[Concours Anniversaire 3] Mastercoiff et les vernis OPI

Il y a quelques semaines, Mastercoiff a proposé de m’envoyer quelques produits * afin de vous faire découvrir leur boutique. Et plutôt que d’être la seule à profiter de la générosité de la marque, nous avons décidé de vous gâter avec ce concours. D’abord, je vous parle de la boutique et des produits que j’ai testés et on parle du lot en jeu ensuite, d’accord ?

Je dois vous avouer que quand j’ai reçu le mail de Mastercoiff, j’ai eu un bref instant "What the F… ? Ont-ils bien pris le temps de lire mon blog ? On parle ongles par ici, pas cheveux". Ensuite j’ai lu le mail et j’ai appris que Mastercoiff, en plus de vendre des produits professionnels de coiffure à prix discount (Kérastase, L’Oréal Professionnel, Wella, Redken, Revlon, GHD pour ne citer que quelques marques), propose également des vernis OPI 25% moins chers que chez Sephora. Et ça, quand on craint de commander ses vernis outre-atlantique et/ou qu’on ne veut pas acheter plusieurs flacons pour rentabiliser les frais de port et/ou qu’on veut s’offrir un petit vernis là maintenant tout de suite, c’est plutôt une bonne nouvelle ! Autres atouts pour les serial-shoppeuses que nous sommes, les frais de port sont offerts dès 55EUR d’achat, le paiement est sécurisé (vous pouvez d’ailleurs régler par CB ou Paypal) et les commandes sont habituellement livrées sous 48H. Si vous avez besoin d’un conseil, vous pouvez même joindre un conseiller par téléphone !

De mon côté, j’ai donc choisi un masque réparateur pour cheveux colorés. J’ai été égoïste sur ce coup là parce que je ne vous ferai pas de revue détaillée sur le produit mais après plusieurs mois de folie capillaire aka "tignasse de rêve" (merci la grossesse), je me retrouve en ce moment à la pire période qui soit : cheveux ternes et qui tombent par poignée. Pas glamour pour un sou ! Je me suis donc fait ce petit plaisir pour le bien de mes cheveux… J’aurais pu choisir le format professionnel, mais j’en suis restée au format traditionnel un peu plus de 5EUR moins cher que chez mon artisan-coiffeur. J’ai également choisi (et c’est là que ça vous intéresse ^^) trois vernis OPI…

Stranger Tides, de la collection Pirates des Caraïbes, est un vernis vert amande grisé. Couvrant en trois fines couches, il s’applique parfaitement bien et même si j’avais un peu perdu l’habitude de poser du OPI, le pinceau permet de faire une jolie lunule sans difficulté.

Avec Road House Blues de la collection Touring America, j’assouvis mon envie de bleu. J’ai été surprise en l’appliquant puisqu’il tire légèrement sur le violet. En deux couches il est parfaitement opaque !

Enfin, j’ai choisi You Callin’ Me a Lyre? de la collection New York City Ballet pour sa simplicité. Si je ne devais en choisir qu’un pour réaliser une french manucure soignée, ce serait lui. Il a d’ailleurs servi ce week-end puisque j’ai eu la tache ô combien stressante de réaliser la manucure d’une amie qui se mariait ! You Callin’ Me a Lyre est un vernis rose clair au fini sorbet que vous voyez ici posé en deux fines couches.

A l’occasion de l’anniversaire du blog, Mastercoiff vous propose de remporter un bon d’achat de 30EUR !

Les conditions de participations sont les suivantes :
1) Ce concours est ouvert à l’international puisque Mastercoiff livre partout dans le monde.
2) Vous avez jusqu’au lundi 3 juin 23h59 pour participer.
3) Pour participer et obtenir une chance de remporter ce concours, il suffit de me dire ce que vous achèteriez chez Mastercoiff si vous remportiez le bon d’achat de 30EUR. Pas de panique futur(e) heureux(se) gagnant(e), vous aurez le droit de changer d’avis par la suite, je suis juste curieuse de savoir quels produits vous font craquer. ^^
4) Pour valider votre chance, il faudra glisser impérativement dans votre commentaire le nombre de sous-rubriques de la rubrique OPI.
5) Le ou la gagnant(e) sera tiré(e) au sort grâce à Random.

Faites attention à utiliser une adresse mail valide pour répondre afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours. En effet, sans réponse des gagnant(e)s 72H après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu. Merci également de jouer le jeu et de ne pas participer avec plusieurs pseudos, les doubles participations seront bonnement et simplement annulées ! Enfin, vous pouvez répandre la bonne nouvelle ^^ et relayer ce concours avec plaisir même si cela n’offre aucune chance supplémentaire… Là encore, pas de bonus particulier, mais un petit clic faisant toujours plaisir, voici les liens vers le Facebook et le Twitter de Mastercoiff qui sont une mine de bons plans !

Cerise sur le gâteau, Mastercoiff a créé un code promo exclusivement réservé aux lecteurs et lectrices de Vernis en Folie qui vous donne droit à un kit french manucure, une lime en verre et un miroir de sac à partir de 3 produits achetés. Le code VERNIS-FOLIE est valable deux mois à compter de ce jour sur mastercoiff.com et/ou coiffissimo.fr sous réserve de disponibilités des cadeaux.

edit du 7 juin 2013 : La gagnante du concours est :  Cha_mallow. Félicitations ! Je reprends contact avec Mastercoiff pour qu’on puisse te transmettre ton bon d’achat par mail à l’adresse avec laquelle tu as joué pour le concours. Un grand merci à toutes pour vos participations et n’oubliez pas le concours créatif avec deux très beaux lots à la clé. Vous avez jusqu’au 24 juin pour y participer…

Shopping : Mastercoiff // 10,90EUR le vernis OPI

Stranger Tides (collection Pirate des Caraïbes) par OPI : base, 3 couches, top coat // Road House Blues (collection Touring America) par OPI : base, 2 couches, top coat // You Callin’ Me a Lyre? (collection New York City Ballet) par OPI : base, 2 couches, top coat

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération

Influencée par Marie… Waltz (Essie) // Lights of Emerald City (OPI)

Oui, oui, trois fois oui, vous avez bien lu, tout ça c’est à cause de Marie du blog Glitter and Nails, la blogo-spécialiste du vernis à paillettes ! Après avoir lu son billet, j’ai poussé la porte du premier Sephora qui a croisé ma route pour m’offrir Lights of Emerald City (et à 13,90EUR le flacon, croyez-moi, ce craquage tenait de l’urgence !) et j’ai enfin craqué sur ce blanc laiteux qu’elle aime tant, le fameux Waltz d’Essie. Cette fois, j’ai fait des infidélités à Devil Monop’ (pour Marionnaud), la conseillère du rayon beauté ayant voulu me refourguer un Waltz tout séché dans son flacon "Mais non Madame, vous savez, il suffit de secouer le flacon et il est comme neuf…" ! Ou pas hein, prends-moi pour un jambon !!! Attention les filles, autant vous ne prenez aucun risque en achetant vos vernis Essie des collections en cours (tout beaux, tout neufs, ils ne restent pas longtemps en rayon), autant, veillez à bien contrôler les flacons des collections permanentes. Si les vernis sont secs, n’hésitez pas à demander un flacon en réserve, sinon passez votre chemin. C’est un peu le souci des grandes surfaces, les clientes n’hésitent pas à se servir des vernis comme des testeurs… Miam… Bref, revenons-en à nos flacons !

Je disais donc qu’à cause de Marie, je suis revenue de mes courses avec deux nouveaux précieux dans mon sac. Waltz, que vous n’avez pas fini de revoir ici, est un vernis au fini sorbet. Deux fines couches sur vos ongles et vous pouvez très bien vous arrêter là si vous rêvez d’une manucure soignée. Waltz fait des mains de poupée de porcelaine, c’est joli, c’est frais, j’adoooore !

En bonne copycat, j’ai ajouté deux couches de Lights of Emerald City. Dans une base transparente flottent des paillettes blanches de forme carrée et des plus petites paillettes opalescentes, carrées également. En fonction de la lumière et de l’inclinaison des mains, elles prennent des tons dorés, cuivrés ou carrément des reflets verts d’eau.

La combinaison des deux est juste magique ! J’avais vu des swatchs de ce vernis sur des bases colorées/foncées et je trouvais que la combinaison manquait de finesse (bon, appelons un chat, un chat, ça fait même carrément vulgaire à mon goût) mais là, sur une base pastel, c’est tout l’inverse. La seule chose un peu pénible, ce sont les paillettes qui ne sont pas évidentes à placer sur l’ongle. Le mieux c’est de travailler avec un pinceau assez bien essoré afin de disposer les paillettes blanches harmonieusement (étrangement, les autres se placent assez bien toutes seules). Marie m’a confié avoir joué de la pince à épiler pour obtenir son si joli résultat…

Que pensez-vous de cette association ?
La collection Oz : vous l’achetez ou vous la laissez passer ?

Lights of Emerald City (collection Oz) par OPI : base, 2 couches de Waltz par Essie, 2 couches, top coat

Un vernis plein de surprises… // Every Month is Oktoberfest (OPI)

Quand j’ai vu les premiers visuels de la collection Germany, je me suis dit "Haaaaaan !"
Quand j’ai vu les swatches de Sam du blog Fashion Polish, je me suis dit qu’il me fallait d’urgence tous les vernis irisés/métallisés de la collection ! Je suis comme ça moi, quand j’aime, je ne compte pas… Sauf que…
Quand j’ai vu la tête de mon compte en banque, je me suis ravisée en espérant pouvoir faire de bonnes affaires aux soldes d’hiver… Ouep…
Puis, lors d’une petite escapade dijonnaise chez la douce Lélie, coup de théâtre ! Elle m’offre, comme ça, pour le plaisir (hiii, hooo, haaa, huuu !!!) le vernis de mes fantasmes. L’un d’entre eux, Every Month is Oktoberfest, est enfin entre mes blanches mains avides de le poser là, maintenant, TOUT DE SUITE !

L’excitation de la rencontre passée, je le regarde de plus près et je me dis que je le trouve quand même vachement moins sexy dans son flacon que sur les swatches admirés deci delà. Serait-ce la frustration de ne pouvoir le posséder qui me l’aurait rendu si désirable ? Dévissage du flacon, première couche et là, MERVEILLE, Every Month is Oktoberfest est un vernis de base bleu nuit saturé de shimmer métallisé rouge/orangé. Deux couches à l’application parfaite plus tard, il révèle ses deux visages. A la lumière naturelle, ce sont les shimmers qui prédominent donnant à EMIO une teinte rouge foncé quasi bordeaux. En plein soleil ou à la lumière artificielle, la base bleue entre en jeu de façon magistrale en apportant au vernis des reflets violines rosés. Genre… Il est DUOCHROME !

Je n’ai qu’une envie désormais, c’est d’agrandir la famille Germany avec Deutsch You Want Me Baby?, Danke-Shiny Red, Suzi & the 7 Düsseldorfs, Unfor-greta-bly Blue et German-icure. La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que la dernière collection Skyfall me laisse absolument de marbre, c’est mon banquier qui va être content ! Pour finir, je vous invite à aller lire le billet de Lélie au sujet de la merveille… Encore merci ma belle et à très bientôt les filles ! <;3

Every Month is Oktoberfest (collection Germany) par OPI : base, 2 couches, top coat

[Tuto-Vidéo] Tequila Sunrise ou la manucure jelly sandwich gradient


Je suis un peu en avance pour le nouveau défi lancé par 10tubes et Odile Sacoche, j’ai nommé The Sunday Nail Battle (pour en savoir plus, cliquez ici), mais comme demain, j’ai un autre défi sur le feu, je prends un peu d’avance… Le thème retenu pour le lancement est le Jelly Sandwich.

Le Jelly Sandwich consiste à appliquer une couche de paillettes entre deux couches de vernis sorbet pour donner de la profondeur à l’ensemble de la manucure. Sauf que moi (je commence déjà à ne pas respecter les règles du jeu ^^), j’ai en plus de ça travaillé en dégradé. Et pour me compliquer la tache, j’ai non seulement dégradé deux vernis sorbets entre eux mais aussi des paillettes, des flakies plus précisément… Pour que la mise en oeuvre soit plus claire, je vous ai préparé un rapide tuto-vidéo. J’espère qu’il fonctionnera, YouTube m’a annoncé des restrictions de pays à cause de la bande-son, je croise les doigts ! (edit : ça y est ça fonctionne !)

Et voici les photos pour que vous puissiez vous faire une idée plus précise du rendu…


On dirait un cocktail qu’on sirote au bord de la piscine vous ne trouvez pas ? Ou un lever de soleil d’une journée qui s’annonce très chaude ? Ça vous plait ? J’espère que le joli défi mis en place par 10tubes et Odile remportera beaucoup de succès et que vous serez nombreuses à leur transmettre les liens vers vos blogs et vos oeuvres d’art…

Manucure "Tequila Sunrise" ou Jelly Sandwich Gradient réalisées avec Y’all Come Back Ya Hear ? (OPI) // Big Hair… Big Nails (OPI) // NFU49 (Nfu Oh)

Le défi d’une première rencontre // The One That Got Away (OPI)

C’est l’histoire d’une rencontre virtuelle qui se transforme en rencontre en chair, en os et en vernis… En fouillant la blogosphère française à la recherche d’autres passionnées de la marque A England, je suis tombée sur le blog bilingue d’une petite fée surnommée Lélie. Après avoir échangé via nos blogs respectifs, le hasard de la vie nous a poussées dans les "griffes" l’une de l’autre. Mercredi dernier, nous nous sommes rencontrées… en vrai ! Ma toute première rencontre faite grâce au blog, j’étais à la fois ravie et angoissée, imaginez !! Pour l’occasion, Lélie m’a proposée un petit défi. Chacune devait porter sur ses ongles la couleur la plus représentée sur le blog de l’autre. C’est ainsi que je me suis vernie de rose pendant qu’elle posait du vert (grande claque d’ailleurs, je ne pensais vraiment pas que les vernis verts étaient les vernis les plus représentés ici !). Je m’excuse d’avance pour mes mains qui sont dans un triste état après mon mini-déménagement du week-end dernier. L’ongle de mon majeur a été sévèrement limé. Je ne vous parle même pas de la main droite puisque vous ne la voyez jamais ^^ mais elle aussi a souffert !

Alors, oui, seulement deux photos puisqu’encore une fois la batterie de l’APN m’a encore jouée des tours, je n’ai pas eu le temps de faire mieux ! The One That Got Away est un vernis rose fichsia métallisé à glass-flecks duo-chromes. Petite déception, alors que les flacons sont bien duo-chromes roses/dorés dans le flacon, sur les ongles, on ne retrouve l’effet que très (très très) difficilement. Opaque en trois fines couches (n’essayez pas de le faire en deux couches épaisses, la texture assez fluide de ce vernis ne s’y prête pas), l’application est facile et le temps de séchage rapide. La tenue est plutôt bonne, même si le lendemain de ma pose, j’avais un petit éclat sur la main droite…

Parce que mardi, j’ai reçu mes plaques Bundle Monster (ouh yeaaaah, le jour de mon anniversaire de blog !), j’ai voulu ajouter un petit stamping. J’avais prévu de le faire en doré pour rappeler les reflets qu’on aperçoit de temps à autre sur les ongles et impossible de trouver un vernis doré assez couvrant. Bien sûr, c’était avant de retrouver dans le fond d’un tiroir Superfreak d’Urban Decay qui aurait pu très certainement convenir. Du coup, par dépit, j’ai stampé le motif avec le beau Camelot d’A England et finalement je me demande si ce n’est pas plus heureux que le doré envisagé au départ ?! Désolée pour la photo post-nettoyage rapide qui rend l’ensemble un peu crado. Décidément, je confirme mon statut de boulet et de blogueuse en carton… ^^

Un dernier petit mot pour vous rappeler que les concours anniversaire sont encore ouverts pour quelques jours : 1. A England // 2. L’onglerie // 3. Bourjois // 4. OPI ! A bientôt !!

The One That Got Away (collection Katy Perry) par OPI : base coat, 3 couches, top coat // Stamping réalisé avec Camelot (collection The Mythicals) par A England et la plaque BM-201 par Bundle Monster

[Concours Anniversaire 4] Créez votre collection de vernis avec… OPI !

C’est avec OPI que se termine (en beauté !) cette semaine anniversaire. Aujourd’hui, je propose à l’une d’entre vous de remporter l’intégralité de la collection printemps/été aux couleurs de Nicki Minaj… J’hésite à me faire gagner tellement, je suis jalouse de ce lot ! ^^

Les conditions de participations sont les suivantes…
1) Ce concours est ouvert aux personnes ayant une adresse postale en Union Européenne.
2) Vous avez jusqu’au jeudi 3 mai minuit pour participer.
3) Pour participer et obtenir une chance de remporter ce concours, créez votre propre collection capsule de deux vernis OPI ! Décrivez-moi les teintes qui composent votre duo idéal et donnez-lui un nom (vous avez le droit de vous aventurer dans les jeux de mots loufoques, en anglais, en français, comme vous le sentez)
4) Pour gagner une à plusieurs chances supplémentaires, il suffit d’avoir déjà commenté mes billets sur le blog hors période de concours (+3 chances) et/ou me suivre sur Hellocoton (+1 chance) et/ou via Facebook (+1 chance) et/ou via Twitter (+1 chance) et/ou via la newsletter en inscrivant votre adresse mail dans la case “Abonnez-vous” (+1 chance). Pour les quatre dernières solutions, merci de m’indiquer votre pseudo en commentaire (ou votre prénom + première lettre de votre nom), sans cet élément, je ne pourrai pas valider votre participation !
5) L’unique gagnant(e) sera tiré(e) au sort grâce à Random.

Comme pour les autres concours, pensez à remplir toutes les conditions, je ne partirai pas à la chasse aux pseudos et aux chances supplémentaires… Merci également de jouer le jeu et de ne pas participer avec plusieurs pseudos, les doubles participations seront bonnement et simplement annulées ! Faites attention à utiliser une adresse mail valide pour répondre afin que je puisse vous contacter si vous remportez le concours. En effet, sans réponse des gagnant(e)s 72H après l’annonce du résultat, le lot sera remis en jeu. Vous pouvez répandre la bonne nouvelle ^^ et relayer ce concours avec plaisir même si cela n’offre aucune chance supplémentaire… Pour suivre OPI France : le site, Facebook, Twitter !

Je vous remercie du fond du cœur pour vos participations nombreuses ! Ma boîte mail ne s’en remet pas. Et je sens qu’elle n’a encore pas fini d’être sollicitée ^^ Merci également aux partenaires qui m’ont fait confiance et qui m’ont aidé à faire de cet anniversaire une jolie célébration pour vous toutes… J’espère que cette nouvelle année que je commence à vos côtés sera aussi magique que la première. A très très vite !! <;3

Édit du 4 mai : Ce concours est clos ! Les résultats seront bientôt publiés dans un billet dédié…

Le retour du pipi de licorne pour fêter la naissance de Pshiiit Boutique // Movin’Out (OPI)

Il y a quelques jours, je vous parlais du Fantasy Fire de Max Factor qui, avec ses reflets multichromes et ses micro-paillettes magiques, me permettait de toucher du doigt mon fantasme de NPA : celui un jour d’acquérir le célèbre Clarins 230, aka Unicorn Pee (pipi de licorne). Pshiiit a elle aussi fait la revue du Max Factor et en a profité pour nous conter une jolie histoire de princesse 2.0 dont je suis, avec une certaine fée Morgane, l’héroïne… Ai-je besoin de préciser qu’elle n’a eu aucun mal à me tirer des larmes avec son billet ?

{Attention digression} Aujourd’hui, je vais vous parler de Movin’Out qui peut se targuer lui aussi de faire partie de la famille très restreinte des "Unicorn Pee". Pourquoi aujourd’hui ? Déjà parce que j’ai promis à Camille de vous montrer un autre de mes petits trésors histoire de faire écho à son article. Et surtout parce qu’aujourd’hui, c’est la concrétisation pour elle de plusieurs mois de travail : l’arrivée de sa boutique en ligne de vernis à ongles. J’étais évidement sur le pied de guerre à minuit quand la boutique a ouvert, j’ai même réussi à passer une commande. J’ai d’ailleurs complètement craqué sur la collection Prismatic de China Glaze et deux-trois autres choses (ahem !). Vous pouvez compter sur moi pour très bientôt vous reparler de cette commande historique et du contenu de mon colis. A l’heure où je publie, la boutique est de nouveau passée en maintenance le temps pour Camille de remettre sur pieds son bébé tout neuf. C’est que nous avons été très nombreuses cette nuit à vouloir assister à sa naissance et son succès a eu raison du serveur ! Tout ça pour vous dire à vous que Pshiiit Boutique c’est le début d’une superbe aventure de passionnée qui n’a pas fini de nous étonner et pour lui dire à elle que je suis très contente d’avoir croisé sa route virtuelle, j’espère qu’on aura bientôt l’occasion de se rencontrer en chair, en os et en vernis ! Pour lui porter chance (même si je suis convaincue qu’elle n’en pas vraiment besoin) et pour souhaiter une longue vie acétonée à sa boutique, j’ai eu envie de lui offrir, en guise de porte-bonheur, ce petit eye-candy qu’est Movin’Out… {Fin de la digression ^^}

Movin’Out au soleil, c’est un vernis violet-rose aux reflets cuivrés…

En lumière artificielle, les micro-paillettes s’animent et "dansent" dans la matière. La base est aubergine et les reflets sont dorés…

A l’ombre, quand l’intensité lumineuse est réduite, Movin’Out est violet sourd avec des reflets verts et des micro-paillettes qui passent du doré au rouge en passant par l’orangé !

Vous l’aurez compris, Movin’Out est un vernis à multiples facettes. Comme Fantasy Fire, Sa base est relativement transparente. Je l’ai donc posé sur le même vernis de base pour que vous puissiez juger de leurs différences et de leurs ressemblances. Ce vernis est comme tout pipi de licorne qui se respecte un vernis en voie de disparition, un HTF (Hard To Find) comme le disent les NPA anglophones. En effet, Movin’Out est sorti en 2003. A cette époque, il est passé relativement inaperçu puisque la plupart des utilisatrices l’ont appliqué tel quel sur leurs ongles sans forcément songer à s’en servir en layering. Aujourd’hui il est discontinué, mais on peut parfois le trouver sur Ebay à un prix abordable (ce n’est pas encore la folie comme pour le Clarins). Attention néanmoins, c’est un OPI ancienne génération (étiquette blanche, écriture noire) avec toutes les joyeusetés que ça implique : toluène, DBP et formaldéhyde…

Movin’Out (collection Holiday On Broadway) par OPI : 2 couches sur Elaine (A England), top coat

09 Lavande Esquisse (Bourjois) // Provence, harmonie colorée et demi-lune…

Dimanche, avec Bleu Water, j’ai décroché un petit bout de ciel à mettre à mes doigts… Avec Lavande Esquisse *, c’est la Provence qui vient à moi ! Je le regarde et il me transporte instantanément dans un joli mas avec pour vue un champ de lavande à n’en plus finir. L’air est chaud, les cigales chantent et je m’endors bercée dans un hamac à l’ombre des oliviers. Vous y êtes ? Bon, je crois que c’est officiel, mon corps entier me réclame des vacances au soleil ! Que mes lectrices du Sud de la France se dénoncent et m’invitent à passer quelques jours chez elles. J’apporte les vernis à ongles… ^^

Lavande Esquisse est un violet légèrement grisé. Le pinceau panoramique fait parfaitement son travail en un seul passage, la lunule se dessine sans effort et la matière glisse toute seule sur mes ongles. La couvrance est bonne dès la première couche, mais comme je suis un monstre obsessionnel du "deux couches sinon rien", j’en ai posé une seconde. Comme souvent, le vernis prend sa véritable dimension, il gagne en intensité, sa laque est parfaite. Le temps de séchage est express, bref, j’en redemande encore !

J’ai eu envie de m’attarder sur la couleur de Lavande Esquisse. C’est un violet doux, mais on ne peut pas parler de pastel. C’est une couleur qu’on remarque et c’est tant mieux ! J’ai fait une petite photo de comparaison pour vous montrer les teintes que j’ai dans mon Helmer et qui pourraient s’en rapprocher. "Qui auraient pu" plutôt, puisque finalement il n’y en a aucune. De haut en bas, sur la partie gauche : To Buy or Not To Buy (Essie), It’s a Snow Woman’s World (Essence), Light as Air (China Glaze), Guinevere (A Engand). Des violets rosés, plutôt pastels, voire carrément grisés… De haut en bas sur la partie droite : Dutch ‘Ya Just Love OPI ? (OPI) qui m’a servi dans la suite de ce billet, Lavande Esquisse, unique dans ma collection, et Lady of The Lake (A England).

J’ai tenté un duo que j’imaginais parfait quand j’ai mis les flacons côte à côte et qui me déçoit un tantinet une fois sur les ongles. Rien à voir avec la qualité du vernis OPI dont je vous reparle très bientôt, c’est plus un souci d’harmonie de couleurs. Ce sont deux violets, j’ai donc cru qu’ils iraient parfaitement ensemble, sauf que le Bourjois tire sur le bleu alors que Dutch ‘Ya Just Love OPI ? tire sur le rouge. Lavande Esquisse se serait parfaitement marié avec Lady of The Lake par exemple, le rendu aurait été surprenant avec les reflets holographiques… Qu’en pensez-vous ? Moi, je ne suis pas convaincue, je trouve que ça jure un peu.

09 Lavande Esquisse (gamme 1 sec/ongle // nouvelle texture "gel") par Bourjois : base coat, 2 couches, top coat // Dutch ‘Ya Just Love OPI ? (collection Holland) : une couche en moon manucure, top coat

* Produit envoyé par la marque pour considération

I Don’t Give a Rotterdam ! // I Have a Herring Problem (OPI)

Hier, j’ai voulu à la fois m’amuser avec mes nouveaux vernis OPI et rendre hommage à la déesse du stripping tape, j’ai nommé Pshiiit… Pour ce faire, j’ai associé les deux bleus de la collection Holland. I Don’t Give a Rotterdam est un bleu pâle grisé alors que I Have a Herring Problem est un peu plus sourd avec une pointe de vert. Tous les deux sont gorgés de micro-paillettes argentées et dorées qui les rendent très lumineux. Côté application, ils se valent et manquent un peu d’opacité à deux couches, une troisième fine couche sera donc la bienvenue…

Le stripping tape (ici, utilisé sur le pouce, l’index, le majeur et l’auriculaire) : comment ?
1. Attention, le stripping tape est très fin (à peine 1 mm de large) et pas forcément évident à utiliser. Que vous le travailliez horizontalement ou verticalement, je vous conseille de vous servir d’une pince à envies, vous savez, la pince qui sert à couper les petites peaux du contour de l’ongle. J’ai pensé une seconde à l’emploi du cutter avant que ma maladresse légendaire ne me rattrape et que mon cerveau ne se mette à m’envoyer des signaux "Danger, DANGER !!!".
2. Gros défaut du stripping tape : sa tenue ! A moins que vous ne décidiez de garder vos mains dans de la ouate loin d’une fermeture éclair à zipper, de vaisselle à faire, d’un bain à donner, bref d’une vie à vivre pleinement, il va falloir renforcer tout ça pour que ça tienne. Ne vous leurrez pas, une manucure au stripping tape a une durée de vie, au mieux, d’une journée…
3. Si vous posez le liseré argenté horizontalement (comme sur mon index et mon auriculaire), appuyez bien aux extrémités à l’aide d’un bâtonnet de buis et passez une couche épaisse de top coat. Vous verrez, c’est comme ça qu’il tient le mieux !
4. Si vous le posez verticalement (comme sur mon pouce qu’on ne voit pas ^^ et mon majeur), c’est là que la bête est la plus rebelle ! Veillez à arrêter le stripping tape un petit peu avant le bord libre de votre ongle pour être certaine qu’il ne déborde pas et s’accroche partout. Avant de le coller, déposez un tout petit point de top coat pour accroître le pouvoir collant du scotch (oui, le stripping tape n’est rien d’autre qu’un scotch de couleur très très étroit). Collez, maintenez-le quelques secondes puis passez une couche épaisse de top coat. Cette technique devrait vous permettre d’améliorer la tenue de votre joli ruban argenté…

Sur l’annulaire, j’ai tenté un dégradé de poussière de diamant, rien que ça !
Diamond Dust (parce que c’est son petit nom et parce qu’en anglais, ça sonne mieux) est un pigment libre de la collection Crystalliced (Essence) pour le maquillage des yeux, des lèvres et du corps. Ils auraient du ajouter les ongles à leur liste chez Essence ! Pour dégradé des pigments sur vos doigts, appliquez une fine couche de top coat sur le premier tiers de l’ongle, puis trempez un applicateur mousse de fard à paupières dans les pigments. Tapotez sur le rebord du couvercle pour faire tomber l’excédent et appliquez sur la partie top coatée de l’ongle en remontant vers la lunule. Ainsi le plus gros des pigments sera concentré sur le bord libre, le reste se dégradera naturellement et harmonieusement sur le reste de l’ongle… Une couche de top coat pour sceller le pigment, qui est libre je le rappelle. Prévoyez un petit coton imprégné de dissolvant pour nettoyer le pinceau avant de le replonger dans son flacon, sinon, votre top coat transparent sera bientôt pailleté ! J’aime beaucoup le rendu (merci encore ma caille pour cette découverte !), ça ajoute un petit côté à la fois givré et brillant aux paillettes de I Don’t Give a Rotterdam ! et I Have a Herring Problem tout en cassant la géométrie créée par l’emploi du scotch.

Pour finir, voici une petite vue d’ensemble de ma manucure hommage. C’est mon apprenti photographe de fils qui est l’auteur de cette photo, j’espère que vous voudrez bien lui pardonner le léger flou (artistique ?) de son cliché. Personnellement, je suis plutôt fière de ce qu’il a fait du haut de ses six ans… Comme vous pouvez le voir, j’ai conservé les mêmes motifs sur les doigts, par contre, pour casser la symétrie, j’ai inversé les couleurs. Sur la main gauche (celle que je prends en photo pour les swatches), j’ai utilisé I Don’t Give a Rotterdam ! trois fois en base, alors que sur la main droite, c’est I Have a Herring Problem qui est en supériorité de ton.

I Don’t Give a Rotterdam ! // I Have a Herring Problem (collection Holland) par OPI : base coat, 3 couches, top coat

Oh my God, c’est un jelly ! // Vodka & Caviar (OPI)

Depuis le début de mon addiction qui a commencé le mois où j’ai passé quatre commandes chez Transdesign (sic !), j’entends parler de Vodka & Caviar. C’est selon une de mes copines qui ne porte QUE du rouge et QUE de l’OPI sa teinte chouchou entre toutes. Jusqu’à présent, je ne m’étais pas penchée plus que ça sur son cas parce que, oui, le rouge c’est chic, c’est féminin, c’est indémodable, mais à vue d’œil, celui-ci ressemblait beaucoup à quelques autres de ma collection. Puis, j’ai profité des soldes chez Sephora et il a de suite attiré mon attention quand je l’ai eu entre les mains. J’ai fait bouger la matière dans le flacon pour mieux l’apprécier, comme on le fait d’un bon verre de vin, et là… Révélation… C’est un sorbet ! Vous commencez à connaître mon adoration pour ce genre de fini, surtout quand ce dernier est signé OPI. C’est la perfection en flacon : une couleur intense, un temps de séchage express, une brillance miroir et une tenue sans faille. Je vais commencer à regretter de l’avoir snobé si longtemps ce petit là… Vous aimez le rouge ? Vous aimez l’effet de transparence ? Vous pouvez d’ores et déjà inscrire Vodka & Caviar sur votre wish-list, il mérite amplement tout le bien qu’on dit de lui.

Vous avez craqué sur Vodka & Caviar ? Si vous n’avez pas encore joué, vous avez jusqu’à ce soir minuit pour tenter de le remporter en participant au concours “Essie ou OPI ? A vous de choisir !”

Vodka & Caviar (collection Russian) par OPI : base coat, 2 couches, top coat
En accent nail, les pois sont réalisés à l’aide du vernis blanc du Duo French Manucure Pro (Agnès B.) et du 304 Silver Chrome (Kiko)