Il était une fois… Il était un vernis et sa première collection Once Upon a Time

Il était une fois… Deux amies qui se rencontrèrent par l’intermédiaire de leurs blogs. Quelques années plus tard, après avoir longuement parlé solvants, paillettes et magie, une idée un peu folle leur est passée par la tête : celle de créer leur propre marque de vernis à ongles. Plusieurs mois s’écoulèrent pendant lesquels Bé et Stéphanie travaillèrent sur leur première collection. Leur mot d’ordre ? Créer des coloris qui leur ressemblent et jamais vus dans leurs vernithèques ! Les filles cherchèrent à faire fabriquer leurs produits en France mais elles se confrontèrent rapidement à la réalité industrielle française (coucou les volumes dignes des poids lourds du secteur, coucou les coloris sur catalogue). Refusant de transiger sur leur idéal de production sur-mesure, les deux amies partirent à la recherche d’un fabricant capable de répondre à leur cahier des charges et c’est à l’autre bout du monde, en Australie, qu’elles le trouvèrent. Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de bonheur (et un peu d’appréhension aussi) qu’elles peuvent enfin dévoiler à la planète NPA les cinq vernis qui composent leur première collection Once Upon a Time…

Il était une fois... Il était un vernis et sa première collection Once Upon a TimeCe que nous aimons par dessus tout ce sont les paillettes holographiques et les vernis profonds. Nous avons donc souhaité lié deux finis qui nous plaisent particulièrement : le scatter holo (les paillettes façon flakies qui flottent comme dispersées dans la matière) et les shimmers métallisés pour apporter du relief à l’ensemble.

Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis) Crush on Blue (Il était un vernis)Tout d’abord, il y a Crush On Blue, un bleu nuit aux reflets métallisés bleu électrique. Opaque en deux couches, il a un shift violine qui rajoute à ce vernis une dimension supplémentaire. Je ne sais pas quoi dire de plus, j’ai fait une tonne de photos qui, je l’espère, montre à quel point je l’aime ! <3

No Comment (Il était un vernis) No Comment (Il était un vernis) No Comment (Il était un vernis) No Comment (Il était un vernis)No Comment (incontestablement le bébé de Stéphanie d’où son petit nom) a exactement le même type de fini que Crush on Blue si ce n’est que je le trouve beaucoup plus sirupeux. De ce fait, il est extrêmement brillant même sans top coat. Côté couleur, je le définirais comme un rouge orangé qui selon l’éclairage peut même se révéler légèrement corail. Il est vraiment unique et mérite le coup d’oeil !

Light Box (Il était un vernis) Light Box (Il était un vernis) Light Box (Il était un vernis) Light Box (Il était un vernis) Light Box (Il était un vernis)Light Box est un scatter holo gris « ciel d’orage » saturé de centaines de particules bleutées (comme des éclairs dans la nuit, elle vient de là notre inspiration pour ce précieux). On pourrait croire sur les photos qu’il s’agit de flakies mais non, ce sont plus des éclats de paillettes qui passent du bleu roi au violet selon l’inclinaison des mains par rapport à la lumière. Petite contrainte technique, Light Box nécessitera deux couches de top coat pour être parfaitement lisse (ou une couche de top coat un peu épais type Poshé ou top coat effet gel). Le mieux finalement est de l’appliquer en une fine couche sur une base sombre pour obtenir un résultat intense ! Évidement, on n’oublie pas l’habituelle couche de top coat. Je l’imagine déjà nailarté en duo avec Crush on Blue pour un effet rock assuré !

Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis) Beyond Words (Il était un vernis)Beyond Words, celui qui s’impose comme le must-have de cette collection ! Son fini métallisé plus velouté que ses comparses Crush on Blue et No Comment le rend terriblement féminin. Ce violet rosé (on est là en plein dans la tendance Radiant Orchid) cache un flash doré qui se révèle en lumière rasante…

Live, Love, Laugh (Il était un vernis) Live, Love, Laugh (Il était un vernis) Live, Love, Laugh (Il était un vernis) Live, Love, Laugh (Il était un vernis) Live, Love, Laugh (Il était un vernis)Live, Love, Laugh, le vernis aux paillettes dorées, argentées et cuivrées et à la poussière de fée Holo (celle-là même qui se penche sur le berceau des NPA, je suis sûre que vous la connaissez) ravira celles qui aiment que ça brille. « Trois ors » pour rendre un petit hommage à mes trois enfants (une couleur par enfant, pas de jaloux ^^) et un nom à la hauteur de ce que m’évoque le rôle qu’ils m’ont donné en venant au monde : de la vie, des rires et de l’amour en pagaille ! Couvrant en 2 couches, j’ai décidé de le porter ici en dégradé sur une base nude (You Callin’ Me a Lyre? de ce bon vieil OPI) pour pouvoir assumer un peu plus ses paillettes dans la vie de tous les jours. Je n’ai pas de photos sous le coude à vous montrer, mais je l’ai déjà posé avec une couche de top coat mat et c’est tout simplement divin. Sinon, pourquoi ne pas lui associer un joli stamping noir graphique ?

Outre la forme carrée des flacons (plus faciles à ranger dans la vernithèque), les vernis sont équipés d’un bouchon tout doux pour une bonne prise en main et d’un pinceau plat. Voilà pour cette confrontation avec les premières photos de ces vernis. Je suis impatiente de savoir ce que vous en pensez !! Je vous invite à aller les découvrir également chez Stéphanie. Bientôt, vous devriez les voir portés par une poignée de blogueuses incroyables qui ont accepté de tester nos petits. Il y aura du lourd, croyez-moi ! Et on espère aussi les voir sur vos ongles. N’oubliez pas de nous mentionner sur les réseaux sociaux pour qu’on ne passe pas à côté de vos manucures. C’est que nous avons hâte de ne plus être les seules à profiter de nos bébés :)

Et si on se faisait un petit concours pour fêter le début de cette aventure ?
★ Qu’est-ce qu’on gagne ? La collection Once Upon a Time au grand complet.
★ Comment ? Laissez-moi un commentaire en me racontant votre « Il était une fois… » à vous sur le modèle de l’introduction de ce billet. Parlez-moi de votre rencontre avec votre chéri(e), du job de vos rêves, de votre meilleure amie, de votre plus beau voyage, de vos débuts de NPA, bref, faites-moi rêver !
★ Jusqu’à quand ? Vous avez jusqu’au 30 septembre 21h, la gagnante sera tirée au sort le lendemain dans la journée et contactée par mail.
★ Pour remporter des chances supplémentaires, vous pouvez partager ce concours sur les réseaux sociaux « Je participe au concours de @vernisenfolie pour gagner la collection de vernis @iletaitunvernis #concoursiletaitunvernis » (c’est un exemple, vous partagez comme vous le sentez mais taguez la marque et moi-même pour que je puisse valider vos partages // une chance supplémentaire par partage). Vous pouvez également aller jouer chez Stéphanie et sur l’Instagram de la marque pour multiplier vos chances !

#iletaitunvernis sur les réseaux sociaux : Facebook ★ Twitter ★ Instagram ★ Pinterest

Shopping : A la rubrique La Boutique du site Il était un vernis ou pour les plus pressées directement via notre BigCartel // 12,90EUR les 12ml

Côté « lancement officiel », le site est toujours avec son petit compte à rebours, on finalise son look et on vous le dévoile très vite. On activera la boutique en ligne le 1er octobre à 21h pour trois jours de pré-commande pendant lesquels les vernis seront à plus petits prix (11,90EUR à l’unité, pack collection à 57,90EUR). Les vernis commandés à ce moment là ne seront expédiés que la semaine suivante (ou plus tôt évidement si nous les recevons avant). D’autre part, les 100 premières commandes de plus de 3 vernis (pré-commandes et commandes) recevront en cadeau une petite pochette en coton bio marquée aux couleurs de la marque et de la collection. Il n’y aura pas de code à ajouter, nous nous chargerons d’y penser pour vous.

Crush on Blue, No Comment, Light Box, Beyond Words et Live, Love, Laugh (collection Once Upon a Time) par Il était un vernis : base, deux couches, top coat

 

Le vernis effet sable selon Formula X // Celestial (Formula X)

S’il y a bien une nouveauté que j’attendais de pieds fermes (et d’ongles frétillants) c’était Formula X ! Des mois que je bave d’envie sur le site de Sephora US et puis au printemps, la marque est arrivée, à grand renfort de communication, sur les présentoirs de nos magasins à nous aussi… J’ai acheté plusieurs références pour me faire un avis : le fameux System, dont je vous reparlerai plus bas, et trois coloris aux finis différents mais dans les teintes que j’affectionne particulièrement : le teal crème Enigma que vous avez pu apercevoir ici, le métallisé aux micro-paillettes duochromes Photoelectric et celui qui nous intéresse aujourd’hui, Celestial.

Celestial (Formula X) Celestial (Formula X) Celestial (Formula X) Celestial (Formula X)Celestial est un vernis effet sable. Je sais que c’est typiquement le genre de fini que vous adorez ou que vous détestez… Personnellement, j’ai appris à les apprivoiser et même si je ne les collectionne pas dans toutes les marques et dans tous les coloris, j’apprécie d’en porter un de temps à autre. Ce qui fait le charme de ce vernis à effet, ce sont les petites paillettes dorées qui rendent Celestial très lumineux et surtout duochrome. Mais genre vraiment duochrome ! J’avais beaucoup aimé le Green Depth de Gemey Maybelline, mais l’effet n’était pas super flagrant. Avec celui de Formula X, le changement de couleur est très chouette, il passe du bleu turquoise au vert selon l’inclinaison des ongles pour un résultat aquatique très sympa (dommage, il s’appelle Celestial ^^).

Kit le System (Formula X)J’en reviens rapidement sur le kit le System composé d’un cleanser, d’une base et d’un top coat. Je suis ultra déçue par ce kit que je trouvais pourtant prometteur. Le nettoyant pour ongles à appliquer avant de poser votre base n’est en fait que de l’alcool dans lequel on a rajouté du parfum pour rendre l’ensemble un peu plus sexy à utiliser j’imagine. Il fait son boulot, je ne dis pas le contraire mais je vais m’en tenir à mon petit coton impregné d’alcool venant tout droit de ma pharmacie pour 5EUR les 250ml ! La base est une base toute simple. J’entends par là que ce n’est pas une base « soin ». Je n’ai rien de spécial à lui reprocher si ce n’est ce dépôt coloré rose au fond du flacon (on le voit d’ailleurs sur la photo, ça fait comme un dégradé) que je ne trouve pas très engageant pour un produit neuf utilisé deux ou trois fois seulement. Le top coat quand à lui a tout bon… Les premières utilisations ! Il a un effet gel qui donne un joli bombé aux ongles, il sèche vite et il protège bien la manucure. En utilisant le System, j’ai fait tenir mon vernis jusqu’à 5 jours sans écaille (après j’en ai eu marre :D). Par contre, passées quelques utilisations, il devient tellement épais qu’il commence à faire des fils façon accélérateur de séchage en fin de vie. A presque 30EUR le kit, je trouve ça inadmissible !

Celestial (Formula X)A côté de ça, je suis plutôt séduite par les teintes proposées. La gamme est très vaste avec des finis dans l’air du temps. Si vous vous égarez à un corner Formula X chez Sephora, vous trouverez forcément un vernis à votre goût, il ne peut pas en être autrement. A vous de voir si vous êtes prête à dépenser entre 12,90EUR (pour les vernis classiques) et 14,90EUR (pour les vernis à effets) ou si vous préférez attendre un bon de réduction pour vous offrir quelques références de la marque. Personnellement, j’ai opté pour la seconde solution…

Celestial (Formula X)Shopping : En exclusivité chez Sephora // Celestial, 14,90EUR les 12ml // Kit le System composé du nettoyant, de la base et du top coat, 29,90EUR les 3x12ml

Celestial (gamme Les Celestials – vernis effet sable) par Formula X : base, 2 couches.

Nouveautés Essie // Hide and Go Chic, Truth or Flare et Ignite the Night

J’ai récemment fait l’acquisition de trois vernis Essie, dont deux font partie de la toute nouvelle collection printemps Hide & Go Chic… Ok, ok, titre mensonger, Ignite the Night n’est pas une nouveauté, mais elle en reste une pour moi. Ça compte ?

Hide and Go Chic, c’est le beau bleu qui donne son nom à la collection. Quand un bleu tire légèrement sur le vert, je suis absolument incapable de lui résister. Comme souvent avec Essie, les textures crèmes sont un vrai régal à appliquer. Celui-ci ne déroge pas à la règle ! Parfaitement couvrant en deux couches, il a fini hyper laqué (pas de top coat sur les photos, j’étais en mode « swatches sauvages »).

Truth or Flare est un bleu grisé désaturé. Tout doux pour le printemps, il fait une base parfaite pour le nail art. Contrairement à son comparse, je l’ai trouvé un chouillat plus liquide. Ce n’est pas vraiment gênant, puisqu’on arrive tout de même à l’appliquer en deux couches. Il faut juste éviter de vouloir faire des couches trop épaisses. J’ai hésité à prendre le vert menthe Fashion Playground pour ses jolies micro-paillettes mais j’ai eu peur d’être déçue une fois le vernis posé (mais où sont les paillettes ? ^^). Du coup, je me suis rabattue sur Ignite the Night de la collection de cet hiver qui colle pile-poil à mes envies du moment. Et comme il se marie plutôt bien avec les deux autres, j’ai eu envie de les associer le temps d’un nail art !

Sur Truth or Flare, j’ai collé des petits morceaux de scotch pour former des triangles. Un à deux par ongle, tantôt sur le bord libre, tantôt sur la lunule, venant des bords de l’ongle, on laisse faire le hasard (hasard un peu étudié quand même histoire de ne pas avoir deux doigts parfaitement identiques). Une couche de top coat type Poshé pour sceller le motif et surtout pour lisser les surépaisseurs entre la base et les paillettes d’Ignite the Night et c’est fini !

Shopping : Collection disponible en exclusivité chez Monoprix // 11,90EUR les 13,5ml

Manucure « Triangulation » réalisée avec Hide and Go Chic et Truth or Flare (collection Printemps 2014 Hide and Go Chic) par Essie et Ignite the Night (collection Hiver 2013 Encrusted Treasure) par Essie

Inspiration Sonia Rykiel // Metropolitan Color’s (Mavala)

A Noël, j’ai reçu un très joli coffret Mavala * comprenant la nouvelle collection de la marque. Metropolitan Color’s est composée de 6 vernis caméléons tantôt (faiblement) duochromes, tantôt (carrément) multichromes. Je ne vais pas vous faire des swatches de chaque teinte puisque plusieurs de mes copines blogueuses se sont lancées dans cet exercice délicat avec beaucoup de talent. Néanmoins, avant de vous présenter mon nail-art inspiration Rykiel, je tenais à vous donner mes impressions concernant les vernis Mavala.

J’ai quelques vernis de la marque dans ma collection, la plupart offerts par ma copine 10tubes, parce que oui, comme Andreia, Mavala est une marque venue de Suisse ! Globalement, je les trouve de bonne qualité même si je trouve leur packaging un peu rétro…

Concernant la collection Metropolitan Color’s :
> 349 Silver Chrome est un beige qui prend des reflets argentés. Incontestablement le moins duochrome de la bande…
> 350 Emerald Gold est un duochrome qui passe du vert tendre à un vert bleuté.
> 351 Pink Gold est un duochrome qui passe du doré au vieil or rosé. Ses reflets sont subtils mais Pink Gold est clairement l’original du groupe !
> 352 Copper Violet est un mutlichrome qui passe du violet au cuivré en passant par le doré.
> 353 Gold Bronze est un multichrome qui passe du doré au bronze en passant par le vert. Il n’est pas sans rappeler le Péridot de Chanel et tous les dupes qui ont suivi dans la foulée. Déjà vu mais classique !
> 354 Metallic Blue est un duochrome qui passe du bleu au violet. Ses reflets sont timides et sauront séduire les amoureuses de bleu.

Côté nail-art, j’ai tout de suite su comment j’allais faire vivre les six vernis de la collection sur mes ongles !

Deux couches de noir et une couche d’accélérateur de séchage, voici la base de ce NA inspiration Sonia Rykiel ! Après avoir découpé des dizaines de petits morceaux de striping tape, j’ai collé cinq morceaux de ST par ongle. Pour plus de précision, le mieux est de s’aider d’une pince à épiler. En fonction de la longueur et de la largeur de vos ongles, vous pouvez travailler soit dans le sens vertical, soit dans le sens horizontal, mais quoi qu’il en soit, essayez de créer six espaces réguliers. Ensuite on vient remplir chaque espace directement avec la tranche du pinceau du vernis (ou avec un petit pinceau ou un dotting tool tout fin si le pinceau du vernis est trop épais) et on décolle tout de suite les morceaux de striping tape. Une couche de top coat pour lisser les épaisseurs de matière et sceller le motif… Et voilà !

Metropolitan Color’s en bref…
Les six vernis de la collection ont un fini métallisé qui pardonne difficilement les coups de pinceau. Si vous posez votre vernis en deux à trois couches, attention donc au moment de l’application ! Sachez que cette collection se prête parfaitement au nail-art. Les couleurs sont très couvrantes sur base sombre et sèchent plutôt rapidement. Avec Metropolitan Color’s, Mavala signe une collection qui risque de laisser de marbre la NPA avide de nouveautés. Néanmoins, le grand public sera conquis de découvrir une collection complète dédiée à ces magnifiques reflets. Le tout disponible en format mini, dans de nombreux points de vente, pour un rapport qualité-prix parfaitement accessible !

Shopping : Retrouvez la collection Metropolitan Color’s par Mavala en parapharmacies, parfumeries et grands magasins // 5,40EUR les 5ml

Pour voir les swatches de la collection et d’autres magnifiques nail-art, je vous conseille de visiter les blogs de TheQuiche Girl, Didoline, Marsupoire, Aya et La NPA Mouton ! <3

Manucure « Inspiration Sonia Rykiel » réalisée avec les six vernis de la collection Metropolitan Color’s par Mavala et Licorice (Essie) // Striping tape, pince à épiler et beaucoup de patience

NPA Info Service
Je n’aime pas trop me prêter à l’exercice des voeux mais je tenais tout de même à vous souhaiter une très bonne année 2014 ! Qu’elle soit colorée de créativité et de passion… :)

* Produit(s) reçu(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

[Nail art] Les ailes du Monarque

Il ne m’aura pas fallu longtemps pour faire passer Bleu Aguicheur de chrysalide à papillon… Plusieurs de mes plaques de stamping sont gravées avec des ailes de papillon monarque mais je vous conseille de vous lancer parce que ce design n’a rien de très compliqué à reproduire avec un bon liner ! Néanmoins, pour celles qui préfèrent le stamping, allez jeter un oeil du côté de Vivid Lacquer // plaque VL004 et de BundleMonster // collection Create Your Own – plaque BM-424.

Pour vous lancer, il vous faudra, un vernis coloré (pour un NA réaliste, partez sur de l’orangé, mon Monarque fait figure de papillon sous acide mais ce n’est pas grave, j’assume parfaitement sa couleur décalée ^^), un vernis blanc, un vernis à paillettes, un vernis à flakies, une éponge à make up et de quoi dessiner les ailes du monarque. Nail art pen, pinceau liner ou petit dotting tool : tout ça fonctionne !

Après avoir posé deux couches de votre vernis coloré, venez tamponner tour à tour votre vernis blanc puis vos paillettes et vos flakies à l’aide de l’éponge. Ne recouvrez pas l’ensemble de vos ongles, déposez juste de la matière par petites touches pour apporter un peu de relief à la manucure. Ensuite tracez un arc de cercle noir au niveau de la lunule et dessinez les ailes du papillon. Remplissez de noir tout ce qui se situe à l’extérieur des traits et réalisez quelques pois blancs le long du bord libre de vos ongles.

Voilà les filles, j’espère que ce billet express vous aura plu, on se retrouve très vite pour quelques manucures de fêtes ! A bientôt :)

Manucure « Les ailes du Monarque » réalisée avec Bleu Aguicheur (collection Coup de Coeur) par L’Onglerie // Blanc (Essie), Beyond Cosy (Essie), Nfu51 (Nfu Oh) // Eponge à make-up // Nail Art pen (Models Own)

[Swatches-minute] Tour d’horizon des nouveautés I Love Nail Polish // Deuxième partie

On se retrouve aujourd’hui avec la seconde et dernière partie des nouveautés ILNP !

Cette fois, c’est le violet sous toutes ses formes qui occupe la vedette : violet intense, violet qui tire le sur le bleu ou sur le fuchsia, violet grisé… Mesdemoiselles, mesdames, please welcome Cygnus Loop (H), Grape Alicious, Absolute Zero, Indie Go et Birefringence (H).

Sur mon pouce… Cygnus Loop (H)
C’était déjà un de mes préférés quand il n’était que multichrome… Maintenant qu’il a cette touche de micro-paillettes holographiques, il est encore plus magique. Comme pour Mutagen, je ne m’attarderai pas sur la description des reflets de Cygnus Loop, je vous laisse consulter le billet le concernant. Ma recommandation : MUST-HAVE ! // Alerte : dupe d’Octopuss Garden (collection Beatles) par Enchanted Polish.

Sur mon index… Grape Alicious
Grape Alicious faisait partie des vernis qu’il me fallait absolument. Et pourtant ce n’était pas une nouveauté, juste un ancien qui est revenu sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des fans de violet ! A faible luminosité Grape Alicious est un violet presque noir à la fois intense et profond. Sous les projecteurs, sa base se fait plus vive et ses paillettes holographiques brillent de mille feux. Ma recommandation : pour les amoureuses de violet !

Sur mon majeur… Absolute Zero
Absolute Zero n’est pas un vernis que vous pourrez trouvez sur la boutique ILNP. Il s’agit en fait d’un vernis créé spécialement pour les pré-commandes du 1er novembre. Chaque cliente ayant commandé au moins trois vernis parmi les 16 nouvelles teintes lancées ce jour ont reçu Absolute Zero en cadeau. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça particulièrement commerçant ! Surtout quand le cadeau n’est pas juste un bête vernis crème. Non, non, non, celui-ci a été travaillé comme n’importe quel autre vernis ILNP et là je dis bravo Barbra parce que, pour le coup, je me sens privilégiée (un bon point pour la fidélisation ^^). Rapidement, Absolute Zero est un vernis dont la base anthracite est saturé d’un shimmer à reflets bleus et de la juste dose de micro-paillettes argentées et holographiques pour le rendre encore plus spécial à la lumière. Une petite merveille… Ma recommandation : espérons que ce vernis soit un jour à la vente !

Sur mon annulaire… Indie Go
Indie Go, c’est le parfait « blurple » (contraction de blue et purple). Opaque en deux couches, ses paillettes holographiques le rendent absolument spectaculaire. En plus de sa couleur de base ni tout à fait bleue, ni tout à fait violette, on distingue un léger reflet duochrome bleu/violet. De quoi semer le doute dans les esprits. Une chose est sûre, Indie Go ne manque pas de piquant ! :) Ma recommandation : si vous hésitez toujours entre bleu et violet, Indie Go est fait pour vous…

Sur mon auriculaire… Birefringence (H)
Une nouvelle fois, (H) pour holographique ! Je ne vous refais pas tout mon blabla (je vous renvoie une dernière fois vers le billet parlant des reflets multichromes de la collection Ultra Chrome), j’ajouterai juste que les micro-paillettes sont assez présentes pour ajouter un bel arc-en-ciel de paillettes au vernis sans pour autant altérer les reflets de la base. Magique ! Ma recommandation : si vous avez raté les Enchanted Polish de l’année dernière, ILNP vous offre une magnifique session de rattrapage ! // Alerte : dupe d’Across the Universe (collection Beatles) par Enchanted Polish.

Encore cinq jolis précieux aujourd’hui ! Mon impression se confirme sur les vernis I Love Nail Polish. Je reviens rapidement sur la partie expédition/livraison parce que vous me laissez souvent des commentaires pour me demander comment ça se passe quand je commande à l’étranger, est-ce que j’ai des frais de douane ?… Plus spécifiquement pour les pré-commandes ILNP, les vernis ne sont pas envoyés de suite puisque, comme je le disais hier, les vernis sont faits en fonction des pré-commandes et ne sont donc pas physiquement en stock. Barbra indique à chaque pré-commande un délai maximum au-delà duquel elle aura forcément envoyé les vernis (sous quinzaine cette fois). Commandés le 1er novembre, mes vernis ont quitté Las Vegas (la classe non ?) le 12 novembre pour arriver à Paris le 18 novembre (et même qu’avant, ils sont passés par Los Angeles, re-la claaaaasse ^^). Une fois à Paris, ils ont rejoint ma boîte aux lettres en 48H. Bien emballés dans un carton bourré de papier bulle, sans casse et… Sans frais de douanes ! // Relire la première partie du tour d’horizon des nouveautés ILNP

Quels sont vos préférés dans la sélection d’aujourd’hui ? Et vos préfs de préfs tous vernis confondus ? Quels sont ceux que je n’ai pas (encore) achetés et que vous me recommandez impérativement ?

Shopping : I Love Nail Polish // entre 10$ et 12,50$ les 12ml selon le vernis choisi (hors frais de port)

Cygnus Loop (H) (collection Ultra Chrome) // Grape Alicious // Absolute Zero // Indie Go // Birefringence (H) par I Love Nail Polish (ILNP) : base, 2 couches, top coat

[Swatches-minute] Tour d’horizon des nouveautés I Love Nail Polish // Première partie

Lors de mon dernier billet, je vous proposais de swatcher rapidement les nouveautés I Love Nail Polish (ILNP) récemment arrivées dans ma boite aux lettres, et plusieurs d’entre vous ont émis le souhait de voir des swatches comparatifs.

J’ai bien observé mes nouveaux précieux et je les ai rangés dans deux catégories : les bleus/verts et les violets. Aujourd’hui, je vous fais faire un tour d’horizon de la première catégorie. Nous allons parler de Mutagen (H), Sweet Serenade, Exodus, Purgatory et Washing Ashore. C’est parti !

Sur mon pouce… Mutagen (H)
(H) pour holo puisque Barbra, la créatrice derrière la marque ILNP, a eu envie de rajouter une pincée de micro-paillettes holographiques aux vernis de la collection Ultra Chrome. Pas de panique, ils existent toujours « au naturel » mais vous pouvez désormais acquérir cette version holo. Je ne m’étends pas trop sur le sujet, pour apprécier les superbes reflets de Mutagen, je vous laisse relire le billet que je lui avais consacré. Ma recommandation : que vous ayez ou non Mutagen, sa version holo est encore plus féérique ! // Alerte : dupe de Hey Jude (collection Beatles) par Enchanted Polish.

Sur mon index… Sweet Serenade
Un des vernis multichromes les plus intenses de cette sélection ! Barbra a d’ailleurs hésité à l’ajouter à la collection Ultra Chrome. La base au fini métallisé de Sweet Serenade passe du violine grisé au bleu canard (teal) en passant par le vert. En plus de ses incroyables reflets, on observe tout plein de micro-paillettes bleues et vertes. Très opaque dès la première couche, il sera parfait à la seconde et ne saura vous lasser tellement ses visages sont multiples. Ma recommandation : à avoir impérativement dans votre collection ILNP !

Sur mon majeur… Exodus
Tout en subtilité, Exodus est un vernis bleu marine saturé de micro-paillettes multichromes. Dans le flacon elles passent par le bleu moyen, le bleu foncé puis le violet. Sur les ongles, le résultat est beaucoup plus discret mais néanmoins lumineux. Si je n’étais pas une psychorigide des deux couches sinon rien, j’aurais parfaitement pu poser Exodus en une seule couche. Attention, les pigments d’Exodus sont tellement intenses que je ne peux qu’insister : ne faites surtout pas impasse sur la base. Vous pouvez éventuellement la doubler pour éviter les risques de transfert sur vos ongles. Ma recommandation : pour les amoureuses de bleu !

Sur mon annulaire : Purgatory
Purgatory, c’est celui que j’attendais le plus frénétiquement et c’est finalement celui qui me convainc le moins… Pas qu’il ne soit pas joli, mais j’attendais des reflets plus intenses, à l’image de ceux qu’on distingue parfaitement dans le flacon. Purgatory est un vernis teal foncé (l’équilibre parfait entre bleu et vert) saturé de paillettes aux reflets multichromes. En pleine lumière les paillettes sont tantôt bleues, tantôt dorées. En lumière rasante, les paillettes prennent des reflets bleu foncé et violets. J’aurais aimé que ces derniers soient plus évidents mais malheureusement, on les voit assez rarement. Dommage ! Ma recommandation : un très beau vernis dont on peut néanmoins se passer si on est à la recherche d’un vernis aux reflets multichromes riches.

Sur mon auriculaire : Washing Ashore
Washing Ashore est un vernis au fini métallisé et aux reflets multichromes particulièrement vibrants. Sa base passe du turquoise au violet en passant par le vert. Lui aussi aurait pu faire partie de la collection Ultra Chrome puisque Barbra a utilisé les mêmes ingrédients pour formuler Washing Ashore. En pleine lumière, on aperçoit quelques micro-paillettes qui dansent dans la matière en fonction de l’inclinaison des mains. Envoûtant ! Ma recommandation : à avoir si vous aimez les vernis qui ne passent pas inaperçus.

En résumé, les vernis ILNP sont des petites merveilles qui méritent d’être (plus) connues ! Une texture fluide et opaque (souvent dès la première couche), des couleurs riches, des reflets travaillés et des vernis accessibles aussi bien en prix qu’en disponibilité lors des lancements. Je tiens d’ailleurs à saluer la super organisation de la marque à ce sujet. Quand je me suis connectée sur le site pour passer commande des nouveautés, le serveur était évidement débordé. MAIS, et c’est là que je crie au génie, un message s’est affiché sur la page d’accueil me prévenant que ma connexion était mise sur liste d’attente. J’avais le choix de rester sur la page et rafraîchir régulièrement ou de laisser mon numéro de portable pour être avertie par SMS de l’accessibilité à la boutique (il faut tout de même garder la fenêtre ouverte sur son navigateur). C’est cette solution que j’ai retenue. J’ai donc vaqué à mes occupations et dix minutes plus tard, je recevais un SMS m’indiquant que c’était mon tour dans la file. J’ai rafraichi la page et en effet, j’ai pu faire mon shopping sans stress puisqu’il s’agissait là d’une pré-commande. En effet, Barbra vend ses vernis avant de les avoir fabriqués. A elle, ça lui permet de savoir combien en faire pour ne pas se retrouver avec des invendus ou des ruptures. A nous, ça nous permet d’avoir les vernis convoités sans s’arracher les cheveux en défonçant la touche F5 et sans être frustrées à cause d’un stock déjà épuisé (suivez mon regard) ! ^^ // Découvrir la seconde partie du tour d’horizon des nouveautés ILNP

Est-ce que vous avez craqué pour les vernis I Love Nail Polish ? Vous avez pris le(s)quel(s) ? Quels sont vos préférés dans la sélection d’aujourd’hui ?

Shopping : I Love Nail Polish // entre 10$ et 12,50$ les 12ml selon le vernis choisi (hors frais de port)

Mutagen (H) (collection Ultra Chrome) // Sweet Serenade // Exodus (collection Rich Effect) // Purgatory (collection Rich Effect) // Washing Ashore par I Love Nail Polish (ILNP) : base, 2 couches, top coat

La révolution multichrome par I Love Nail Polish // Birefringence, Mutagen, Cygnus Loop, My Little Glacier

Quand Birefringence, Mutagen, Cygnus Loop et My Little Glacier ont été annoncés en pré-commande, ni une, ni deux, j’ai commandé la collection complète (et quelques petits frères holographiques aussi, histoire de pouvoir me faire une bonne idée de la marque). Derrière I Love Nail Polish se cache Barbra, une jeune créatrice « indie » qui assouvit sa passion pour la mode et la couleur en mettant tout son coeur dans ses vernis…

Je vous préviens tout de suite, je me prépare à galérer misérablement pour vous décrire la complexité des teintes de la collection Ultra Chrome. J’ai aussi eu toute la peine du monde à faire des photos qui montrent ces précieux là le plus fidèlement possible à la réalité. Concentrez-vous sur la couleur du vernis et oubliez la couleur de ma peau qui passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel (yeaaaah, je suis multichrome ^^). Birefringence, donc, est un vernis dans les tons bleu, turquoise et violet.

(en guest, un stamping MoYou London) En fonction de l’angle de la main par rapport à la lumière, on l’aperçoit également jaune doré, orange cuivré, fuchsia et même bleu-presque-vert. Il ressemble à s’y méprendre au 506 d’Ozotic ! Pour le voir en action, je vous invite à cliquer sur ce lien qui vous conduira directement à une petite vidéo publiée sur mon compte Instagram.

Si, comme moi, vous êtes une fan des vernis verts, Mutagen est fait pour vous. Dans la lignée du 503 d’Ozotic, il passe par différentes nuances de verts (vert tendre, vert émeraude, vert bouteille) pour finir par virer du côté des bruns et des dorés. En lumière rasante, il prend même des reflets violets. Une merveille de vernis ! Là aussi, pour le voir en vidéo, il suffit de cliquer ici.

Sans doute le plus féminin de la bande, Cygnus Loop passe du violet à l’ocre en passant par l’orange cuivré, le rouge, le rose et le bleu nuit. Il ressemble très fort au 504 d’Ozotic. Là encore, vous pouvez le voir « vivre » en regardant cette vidéo !

My Little Glacier, c’est un peu l’original de la bande puisqu’il ne ressemble à aucun autre ! Il a également un fini assez différent des autres vernis de la collection Ultra Chrome. Dans le flacon, c’est clairement lui le moins impressionnant des quatre ! Davantage métallisé sans pour autant être difficile à appliquer (allez-y doucement tout de même pour éviter les traces de pinceau), les reflets de My Little Glacier sont moins puissants, plus subtils. Très souvent bleu glacier, il vire souvent gris acier (sous-tons bleutés) rehaussé d’un joli shimmer rosé ou plus rarement bleu turquoise. Une vraie perle qui se distingue de ce que j’ai eu l’occasion de voir jusqu’à présent ! Pour le voir en action, c’est par là

Les filles qui n’aiment pas avoir de doublons dans leur vernithèque seront peut-être déçues puisque, sans être de vrais dupes, Birefringence, Mutagen et Cygnus Loop sont tout de même très proches de la collection 500 d’Ozotic. En même temps, c’est plutôt une bonne nouvelle pour celles qui sont passées à côté à l’époque. Là où ILNP fait très fort (coucou la révolution !) c’est que les vernis de la marque ne nécessitent pas de base foncée pour dévoiler à nos yeux ébahis leurs reflets multichromes. Exit donc les deux couches de noir + la couche de multichrome. En deux couches, ils sont absolument parfaits : hyper lumineux, très brillants, intenses, profonds, en un mot… Magiques !

Shopping : I Love Nail Polish // 12,50$ les 12ml (hors frais de port)

NPA Info-Service
Je n’ai pas encore eu le temps de tirer au sort les 5 gagnantes du concours Beauté Live mais promis, je fais ça vite ! Je ne manquerai pas de vous prévenir des résultats lors d’un prochain billet et sur les différents réseaux sociaux.

Birefringence, Mutagen, Cygnus Loop et My Little Glacier (collection Ultra Chrome) par I Love Nail Polish (ILNP) : base, 2 couches, top coat

Revue de Presse // Nail It Magazine

C’est beau l’internet mondial ! La dématérialisation, l’information accessible H24, l’opulence des contenus, la gratuité aussi. J’ai beau adorer fureter sur les blogs, je reste très profondément attachée au papier. Depuis toute gamine, j’ai toujours aimé feuilleter les livres, les toucher, les sentir. Une de mes odeurs préférée est d’ailleurs celle de l’encre fraîchement imprimée ! ^^ C’est pour toutes ces raisons (mais aussi pour plein d’autres) que j’aime acheter des livres et des magazines consacrés au nail art. Aujourd’hui, je vous propose une manucure issue de Nail It Magazine. Si cette nouvelle rubrique vous plaît, j’essaierai de consacrer quelques billets « revue de presse » au sujet de mes chéris de papier…

On commence notre tour d’horizon par le magazine Nail It récemment arrivé chez les marchands de journaux américains et canadiens. Conçu comme un féminin, le magazine est dédié à la beauté des mains et s’articule autour de rubriques comme les questions des lectrices, la découverte de nouvelles marques indies, des tutos… Dans Nail It, on parle aussi mode, podiums, beauté et tendances à venir. Quelques articles de fond se mêlent à des brèves plus légères et pléthore d’astuces en tout genre. La rédaction analyse aussi des manucures de stars et propose aux lectrices de publier leurs plus jolis designs selon un thème prédéfini. Comme un féminin, il y a beaucoup (trop ?) de publicités mais personnellement, je leur pardonne puisque ça permet de découvrir des marques qu’on connaît peu, nous les petites frenchies, ou au contraire de baver d’envie devant les collections automne-hiver de China Glaze, Orly, OPI et compagnie ! Nail It est bien illustré, la maquette flatte l’oeil, on a affaire là à un vrai magazine de qualité (prenez-en de la graine Nail Art Magazine !)

(Gniiiiii, il est beau, il est beau, il est beau ce Beyond Cosy, MERCI Barbara ! <3)

Plusieurs nail-arts me font de l’oeil dans cette édition septembre/octobre, mais c’est le design de Diane aka PolishSickness, publié dans la rubrique « Snapshot » consacrée aux manucures de lectrices, que j’ai choisi de reproduire. Le thème de ce numéro était la french et ce n’est pas moins de 25 déclinaisons qui sont proposées et parfaitement réalisées par les lectrices/artistes ! Après avoir posé une base claire, on crée un arrondi en utilisant des guides pour french manucure. Diane a choisi de le poser vers l’extérieur, ainsi l’arrondi forme une sorte de demi-lune par rapport à la naissance de l’ongle. De mon côté, j’ai inversé la pose façon ruffian (vers l’intérieur donc) par pur esprit de contradiction. ^^ On pose ensuite des morceaux de stripping tape pour former des petites case que l’on remplit d’un camaïeu de ses couleurs adorées. J’ai l’impression que mon nuancier Pantone s’est ouvert en éventail sur mes ongles, je suis complètement sous le charme…

En résumé…
Nail It est une revue féminine bimestrielle axée nail-art et beauté des mains.
> Pour qui ? Pour celles qui aiment les jolies images, pour celles qui préfèrent les nail-arts graphiques sur ongles courts à mi-longs, pour celles qui lisent l’anglais.
> Où se le procurer ? Par abonnement sur le site du magazine. Vous recevrez votre premier numéro 6/8 semaines après la souscription.
> A quel prix ? Comptez 32$ (soit environ 25EUR) pour 1 an // 6 numéros

Vous connaissez Nail It ? Vous lisez d’autres revues consacrées au nail-art ? Lesquelles ? Cette nouvelle rubrique sur le blog, ça vous parle ou pas vraiment ?

Manucure réalisée avec Blanc (Essie), Maximillian Strasse Her (Essie), Mor12 (Nfu Oh), Mint Candy Apple (Essie) et Beyond Cosy (Essie)

Du bleu holo, du vert flashy, des studs et compagnie !

Bonjour les filles ! Un petit billet fourre-tout pour vous montrer deux manucures que j’ai portées cet été, pour partager un NPA Info Service et pour vous annoncer les résultats du concours Peggy Sage. Promis, le prochain billet sera un peu plus structuré ! ^^

Pour commencer, voici un des vernis holo de la gamme sortie il y a quelques semaines chez Born Pretty Store. Sans surprise, j’ai choisi le bleu #8 * qui ressemble super fort à l’autre bleu de la collection, le #10, en moins turquoise. A ce prix là, je craignais un peu que l’application soit super galère et non, ça passe nickel sur base traditionnelle. Même pas besoin de base à l’eau, c’est plutôt une bonne nouvelle ! En deux couches, #8 est opaque et montre ses reflets arc-en-ciel dès qu’un rayon de soleil vient le chatouiller.

Le lendemain, je lui ai ajouté un petit stamping écaille de sirène. La manucure parfaite pour le bord de mer… Dans cette collection, il y a un petit précieux tout timide qui fait assez peu parler de lui, c’est l’argenté #1. Si vous cherchez une alternative abordable (en terme de prix et surtout de disponibilité) au Djinn in a Bottle d’Enchanted Polish ou au 609 de Picture Polish, c’est une piste à explorer ;)

Cet été j’ai également associé deux des petits vernis Bourjois * sortis à l’occasion du 150ème anniversaire de la marque. 1879 est un joli vert menthe très-punchy-presque-fluo. Hyper crémeux, il est opaque dès la première couche (mais, mais, mais on en pose une deuxième !). 2006, lui, est un métallisé doré parfaitement couvrant en une seule couche. Je ne l’ai pas essayé en stamping mais mon petit doigt me dit qu’il doit faire l’affaire.

Pour décorer mon accent nail, j’ai collé une pyramide de studs vert néon *. Bonjour la discrétion ! ^^ Info importante : si vous craquez pour 1879, je vous recommande de doubler votre couche de base. Je ne l’ai pas fait et au démaquillage, je me suis retrouvée avec les ongles jaunes. Dommage parce que j’ai adoré porter cette manucure…

Shopping :
> #8 est en vente sur l’e-shop Born Pretty Store // 5,59$ les 6ml
> La gamme de mini vernis 150ème anniversaire est en vente dans les parfumeries, leurs sites internet, les grands magasins, les citymarchés et l’e-shop de Bourjois // 3,95EUR les 3ml
> Studs vert néon // 5,73$ le sachet de 200 studs // Disponibles aussi en rose, orange et bleu

NPA Info Service
Depuis hier et jusqu’au 14 septembre, vente-privee.com en partenariat avec la marque Alessandro organise un concours de manucure sur Facebook. A cette occasion, la grande gagnante du concours se verra offrir un week-end à Paris et assistera le 4 octobre prochain au tournage de la bande-annonce de la vente Alessandro (qui devrait avoir lieu le 23 octobre). Les 9 finalistes seront également récompensées et recevront des kits de produits Alessandro (soins, vernis à ongles…). Il n’y a pas de thème imposé, il suffit juste de télécharger votre photo préférée via l’appli Facebook. A vos claviers !

Les résultats du concours Peggy Sage sont annoncés en edit du billet. Félicitations aux gagnantes et merci pour vos nombreuses participations <3

Manucure « Sirène Holo » réalisée avec #8 par Born Pretty Store et la plaque de stamping GA14 (Gals) // Manucure « Green Neon Studs » réalisée avec 1879 (collection 150ème Anniversaire) par Bourjois, 2006 (collection 150ème anniversaire) par Bourjois et des studs vert néon (Born Pretty Store)

* Produit(s) reçu(s) par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération