401 Peacock Green & 402 Jewel Pink (Kiko)

Cet été, j’ai reçu un premier SMS d’une amie et lectrice de l’ombre (coucouuuuu !!) qui disait plus ou moins la chose suivante "Kiko ouvre un magasin au centre commercial de Quetigny" (banlieue Dijonnaise). Hystérie, hyperventilation, hurlements sur Twitter… Puis vint le jour du SMS suivant, avec photo pour illustrer, "Kiko a ouveeeeeeeeeeert !!!!" (bon, la retranscription folle furieuse du SMS de mon amie est uniquement de mon fait ^^). Lundi dernier, j’ai profité d’une visite à Miss Lélie pour nous rendre entre filles à ce magasin qui me vendait tant de rêves. Déception… Rayons vides, vendeuse à peine aimable, j’ai pris quelques basiques (dissolvant, huile démaquillante) et deux vernis de la fameuse collection Lavish Oriental parce que j’étais sur place, mais ça s’arrête là. Moi qui m’attendais à devoir refréner mes pulsions verniesques sous peine de voir hurler à la mort ma carte bleue, il n’en fut rien ! Je ne suis pas du genre à débiner pour le plaisir, mais pour un magasin récemment ouvert, je trouve ça très décevant. Si je compte parmi vous des lectrices dijonnaises qui ont eu l’occasion d’y faire un saut, je serais curieuse de lire vos impressions en commentaire. Voilà, voilà, passons maintenant à ce qui nous intéresse : les vernis holographiques !

On commence donc avec le numéro 401, j’ai nommé Peacock Green qui n’a de vert que son nom puisqu’il est… Bleu turquoise délavé !

Cette dernière photo de Peacock Green n’est pas du tout représentative de la couleur du vernis, mais je tenais à vous montrer les reflets à la lumière artificielle. Et là je pleure parce que l’automne arrive, que ça va devenir compliqué de faire des photos en extérieur et que je ne maîtrise pas du tout les réglages de mon appareil. Je ne vous parle même pas du combo lumière artificielle + boîte à lumière ! ^^

Puis on continue avec Jewel Pink qui est un rose framboise délavé lui aussi. Je craignais un peu la combinaison rose + holographique mais la teinte est très douce et se prête vraiment bien au fini du vernis.

Jewel Pink a peut-être des reflets un peu plus puissants et vibrants que son grand frère. Bien sûr, je fais la même remarque que pour Peacock Green concernant le rendu colorimétrique de ce vernis en lumière artificielle !

Ce que je pense des vernis de la collection Lavish Oriental ?
Je lis tout plein d’avis divergents sur la facilité d’application, le nombre de couches et la tenue de ces vernis. Personnellement, je les trouve plutôt bien couvrants dès la première couche à condition d’utiliser une base à l’eau (vous savez, cette base spécialement conçue pour faire adhérer les vernis holographiques). Si vous ne voulez pas investir dans une base spécifique, je vous recommande très chaudement la Bonder d’Orly. Je disais donc, une couche, puis une deuxième quand la première est bien sèche. C’est facile de ne pas se tromper puisque les vernis Kiko sèchent satinés presque mats. Les reflets holo sont présents mais discrets, un peu à la manière de la collection The Legend de la marque A England. Ne vous attendez pas à vous prendre un arc-en-ciel de couleurs en plein dans les yeux, ce ne sont pas des holos linéaires comme les Nfu Oh ou les Fnug ! Pour résumer, je dirais que la pose est aisée (à condition d’utiliser la bonne base), que le vernis est couvrant et qu’il sèche vite. La plus grosse déception finalement, c’est la tenue. Même avec un top coat, je ne les ai gardés intacts qu’une seule journée…

Où faire mon shopping ?
Dans votre magasin Kiko pour 4,90€ l’unité ou sur l’e-shop de la marque. Outre ces deux vernis, il existe également un beige doré (399 Silk Taupe) et un gris foncé (400 Steel Grey). Attention, c’est une édition limitée que vous ne trouverez plus d’ici quelques semaines !

401 Peacock Green & 402 Jewel Pink (collection Lavish Oriental) par Kiko : base, 2 couches, top coat