It’s a Snow-Woman’s World est un vernis parme pastel additionné d’une grosse touche de gris qui lui donne un effet "sali" très prononcé. Sous lumière vive, on aperçoit dans le flacon des irisations violettes qui ne sont pas sans me rappeler celles de mon dupe du Paradoxal de Chanel. Dommage, là encore, une fois sur les doigts elles sont tellement discrètes que si on ne sait pas qu’elles sont là, on passe à côté. Par contre, l’application est une véritable merveille ! La formulation est parfaite et It’s a Snow-Woman’s World est opaque en une seule couche.

Sur Frosted Champaigne, j’ai tamponné de très fines rayures verticales et sur It’s a Snow-Woman’s World, des petits pois. Si vous n’êtes pas très régulière avec le dotting-tool, mais plus à l’aise avec une raclette et un tampon, la solution du stamping est faite pour vous. Je ne sais pas si j’aurai le temps demain de rédiger un billet, mais je serai là samedi pour un concours (après l’anniversaire du blog, c’est le mien cette fois !) et dimanche pour la Sunday Nail Battle qui sera un peu spéciale cette semaine puisque j’ai travaillé pour la première fois en équipe. Ma collaboratrice de choc et de charme c’est Youminou qui m’a troquée, le temps du défi, ses idées contre mes mains ! J’ai vraiment hâte de vous montrer le résultat dont le thème cette semaine est "Blanche-Neige"…

Frosted Champaigne (collection Crystalliced) par Essence : base, 3 couches, top coat // It’s a Snow-Woman’s World (collection Crystalliced) par Essence : base, 2 couches, top coat // Stamping réalisé avec Good As Gold et Nothing Else Metals (collection Mirror Metallics) par Essie et les motifs de la plaque CH6 (Cheeky)

Voilà l’été ! // Indian Ocean (Models Own)

Le soleil est parmi nous, la moiteur nous envahit, vous croyez que ça y est ? L’été est là pour de bon ? A défaut d’une météo clémente chez vous, avec ce vernis au bout des doigts, vous pouvez être sûre d’être immédiatement télé-transportée sur une plage de l’océan indien : cocotiers, sable blanc, eau cristalline… Le paradis !

Dans sa base d’un bleu clair translucide, Indian Ocean est gorgé de glass flecks multichromes qui passent du rose au vert en passant par du doré. Lorsque je vous ai parlé de mon premier Beetlejuice, Purple Blue, j’ai oublié de vous dire que l’odeur du vernis m’avait quelque peu dérangée. Et pour cause, les vernis de la marque (contrairement aux Models Own Pro) contiennent DBP (voir edit plus bas), Toluène et Formaldéhyde… Mon niveau d’addiction est tel que ça ne me dérange pas plus que ça (attention, à ne pas oublier de poser une base et à ne pas mettre du vernis sur le contour de vos ongles) mais à l’heure où toutes nos marques préférées sortent des vernis 3-Free (et même plus, certaines sont 5-Free, sans Camphre, ni Résine de Formaldéhyde)(sans oublier les marques "cruelty-free" qui ne testent pas sur les animaux !), je trouve dommage qu’une jolie marque comme Models Own ne fasse pas plus d’effort à ce sujet…

edit : suite à un échange sur Twitter avec Mimine, j’ai fait une erreur en vous disant que les vernis Models Own contenaient du DBP. Ils n’en contiennent pas ! Ceci dit, ça ne m’empêche pas de continuer de penser que la marque pourrait faire sans. Ce n’est pas parce qu’un vernis ne coûte pas "cher" pour le consommateur – et pour le producteur, ne nous leurrons pas ! – qu’on peut tout se permettre. Comment font Mavala, Catrice, Essence, E.L.F et les autres qui sont 3-Free (et même plus) et à bas prix ?

Sa base étant relativement transparente, je vous conseille de le poser en deux couches sur une base bleu ciel. Son temps de séchage est hyper rapide et sa formulation ni trop liquide ni trop épaisse permet de poser Indian Ocean sans difficulté.

En plein soleil, Indian Ocean prend des reflets opalins qui me font penser à l’intérieur des coquillages… C’est joli, rafraichissant et vraiment parfait pour l’été !

Indian Ocean (collection Beetle Juice) par Models Own : 2 couches sur Bleu Water (Bourjois), top coat

Envolée de papillons… // Purple Blue (Models Own)

La désormais célèbre collection Beetle Juice de Models Own me fait de l’œil depuis un long moment déjà… Encore plus depuis que la marque a sorti un complément plus estival composé de trois pépites au parfum de tropiques (swatches à venir). Sauf que le seul vernis de la marque que j’avais jusqu’à lors en ma possession a refusé de sécher (je ne vous l’ai même pas montré tellement le fiasco était grand) et le vernis de la gamme professionnelle a fait d’affreuses bulles. Autant vous dire que je n’étais pas vraiment emballée à l’idée de me jeter de nouveau dans la gueule du loup !

Puis j’ai craqué en priant très très fort pour que mes mauvais débuts avec la marque soient tout simplement fortuits. Je les ai reçus… Je les ai tout de suite aimés ! Non, mais regardez-moi ces couleurs <3

J’ai retenu mon souffle en l’appliquant. Première couche : parfaite, temps de séchage rapide. Seconde couche : opacité complète, j’hésite même à passer une couche de top coat accélérateur de séchage ! Purple Blue est un vernis à priori duo-chrome violet/bleu (comme son nom l’indique ^^) sauf qu’il est un peu plus complexe que ça… Dans une base prune foncée, Purple Blue est saturé de glass flecks multichromes qui passent par du bleu, du magenta, du violet pour finir par une pointe de cuivré en lumière rasante.

Et puis comme j’ai plein de plaques de stamping à tester (et qu’à cause de Pshiiit, je vais en avoir bientôt encore plus) (préparez-vous à faire une overdose !!) (no more parenthèses) (je disais quoi déjà ? :P), j’ai tamponné Plum Luck de Sally Hansen qui en fait n’est pas aussi parfaitement couvrant que dans mon souvenir. Ceci dit, je trouve cette envolée de papillons du plus bel effet. Voilà qui me réconcilie avec Models Own !

Purple Blue (collection Beetle Juice) par Models Own : base coat, 2 couches, top coat // Stamping réalisé avec 640 Plum Luck (Sally Hansen) et le motif papillon de la plaque BM-205 (Bundle Monster)

Le défi d’une première rencontre // The One That Got Away (OPI)

C’est l’histoire d’une rencontre virtuelle qui se transforme en rencontre en chair, en os et en vernis… En fouillant la blogosphère française à la recherche d’autres passionnées de la marque A England, je suis tombée sur le blog bilingue d’une petite fée surnommée Lélie. Après avoir échangé via nos blogs respectifs, le hasard de la vie nous a poussées dans les "griffes" l’une de l’autre. Mercredi dernier, nous nous sommes rencontrées… en vrai ! Ma toute première rencontre faite grâce au blog, j’étais à la fois ravie et angoissée, imaginez !! Pour l’occasion, Lélie m’a proposée un petit défi. Chacune devait porter sur ses ongles la couleur la plus représentée sur le blog de l’autre. C’est ainsi que je me suis vernie de rose pendant qu’elle posait du vert (grande claque d’ailleurs, je ne pensais vraiment pas que les vernis verts étaient les vernis les plus représentés ici !). Je m’excuse d’avance pour mes mains qui sont dans un triste état après mon mini-déménagement du week-end dernier. L’ongle de mon majeur a été sévèrement limé. Je ne vous parle même pas de la main droite puisque vous ne la voyez jamais ^^ mais elle aussi a souffert !

Alors, oui, seulement deux photos puisqu’encore une fois la batterie de l’APN m’a encore jouée des tours, je n’ai pas eu le temps de faire mieux ! The One That Got Away est un vernis rose fichsia métallisé à glass-flecks duo-chromes. Petite déception, alors que les flacons sont bien duo-chromes roses/dorés dans le flacon, sur les ongles, on ne retrouve l’effet que très (très très) difficilement. Opaque en trois fines couches (n’essayez pas de le faire en deux couches épaisses, la texture assez fluide de ce vernis ne s’y prête pas), l’application est facile et le temps de séchage rapide. La tenue est plutôt bonne, même si le lendemain de ma pose, j’avais un petit éclat sur la main droite…

Parce que mardi, j’ai reçu mes plaques Bundle Monster (ouh yeaaaah, le jour de mon anniversaire de blog !), j’ai voulu ajouter un petit stamping. J’avais prévu de le faire en doré pour rappeler les reflets qu’on aperçoit de temps à autre sur les ongles et impossible de trouver un vernis doré assez couvrant. Bien sûr, c’était avant de retrouver dans le fond d’un tiroir Superfreak d’Urban Decay qui aurait pu très certainement convenir. Du coup, par dépit, j’ai stampé le motif avec le beau Camelot d’A England et finalement je me demande si ce n’est pas plus heureux que le doré envisagé au départ ?! Désolée pour la photo post-nettoyage rapide qui rend l’ensemble un peu crado. Décidément, je confirme mon statut de boulet et de blogueuse en carton… ^^

Un dernier petit mot pour vous rappeler que les concours anniversaire sont encore ouverts pour quelques jours : 1. A England // 2. L’onglerie // 3. Bourjois // 4. OPI ! A bientôt !!

The One That Got Away (collection Katy Perry) par OPI : base coat, 3 couches, top coat // Stamping réalisé avec Camelot (collection The Mythicals) par A England et la plaque BM-201 par Bundle Monster

Nicole by OPI… It’s All About the Glam // Rainbow in the S-Kylie

Hier je vous demandais ce que vous aimeriez voir aujourd’hui sur le blog et d’une courte tête, c’est Nicole by OPI qui l’emporte sur Bourjois et A England. Pas de panique les déçues, demain et jeudi, vous pourrez voir ce que je vous ai concocté ! Les deux vernis que je vous présente aujourd’hui m’ont été rapportés des États-Unis par mon voyageur de mari. J’en entends quelques unes là-bas au fond parce que je vous montre quelque chose d’inaccessible. Et bien détrompez-vous, les vernis Nicole by OPI de la collection Kardashian sont en vente sur Asos pour moins de 12EUR le flacon. Même que les frais de port sont offerts, une occasion de plus pour craquer, elle est pas belle la vie ?

It’s All About the Glam, c’est un peu le genre de vernis que je trouve super joli dans le flacon mais que j’hésite à poser. Parce qu’il est blanc cassé, parce qu’il contient des glass flecks et parce que je crains que la combinaison de la couleur et du fini pailleté rende le résultat vulgaire et m’as-tu-vu. Puis finalement, je passe le cap, j’enchaîne les couches (il est un peu transparent, comptez trois couches, voire quatre en fonction de comment vous l’appliquez) et je me surprends à trouver ça super joli. Vous en pensez quoi vous ? Vous validez ou le soleil m’a trop tapé sur la tête durant le week-end ? Je sens que ce petit vernis va me permettre de me lancer dans de superbes manucures coquillage (part 1 // part 2), pour l’été, ça sera parfait !

J’aurais pu (du ?) en rester là mais je lui ai ajouté une pluie de confettis. Rainbow in the S-Kylie est un superbe dupe de Happy Birthday (Deborah Lippmann) / Rainbow Connection (OPI) / Gems (Milani) / Mexican Hat Plant (Priti NYC). Mais bon, comme les paillettes arc-en-ciel, c’est un peu la vie et que ce n’est même pas moi qui les ai choisies, finalement, je ne vais pas me plaindre d’en avoir trop ! Rainbow in the S-Kylie est une base transparente, dont on se servira comme d’un top coat, saturée de paillettes rondes multicolores (bleu, rose, vert, orange, jaune, argent) et de petites et grosses paillettes hexagonales de la même gamme de couleurs que les précédentes. Un passage permet d’avoir une belle quantité de paillettes sur les ongles, mais avec une deuxième couche, vous arriverez à mieux les répartir et vous obtiendrez quelque chose de plus harmonieux (qui en jette, mais harmonieux ^^).

Il me reste deux vernis de la collection Kardashian à vous présenter dont un que mon homme à rapporter en double (Ooooooh !!!). Je le suspecte d’avoir eu hâte de se débarrasser de la corvée de shopping au plus vite ! Il a aussi sans doute voulu que s’arrêtent les regards inquisiteurs et curieux des vendeuses de Wal-Mart quand il passait en caisse avec ses flacons. Le pauvre ! <3 Toujours est-il que le flacon "de trop", je compte le mettre en jeu très bientôt sur le blog (Aaaaaah !!!) et comme son petit nom a un rapport avec Twitter, j’avais dans l’idée de vous demander de me rédiger un commentaire en 140 caractères "à la façon de" incluant le hashtag #followmeonglitter (le nom du vernis) histoire de faire travailler vos imaginations fertiles (et surtout pour éviter les participations bidons). Ça vous parle ou pas du tout ? D’autres idées à me proposer ? Des bises les filles et à demain pour une moon mancure dans les tons de violet avec Bourjois et OPI…

It’s All About the Glam (collection Kardashian for Spring 2012) par Nicole by OPI : base coat, 3 couches // Rainbow in the S-Kylie (collection Kardashian for Spring 2012) par Nicole by OPI : 2 couches, top coat (accélérateur de séchage)

392 Mystic Violine (Peggy Sage) // J’en ai un pour vous ! [Concours]

C’est officiel, plus je teste les vernis Peggy Sage, plus je les aime ! Lors de mon dernier passage chez le grossiste en articles de coiffure, après avoir craqué sur Secret Green, c’est Mystic Violine qui a fait chavirer mon petit cœur faible de NPA. Mystic Violine est un vernis sorbet dont la base violine est saturée de glass flecks duo-chromes qui passent du bleu turquoise au violet magenta. Une vraie pépite ! La formule est facile à travailler et le temps de séchage rapide. Côté application, en fonction de la transparence que vous souhaitez laisser à ce beau 392, il vous faudra poser entre deux et trois couches. Deux couches pour un effet bonbon à paillettes, trois, comme je l’ai posé moi, pour un effet plus intense et dramatique. Comme vous le voyez sur les photos, en fonction de l’éclairage, il est assez changeant et c’est aussi ce qui fait son charme. Je suis conquise !

La bonne nouvelle, c’est que ce jour là, j’en ai acheté un deuxième… pour vous ! Comme ça, juste pour le plaisir de vous faire découvrir Peggy Sage si vous ne connaissez pas encore leurs produits. C’est pas trop cool ça ?

Les conditions pour participer à ce concours express sont les suivantes…
1) Ce concours est ouvert aux personnes ayant une adresse postale en France, en Suisse ou en Belgique.
2) Vous avez jusqu’au samedi 17 mars minuit pour participer.
3) Pour gagner une chance de remporter Mystic Violine, dites-moi quel est le nom du vernis Peggy Sage dont je ne vous ai pas encore parlé sur le blog ? Un petit indice… N’hésitez pas à vérifier dans ma vernithèque les références en ma possession puis dans la catégorie Peggy Sage du blog celles que vous ai déjà présentées ! Cela peut vous paraître un peu pénible (et encore je vous donne presque la réponse ^^) mais c’est pour éviter les commentaires du style "je participe" sans autre forme de politesse. D’autre part, pas de panique si vous êtes une lectrice fidèle qui voit d’habitude ses petits mots publiés de suite, l’ensemble des commentaires sont modérés le temps du concours
4) Le ou la gagnante sera tiré(e) au sort grâce à Random.

Cette fois, il n’y a pas de chances supplémentaires à gagner ! Cependant, si vous ne le faites pas déjà, vous pouvez tout de même me suivre via Hellocoton // Facebook // Twitter et/ou via la newsletter en inscrivant votre adresse mail dans la case “Abonnez-vous”, ça me fera toujours plaisir… Il en va de même pour les relais.

Comme pour les concours précédents, faites attention à utiliser une adresse mail valide pour répondre afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours. Sans réponse du ou de la gagnante 72H après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu. Soyez fair-play s’il-vous-plaît et ne participez pas plusieurs fois au jeu avec différents pseudos, je vérifie les adresses IP. Vraiment, ce n’est pas très agréable ! Ce concours n’est pas sponsorisé, le vernis est neuf et a été acheté personnellement.

C’est à vous les filles (et les gars ?) ! Vous avez même le droit de me dire si Mystic Violine vous plait autant qu’à moi ^^

392 Mystic Violine par Peggy Sage : base coat, 3 couches, top coat

Chronique d’une déception // 05 Corail Magique (Bourjois)

Tout avait pourtant bien commencé entre nous, j’avais croisé ses paillettes au détour d’un rayon de Monoprix et entre nous deux, ce fut l’amour au premier regard… Déjà parce que je ne pensais pas du tout trouver la nouvelle gamme des vernis 1 seconde dans mon petit magasin de province. Ensuite parce que Corail Magique m’a littéralement fait craquer quand je l’ai vu et enfin parce que, contrairement aux autres teintes lancées pour le printemps, c’était le tout dernier dans le rayon ! Imaginez… Tout seul ! Pauvre petit ! Du coup, sans réfléchir, je l’ai pris sous mon aile. C’était sûr, lui et moi allions vivre une longue et belle aventure. Quand on sait combien j’aime les autres vernis de cette gamme, il ne pouvait pas en être autrement !

(Ce jour là, j’ai aussi dégoté le fameux dissolvant miraculeux dont je vous reparle très bientôt. Lui et moi sommes en plein crash-test et pour l’instant, le bougre tient plutôt bien ses promesses !)

Puis est venu le temps des désillusions… Bon, pas de doute, dans son flacon, il présente bien : un joli corail, des glass-flecks dorés (vous savez ça ressemble à un flakie mais ça a l’épaisseur d’une paillette),des milliers de micro-paillettes orangées et dorées, le fameux pinceau panoramique qui garantie une manucure propre et sans effort. Au moment de la pose, ça se corse. Déjà je trouve qu’il ne s’applique pas aussi bien que ses petits copains, il y a des trous dans la matière. Alors que les autres sont couvrants quasiment dès la première couche, celui-ci en aura nécessité trois pour régulariser tout ça. Le problème, c’est que vu la texture du vernis, ça ne rend pas terrible sur l’ongle. Au lieu de se fondre naturellement, Corail Magique fait une épaisseur assez grossière. Je ne sais pas si c’est la faute de la fameuse nouvelle texture silicone, mais l’effet plastifié n’est pas très réussi sur ce vernis pailleté. Autre point, les paillettes justement restent en surface et donnent un ensemble finalement assez rugueux. Même avec une bonne couche de top coat, l’ensemble manque de brillance, on dirait que les paillettes l’ont bu. Bref, ce n’est pas terrible !

Je pense franchement que la couleur est très réussie mais la formulation ratée. Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule à le penser. En cliquant sur les liens, vous pourrez lire l’avis de Pshiiit, celui de Jenn, celui de Blog Arnaque ou encore celui du Journal d’une Beauty Paresseuse. La faute à la nouvelle formule ? Je ne pense pas, les avis lus ci et là sont plutôt bons. La faute aux paillettes ? Sans doute… Je vais donc commencer à appliquer les conseils que je peux donner aux autres, à savoir que pour tester une nouvelle marque ou une nouvelle gamme, rien de tel qu’un vernis crème "basique". Corail Magique, entre nous, c’est fini, je te mets au placard, mais je suis sûre que tout bientôt j’irai tâter les flacons de tes petits frères puisqu’en dépit de cette mauvaise expérience, je reste convaincue de la bonne qualité des vernis Bourjois…

05 Corail Magique (gamme 1sec/ongle // nouvelle formule "gel") : base coat, trois couches, top coat