Gracieuse "Ballerina" (A England)

Je traine pour vous présenter cette collection que je me suis pourtant empressée d’acheter le jour de sa sortie… Vous avez vu des dizaines de swatches mais je ne pouvais pas faire l’impasse sur la gracieuse "Ballerina" de cette marque que j’aime tellement ! Après la magnifique collection Burne-Jones Dream, Adina Bodana revient cette fois avec quatre vernis holographiques dans des tons pastel inspirés de la danseuse de ballet britannique Margot Fonteyn.

Her Rose Adagio (A England)
Her Rose Adagio (A England)Her Rose Adagio (A England)Her Rose Adagio est un rose pâle holographique qui penche vers le pêche. Cette couleur très douce et féminine a un petit côté suranné à la fois élégant et très romantique.

Encore Margot (A England) // Fonteyn (A England)Au premier abord, j’ai cru que j’avais reçu les mêmes vernis. Mais non, Fonteyn et Encore Margot sont bien différents. Certaines diront qu’ils sont trop proches pour avoir envie d’acheter les deux ou que c’est une folie de sortir deux vernis quasi identiques dans une même collection. Ça serait oublier le plaisir que prend Adina à jouer avec la subtilité des nuances… Souvenez-vous de Camelot, le noir-noir et Lancelot, le noir avec une pointe de rouge ! Ou encore la collection des Gothic Beauties !

Encore Margot (A England) Encore Margot (A England) Encore Margot (A England)Encore Margot est un gris argenté holographique. Si je pinaillais, je dirais que c’est un gris froid aux trèèèès légers sous-tons bleutés. Ce n’est pas mon préféré de la bande, je lui préfère Fonteyn, mais c’est un joli vernis à avoir si vous ne possédez pas encore d’holo argenté.

Fonteyn (A England)Fonteyn (A England)Fonteyn (A England)Fonteyn (A England)Fonteyn est un lilas holographique dilué aux reflets lavande. C’est très floral comme description n’est-ce pas ? :) Comme dans Princess Tears, on retrouve ce très léger voile qui se réveille dès que le soleil vient caresser la surface des ongles. Gros coup de cœur pour ce vernis tout en tendresse !

Dancing With Nureyev (A England)Dancing With Nureyev (A England)Dancing With Nureyev (A England) Dancing With Nureyev (A England) Dancing With Nureyev (A England)Dancing With Nureyev est un bleu grisé holographique avec une petite note métallisée violette. Un peu comme Rose Bower et Briarwood ! Vous avez vu ses reflets ? Incontestablement, Dancing With Nureyev est la teinte emblématique de cette collection, la plus vibrante et la plus éloignée des trois autres vernis "Ballerina"…

Opaques en deux couches (on pourrait les poser en une seule), on retrouve une nouvelle fois les ingrédients qui font la qualité des vernis A England : des reflets holographiques subtils, des teintes travaillées, une collection empreinte d’Art et d’Histoire. "Ballerina" rime sans conteste avec finesse, élégance et douceur !

Shopping : Pshiiit Boutique // 9EUR les 11ml

Her Rose Adagio, Encore Margot, Fonteyn, Dancing With Nureyev (collection Ballerina) par A England : base, deux couches, top coat

Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish)

Le week-end dernier, en plein swatchathon de vernis divers et variés, je me suis replongée avec émotion dans mon tiroir de vernis A England et j’ai eu une envie folle de porter Saint George. Le seul, l’unique, le tellement canon vert holographique aux reflets bleutés de la collection The Legend. Je vous l’accorde, ce n’est pas une nouveauté mais c’est une pépite à avoir dans sa vernithèque sans l’ombre d’un doute !

Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish)Je ne suis pas là pour vous refaire une description de Saint George, je voulais vous montrer une association que je trouve plutôt sympa en vous présentant un top coat à paillettes qui n’a pas encore eu son heure de gloire par ici, j’ai nommé Freeze Machine d’Enchanted Polish.

Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish)On voit beaucoup Freeze Machine posé sur du noir ou du bleu foncé et c’est vrai que c’est une solution qui permet de bien se rendre compte de la multitude de paillettes suspendues dans cette base transparente. Freeze Machine, c’est… Une pincée de la poudre holographique de Djinn in a Bottle, des petites paillettes bleues, des paillettes hexagonales et carrées dans les tons de bleu/vert/jaune et des paillettes "déchiquetées" iridescentes. Bien sûr, comme on parle de vernis enchantés, ce petit combo prend des reflets complètement fous en fonction de la luminosité !

Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish) Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish) Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish)J’ai donc dégradé Freeze Machine de la lunule vers le bord libre directement avec le pinceau. C’est une technique très simple à reproduire et dont je ne me lasse vraiment pas. A chaque fois le résultat est à la hauteur de mes espérances. Ici, j’aime particulièrement le côté "je me montre, ah non, finalement, je me cache" des paillettes de Freeze Machine. Et alors en plein soleil !! <3 Voilà pour le petit billet rapide de ce dimanche ensoleillé. Vous avez vu la nouvelle bannière ? Ce doit être l’effet anniversaire. ^^ Le blog va bientôt souffler ses trois bougies et à force de préparer la petite fiesta qu’il y a aura bientôt ici, j’ai eu envie de changement ! Je vous souhaite une bonne fin de week-end sous le soleil et je vous dis à très vite.

Quand Saint George (A England) rencontre Freeze Machine (Enchanted Polish)Saint George (collection The Legend) par A England // Freeze Machine (collection Love a Lot of Glitter) par Enchanted Polish

J’ai testé pour vous… Commander ses vernis sur Ciel mon Vernis !

Il y a quelques semaines ouvrait une nouvelle boutique en ligne de vernis à ongles : Ciel mon Vernis. C’est Pauline de Blog en Beauté qui se cache derrière. Pauline m’avait proposé de recevoir un colis test pour vous en faire une revue sur le blog, mais j’ai gentiment décliné pour pouvoir commander en toute liberté et vous proposer un petit compte-rendu de mes impressions de commande. Je commence par vous faire un petit topo sur la manucure du jour…
Sappir (LVX) Sappir (LVX) Sappir (LVX)En base de ce nail-art, j’ai utilisé Sappir de la marque LVX, 5-Free, Cruelty free et Vegan. LVX (qui signifie "lumière" en latin), j’en avais entendu parler sans que cette marque ne m’attire plus que ça. Une fois sur la boutique, j’ai craqué sur cette teinte tout simplement parce que Pauline en avait parlé sur son propre blog. Dans sa jolie boîte noire et argentée, le flacon se présente comme les vernis Chanel avec un capot de protection que l’on soulève pour accéder au bouchon. C’est un très bel objet, classe et luxueux. A l’ouverture, le pinceau doit subir une petite coupe, plusieurs poils rebiquent. C’est un peu décevant, à ce prix là, j’attends d’acheter un produit à la qualité irréprochable. Hormis ce souci, l’application est parfaite, le vernis est opaque en deux couches et la couleur est très subtile et raffinée. Sappir est un vernis métallisé qui oscille entre le bleu marine fumé et le violet en fonction de la luminosité.

Sappir (LVX) Sappir (LVX) Sappir (LVX)Je l’ai ensuite agrémenté d’un petit accent nail en saupoudrant des paillettes libres argentées sur mon top coat encore frais. Puis j’ai ajouté un charme "Camélia" argenté que j’ai fixé avec un point de top coat. Je trouve le résultat fin et délicat. J’ai beaucoup aimé porter cette manucure. Concernant Sappir, attention à la base que vous utilisez. La première fois, je l’ai porté avec ma base pour ongles naturels OPI (qui n’est pas réputée chez moi protéger des pigments un peu costauds) et j’ai fini avec les ongles… Oranges ! (comme mes photos d’ailleurs, LOLILOL, pardon, pardon, promis, je ferai mieux dans mon prochain billet ^^) Le choc ! Je l’ai porté une nouvelle fois avec ma base Essie chouchou (la First Base) et là rien, nickel. Donc attention avec ce vernis très pigmenté, choisissez une base qui a fait ses preuves !

J'ai testé pour vous... Commander ses vernis sur Ciel mon Vernis !Et cette commande alors, ça donne quoi ? Déjà la boutique en elle-même est un plaisir pour les yeux, à l’image de ce qu’on a l’habitude de voir sur le blog de Pauline. C’est épuré, classe, rien ne dépasse ! J’ai commencé à écrire ce billet en février (hum, hum) et à l’époque, on trouvait une douzaine de vernis de la marque LVX et la marque Priti NYC. Je suis absolument fan de cette marque (je vous en avais parlé ici) que je surveille depuis quelques années maintenant. Les frais de port sont tellement fous que j’attendais avec impatience de pouvoir les trouver en France. Bon, là, je dois avouer que je reste un peu sur ma faim puisqu’on ne trouve que 3 références dans la boutique parmi les dizaines que compte Priti NYC à son catalogue (et pourtant leurs vernis bleus sont tellement joliiiiiiis !). Espérons que Pauline puisse rapidement développer cette marque qui est topissime. A l’heure d’aujourd’hui, on trouve en plus la marque australienne Kester Black et les marques qu’on trouve déjà sur la plupart des autres e-shops français : A England, NCLA et China Glaze. A côté de ça, on trouve des accessoires nail art : des charms, des studs, des strass, des plaques de stamping de la marque MoYou London, des accessoires NA, des bagues ainsi qu’un article un peu incongru/rigolo, une protection d’écran galaxy pour iPhone. Bref, il y a de quoi faire sur cette boutique. Petit point noir, les visuels de certains produits en très gros plans auraient mérité d’être photographié en plans plus larges. L’esthétisme oui, mais pas au détriment de l’expérience shopping. Je ne sais pas vous mais moi, j’aime savoir ce que j’achète ! :) Ma commande a été expédiée sous 48h et a rejoint ma boîte aux lettres trois jours plus tard. Je n’avais pas de numéro de suivi dans mon compte, je pense que Pauline avait oublié de le rentrer. Au déballage, les vernis sont au milieu de chips de polystyrène, des boudins d’air calent le tout. Dans un petit sachet en plastique, je trouve la jolie carte pelliculée "soft touch" et vernis sélectif 3D (pardon, pardon, c’est le métier qui ressort :P), mes charms et en petits cadeaux des guides french manucure et un bonbon (sur lequel mon fils s’est littéralement jeté "Oh des Têtes Brûlées, trop cooooooool !"). Depuis ma commande, j’ai vu que les vernis étaient emballés dans du papier de soie fermé avec un ruban de satin noir…

Voilà pour mon petit compte-rendu les filles… Vous connaissiez les vernis de la marque LVX ? Et la boutique ?

Shopping : Ciel Mon Vernis !
> Sappir (LVX) // 16EUR les 15ml
> Charms Camelia Silver // 1,50EUR les 5 pièces

Manucure Camelia réalisée avec Sappir par LVX // Paillettes libres (pour les yeux, les lèvres et le corps) Crystalliced teinte 02 Diamond Dust par Essence // Charm Camelia Silver

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !

Vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle : Monoprix lance sa propre gamme de vernis à petit prix ! Il y a eu tout plein de swatches divers et variés sur la blogosphère et comme l’agence a envoyé les mêmes coloris aux blogueuses, je me suis dit que ça serait plus sympa de vous les montrer directement avec un petit nail art sauce ethnique…

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !Parmi les 48 teintes (certaines permanentes, d’autres éphémères que vous trouverez au gré des saisons, sans compter les soins), vous trouverez :
> Rouge Grenade* : un rouge à la texture jelly qui colore joliment les ongles dès la première couche mais qui ne sera opaque qu’à la troisième.
> Beige Rosé* : un beige… Rosé ! :) En toute franchise, je ne trouve pas cette couleur très heureuse. Je ne la porterais pas seule parce que je la trouve à la fois terne et pas super folichonne. Mais tous les goûts sont dans la nature et s’il ne me plaît pas à moi, il plaira sans doute à d’autres. En attendant, ça n’empêche pas Beige Rosé de parfaitement s’appliquer en deux couches et d’être super brillant même sans top coat.
> Indigo* : un bleu moyen très lumineux qui, comme vous vous en doutez certainement, est mon chouchou de cette sélection.
> Mauve* : un violet grisé du même acabit que Beige Rosé ! Brillant et couvrant en deux couches.

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique ! Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique ! Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique ! Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !Quand je les ai vus tous ensemble, je me suis dit que ça pourrait être sympa de faire un petit nail art tout simple à base de scotch et de liner noir. Du coup, j’ai appliqué  Beige Rosé sur l’ensemble de mes ongles (sauf sur l’annulaire où j’ai simplement posé Mauve avec un stud doré) et j’ai fait un premier gros triangle de Rouge Grenade avec quelques morceaux de scotch. J’ai ensuite dessiné un plus petit triangle avec Indigo et un liner court. Avec un liner plus long cette fois-ci j’ai délimité mes triangles en noir et j’ai ajouté des petites lignes verticales façon franges indiennes.

Pinceaux Liner (Born Pretty Store)Je profite de ce billet pour vous faire un petit zoom sur les liners Born Pretty Store* que j’ai reçus il y a quelques semaines déjà ! Le tout premier à gauche est un liner court qui tient presque du pinceau de détail à vrai dire. Pour ce nail art, il m’a servi à dessiner et remplir mon petit triangle bleu. Celui du centre mériterait une coupe de poils pour être davantage précis mais une fois passé chez le coiffeur NPA, il sera parfait. Enfin celui sur la droite, le plus long est mon préféré. C’est lui qui remplace feu mon nail art pen Models Own qui a tout séché dans son flacon pour cause d’utilisation intensive. Pour un noir bien noir, j’utilise mon Konad et ce liner là donc. Alors, certes, on ne parle pas de la qualité des pinceaux Roubloff mais pour une passionnée de nail-art, je trouve qu’ils font du très bon boulot pour un tarif carrément abordable : 1,99$ les trois !!! N’oubliez pas qu’avec mon code FBL91, vous bénéficiez de 10% de remise et de la livraison gratuite. (clic clic affiliation vers le site de BPS)

Les vernis Monoprix se déclinent à la sauce ethnique !Pour en revenir aux vernis Monop’ Make Up, les couleurs sont certes basiques mais permettent de craquer pour des vernis de bonne qualité sans culpabiliser ! Et vous ? Vous les avez déjà repérés ? L’un d’entre eux s’est-il déjà glissé dans votre chariot de courses entre le pot de Nutella (indispensable ^^) et la botte de carottes (pour équilibrer :D) ?

Shopping : Monoprix // 2,99EUR les 5ml

Manucure sauce ethnique réalisée avec 11 Beige Rosé, 15 Rouge Grenade, 20 Mauve et 21 Indigo par Monoprix // Noir (Konad) et pinceau liner (Born Pretty Store)

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération.

Tour d’horizon // Les vernis "holo" de la collection printemps ILNP

Aujourd’hui, je vous présente les nouveautés holographiques que j’ai ajoutées à mon panier lors de ma dernière commande groupée (encore !) sur l’e-shop I Love Nail Polish (ILNP pour les intimes). Des coups de coeur, des semi-déceptions, je vous dis tout, tout, tout sur (noooooon ! :P) mes vernis !

Music Box, c’est LE vernis que j’attendais désespérément quand j’ai commencé à le voir fleurir sur les blogs. Un joli bleu pastel qui appelle le printemps de toutes ses forces. Et puis, je l’ai eu dans les mains, je l’ai posé sur mes ongles et c’est un peu la déception. Son petit côté grisé le rend trop terne à mon goût. Ses particules holographiques restent relativement discrètes, il ne faut donc pas compter sur elles pour qu’elles le réveillent. Nope, Music Box, ce n’est pas "love at first sight" entre nous… Une première chez ILNP ! Du coup, j’ai tenté de le sauver en l’affublant d’un nail-art fleur de cerisier, mais rien n’y fait. La preuve, il a déjà rejoint la vernithèque de ma copine Stéphanie du blog De Tout et de Rien qui préfère les holos tout doux. Dans les mêmes tons en dix fois plus vibrant, je suis tombée raide dingue du Holo in One de Catrice que Camille a shoppé pour moi en Allemagne. Encore une fois, voici la preuve qu’en matière de vernis, tous les goûts sont dans la nature !

Vient ensuite Mega, l’argenté 100% Spectraflair ! Vous le voyez là en lumière naturelle, sans le petit rayon de soleil qui va vous éclater les rétines. Ce petit là est une bombe en flacon, si vous n’avez pas d’holo argent (ce qui était mon cas, croyez-le ou non), je vous encourage à vous jeter dessus : application parfaite (sans base à l’eau), opaque en deux couches, séchage rapide. En plus d’être canon, Mega a tout pour lui… :)

C’est au tour de Princeton et ses paillettes holo aux jolis reflets dorés de faire le show. Bon… Même remarques que pour Music Box, il est trop désaturé et pas assez holo pour faire chavirer mon coeur de NPA. Je le garde pour le moment mais il rejoindra sans doute un prochain vide Helmer.

Cerise sur le gâteau, voici Kings and Queens que j’ai commandé parce que ma copine Chiara l’a commandé aussi et que je n’étais pas sûre de réussir à lui envoyer en le découvrant. "Non, finalement, je le garde ! Tu ne m’en veux pas trop ?" ^^ Par précaution, je l’ai donc pris pour moi aussi et je dois bien avouer que sur ce coup là, j’ai eu le nez fin ! Gros gros gros coup de coeur pour ce violet aux sous tons rosés. C’est là qu’était le piège, je pensais ne pas l’aimer pour ça (étant fan de sa petite soeur bleutée Amanda HuginKiss). Et bien non, je déclenche l’alerte MUST-HAVE pour ce petit aux reflets incroyables et à l’application parfaite !

Vous avez craqué pour certaines références de cette nouvelle collection ? Lesquelles ? Ravie ou pas tout à fait ? Voilà, c’est tout pour aujourd’hui les filles. Désolée pour mon rythme de publication (au moins je fais honneur aux escargots de ma belle région Bourgogne ^^), ça me manque de n’être pas plus présente sur le blog. J’espère pouvoir faire mieux très vite ! Des bises <3

Shopping : > Sur la boutique en ligne de la marque ILNP // 10$ les 12ml
> Sur la Pshiiit Boutique, j’ai cru voir passer que les nouveautés de printemps seraient prochainement mises en ligne // 11,60EUR les 12ml

Music Box, Mega, Princeton et Kings and Queens (collection Printemps 2014) par ILNP : base, deux couches, top coat 

Nouveautés Essie // Hide and Go Chic, Truth or Flare et Ignite the Night

J’ai récemment fait l’acquisition de trois vernis Essie, dont deux font partie de la toute nouvelle collection printemps Hide & Go Chic… Ok, ok, titre mensonger, Ignite the Night n’est pas une nouveauté, mais elle en reste une pour moi. Ça compte ?

Hide and Go Chic, c’est le beau bleu qui donne son nom à la collection. Quand un bleu tire légèrement sur le vert, je suis absolument incapable de lui résister. Comme souvent avec Essie, les textures crèmes sont un vrai régal à appliquer. Celui-ci ne déroge pas à la règle ! Parfaitement couvrant en deux couches, il a fini hyper laqué (pas de top coat sur les photos, j’étais en mode "swatches sauvages").

Truth or Flare est un bleu grisé désaturé. Tout doux pour le printemps, il fait une base parfaite pour le nail art. Contrairement à son comparse, je l’ai trouvé un chouillat plus liquide. Ce n’est pas vraiment gênant, puisqu’on arrive tout de même à l’appliquer en deux couches. Il faut juste éviter de vouloir faire des couches trop épaisses. J’ai hésité à prendre le vert menthe Fashion Playground pour ses jolies micro-paillettes mais j’ai eu peur d’être déçue une fois le vernis posé (mais où sont les paillettes ? ^^). Du coup, je me suis rabattue sur Ignite the Night de la collection de cet hiver qui colle pile-poil à mes envies du moment. Et comme il se marie plutôt bien avec les deux autres, j’ai eu envie de les associer le temps d’un nail art !

Sur Truth or Flare, j’ai collé des petits morceaux de scotch pour former des triangles. Un à deux par ongle, tantôt sur le bord libre, tantôt sur la lunule, venant des bords de l’ongle, on laisse faire le hasard (hasard un peu étudié quand même histoire de ne pas avoir deux doigts parfaitement identiques). Une couche de top coat type Poshé pour sceller le motif et surtout pour lisser les surépaisseurs entre la base et les paillettes d’Ignite the Night et c’est fini !

Shopping : Collection disponible en exclusivité chez Monoprix // 11,90EUR les 13,5ml

Manucure "Triangulation" réalisée avec Hide and Go Chic et Truth or Flare (collection Printemps 2014 Hide and Go Chic) par Essie et Ignite the Night (collection Hiver 2013 Encrusted Treasure) par Essie

Bird on a Wire // Silver Touch gamme Crystallize (Gemey Maybelline)

Il y a deux semaines, je participais au tournage des prochains tuto-vidéos (teasinnnnng ^^) à paraître sur le site WeLoveNailArt.com. Promis, je vous reparle bientôt de cette formidable expérience, en attendant, vous pouvez aller jeter un oeil sur les tutos déjà parus et réalisés par les blopines TheQuicheGirl, Je suis Vernie, Glitter and Nails… Juste avant de quitter le studio, je suis repartie avec quelques vernis dont deux vernis de la gamme Crystallize, le vernis effet sable selon Gemey Maybelline.

Silver Touch* est un des six vernis parus le mois dernier. Je trouve ça chouette qu’une marque qu’on trouve en grande distribution surfe sur la tendance texturée. Comme son nom l’indique, Silver Touch est argenté sauf qu’il est un peu traître puisqu’en fait il tire légèrement sur le lilas. Ce n’est pas flagrant dans le flacon, mais ça le devient quand on le pose comme je l’ai fait à côté d’un vernis blanc. Le Light Up de la même gamme est un vrai argenté lui ! Personnellement, ses petites paillettes rondes, ses plus grosses paillettes hexagonales ainsi que son rendu final me font beaucoup penser au petit Anny After Dinner Show qui a fait fureur au printemps dernier. Bien plus en tout cas que les Kiko Sugar Mat que je trouve plus "bruts", moins scintillants !

La texture de Silver Touch est un peu épaisse et permet de l’appliquer en une seule couche. Une fois sec, le vernis prend un aspect mat. Bien sûr vous pouvez passer une couche de top coat ou exploiter l’effet mat/brillant dans un nail art pour jouer avec la texture. Pour ce NA, j’ai posé Cotton Buds de Butter London en accent nail. Je ne crois pas vous avoir parlé de ce blanc crème ? Il fait très bien son boulot mais je suis tellement dingue de mon Essie Blanc que j’ai beaucoup de mal à me faire à celui-ci. Je crois que je me suis trop bien habituée à le poser en une seul coup de pinceau grâce au pinceau large des Essie français. ^^ J’ai ensuite stampé le petit motif avec mon Noir Konad et la plaque Pro Collection 04 (MoYou).

Je suis sous le charme de Silver Touch. Côté tenue, j’ai pu le porter deux jours avant de voir un éclat sur un de mes ongles. Rien de catastrophique mais j’ai préféré changer de manucure (et puis j’avais mes petits ILNP qui m’attendaient :D). Pas d’illusion, il faudra passer par la case papillotes pour démaquiller vos ongles… Si vous craquez pour une autre des références de la gamme, les vernis ne sont pas tous faits sur le même moule. Je suis également repartie avec le beau Green Depth dont les paillettes sont beaucoup plus fines et dont l’effet 3D est par conséquent plus atténué. Ouvrez l’oeil au moment de faire votre sélection !

Shopping : En grandes surfaces // 3,80EUR les 7ml

Manucure "Bird on a Wire" réalisée avec 233 Silver Touch gamme Crystallize par Gemey Maybelline // En accent nail : Cotton Buds par Butter London et Noir par Konad // Plaque Pro Collection 04 par MoYou London

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

505 + 528 = Aurora // L’équation Ozotic par Picture Polish

Une des toutes premières marques à avoir fait trembler mon petit coeur de NPA (et mon porte-monnaie), c’est la marque Ozotic. A l’époque, seuls les blogueuses anglo-saxonnes faisaient des revues de ces merveilles multichromes. Pire, il n’existait pas de revendeur en France et j’avais du faire venir mes tout premiers précieux de l’e-shop Harlow and Co basé au Canada. Depuis, Ozotic a conquis le coeur des petites frenchies et pour notre plus grand malheur a tiré sa révérence il y a quelques semaines. Heureusement pour nous, sa petite soeur, la marque Picture Polish a l’air décidé à reprendre le flambeau le temps d’une édition limitée avec Aurora. Craquera, craquera pas ? J’ai beau être collectionneuse, je ne pense pas céder à la tentation puisque dans le ventre bien dodu de mon Helmer se cachent deux jolis Ozotic qui, une fois superposés, deviennent un dupe plutôt convaincant de la LE Picture Polish. Jugez plutôt…

Pour le plaisir des yeux, quelques photos des deux chéris les plus beaux du monde. Le cultissime 505 et son compagnon à paillettes, le 528.

Je n’ai pas tellement envie de vous faire des tonnes de blabla, je crois que les photos parlent d’elles-mêmes. Sur une couche épaisse de Licorice, j’ai posé une couche de 505 puis deux fines couches de 528. Je n’aurais jamais songé à associer deux multichromes entre eux, finalement, Picture Polish a bien fait de nous soumettre l’idée ! ^^

Shopping : Je suis méchante, je vous montre une manucure avec des vernis qui sont maintenant difficiles à trouver, néanmoins, Aurora (Picture Polish) est disponible en ce moment même en édition limitée sur l’e-shop de la marque (attention, les commandes sont limitées à un seul flacon par client) et auprès de ses revendeurs internationaux ! // 14AUS$ les 11ml

Manucure 505 + 528 = Aurora réalisée avec Licorice par Essie, 505 (collection Multichromatic) par Ozotic et 528 (collection Elytra) par Ozotic

Northern Lights (ILNP) + TC Glitter (Hema) + Salt n Peppa (Polish Me Silly)

Aujourd’hui, je commence par vous présenter un vernis que j’aime d’amour, aka Northern Lights de la marque I Love Nail Polish. Marque d’ailleurs bientôt en passe de devenir l’une des plus représentées dans ma vernithèque (oui "en passe", j’ai encore fauté lors des dernières pré-commandes et j’ai forcé mes copines à faire une commande groupée !) (J’ai honte !) (Même pas en fait ^^).

Northern Lights est un vernis métallisé aux reflets multichromes plutôt légers. Les reflets ne sont pas aussi déments qu’un Birefringence ou un Cygnus Loop, Northern Lights est plus timide mais il n’en reste pas moins fascinant. Opaque en deux couches et sans laisser de traces de pinceau, il passe d’un joli bleu canard à un violet profond en passant par un bleu marine.

J’ai eu envie de le funkiser un petit peu en utilisant un joli vernis offert par TheQuicheGirl (merciiiiii !) qui l’a ajouté à une commande de sucre pétillant (ne cherchez pas de lien, il n’y en a aucun :D). Glitter est un top coat dont la base noire translucide est saturée de paillettes holographiques. Il s’agit bien d’un top coat donc n’espérez pas qu’il soit couvrant. Par contre il apporte un joli côté "fumé" à une couleur de base, un peu à la manière du Rock Coat de Dior, les paillettes holo en plus ! J’ai donc réalisé un dégradé en appliquant ce petit sur les 3/4 de mes ongles avec une éponge à maquillage. Puis j’ai repassé une nouvelle couche sur la moitié seulement et j’ai appliqué une dernière couche juste sur le bout des ongles. Le résultat est tout doux comme j’aime et permet d’apprécier les deux vernis ensemble sans les dénaturer.


Après avoir fini ma manucure, je suis allée lire le billet de Pshiiit. J’ai vu le petit Seven Nation Army (SNA) que j’ai commandé et qu’elle me garde précieusement jusqu’à un prochain gros craquage sur sa boutique et j’ai eu envie de paillettes noires et blanches là maintenant tout de suite. Du coup, je me suis rabattue sur son cousin le joli Salt n Peppa (SnP) de Polish Me Silly (anciennement Lush Lacquer) que j’ai appliqué sur l’ensemble de mes ongles. Bon, bah, pas sûre que ce soit la meilleure idée du siècle ! ^^ On perd pas mal l’effet du dégradé fumé à cause des grosses paillettes de SnP qui sont biiiiiiiien moins fines que celles de SNA… Comme Camille-chou, j’aurais dû m’arrêter à l’étape 2 ! Vous en pensez quoi vous ? Vous criez au nailista faux-pas ?

Shopping :
> Northern Lights by ILNP, sur l’e-shop de la marque // 10$ les 12ml (attention vu le montant des frais de port pour 2 ou 3 vernis, je vous recommande de faire une grosse commande ou de vous grouper avec des copines)
> Top coat Glitter by Hema, en boutique ou sur l’e-shop de la marque //  3,25EUR les 11ml
> Salt n Peppa by Polish Me Silly (anciennement Lush Lacquer), Pshiiiit Boutique // 12EUR les 14ml

Manucure en trois temps réalisée avec Northern Lights par I Love Nail Polish (ILNP) : base, deux couches // Dégradé avec Top coat Glitter par Hema // Top coaté avec Salt n Peppa par Polish Me Silly

Ma manucure semi-permanente avec le kit Striplac (Alessandro)

Cela fait longtemps que je lorgne sur les vernis semi-permanents. Pas que j’ai viré ma cuti, non, non, mais je suis une éternelle curieuse ! Et avec le buzz fait autour de ces vernis qui n’auraient que des avantages, laissez-moi vous dire que je n’ai pas hésité très longtemps quand Sephora m’a proposé de tester le kit Striplac* by Alessandro. Pour vous parler de ce produit, j’ai décidé d’articuler ce billet sous forme de questions-réponses. C’est parti !

C’est quoi le kit Striplac ?
Le kit Striplac est un kit de démarrage contenant tout le matériel nécessaire pour réaliser une manucure semi-permanente à domicile. Dans la boîte, on trouve une lampe LED 6W, un vernis transparent Twin Coat qui fait office à la fois de base et de top coat, un vernis de couleur (un rouge intemporel "Secret Red"), des pads nettoyants, une lime à 4 faces, un repousse cuticules, une notice d’utilisation pour la lampe ainsi qu’un petit guide illustré pour réaliser sa première pose de vernis semi-permanent. Alessandro nous annonce une manucure qui tient jusqu’à 10 jours sans s’écailler et un retrait facile grâce à la technologie "Peel-Off". Mais ça on en reparle plus loin…

Le maniement de la lampe, ça m’impressionne un peu. Comment ça fonctionne ?
Avant de brancher la lampe sur le secteur, la première chose à faire est d’enlever le film de protection bleu qui en recouvre le socle. Et d’un coup, la nouvelle première chose à faire, c’est de lire le manuel fourni dans le kit ! :) Je lis rarement les notices, résultat, je me bats comme une miséreuse avec le matériel avant de comprendre comment ça fonctionne, hum… Sous l’appareil donc, il y a quatre petites pattes anti-dérapantes et quatre boutons plastiques que vous pouvez soulever (non, rien ne sert de tourner ^^) pour enlever le socle en un clin d’oeil. Cette manipulation vous permettra de faire vos pédicures, et, accessoirement enlever ce fameux film de protection. Voilà, vous savez tout ! Blague à part, le témoin rouge indique que la lampe est correctement branchée sur le secteur et prête à fonctionner. Le témoin bleu s’affiche lorsque vous sélectionnez une des trois durées de séchage : 10 secondes pour pré-durcir le vernis (sur le pouce par exemple) // 30 secondes pour un durcissement supplémentaire si vous souhaitez une tenue très longue durée // 60 secondes pour un durcissement normal de la couleur.

Concrètement, comment se passe la pose du vernis semi-permanent Striplac ?
Comme avant toute pose de vernis qu’il soit traditionnel ou semi-permanent, il faut commencer par démaquiller ses ongles, les limer puis repousser les cuticules. Cette dernière étape est très importante puisqu’elle permet de garantir une bonne tenue du vernis semi-permanent. Ensuite, on nettoie/dégraisse la surface des ongles en passant un petit coup de pad nettoyant et on passe aux choses sérieuses.

Après avoir appliqué une fine couche de Twin Coat sans toucher les cuticules ni la peau des bords de l’ongle, on passe sous la lampe pendant 60 secondes. D’abord quatre doigts, puis le pouce tout seul. Personnellement, j’ai fait ma manucure complète sur les quatre doigts de mes mains et j’ai géré les pouces à la fin. On recommence avec une première couche de couleur en faisant toujours attention que le vernis n’entre pas en contact avec la peau (si c’est le cas, un petit coup de bâtonnet de buis pour effacer les bavures), 60 secondes sous la lampe, une deuxième couche, 60 secondes et enfin une couche de Twin Coat en veillant à recouvrir le bord libre et de nouveau 60 secondes. Pour retirer la couche de dispersion, on nettoie les ongles avec un pad nettoyant et c’est fini !

As-tu des conseils pour bien réussir la pose ?
> Travaillez en fines couches, quitte à poser votre couleur en trois couches.
> Dans le manuel, il est bien dit de ne pas toucher le vernis entre deux couches. Vous vous doutez bien que je me suis mise en mode "prise la main dans le sac" et que j’ai évidement touché pour vérifier si oui ou non c’était sec. Ne le faites pas ! :) La surface reste collante, ne cherchez donc ni à la toucher, ni à l’essuyer, enchainez les étapes comme indiquées sur le manuel (hum hum ^^).
> Les pads fournis dans le kit sont bien utiles et sont délicatement parfumés à la pêche mais ça ne vaut pas le coup de réinvestir la prochaine fois. Un coton imbibé d’alcool fera tout aussi bien l’affaire et est plus économique !
> Lors de mon premier essai, mon vernis a rétracté. Comme avec une couche de Sèche Vite ou de Poshé pour certaines. Dé-gou-tée ! J’ai relu le manuel dans tous les sens et j’ai finalement trouvé la solution dans celui de la lampe. Au lieu de passer ma couche de base 60 secondes sous la lampe, je me suis contentée de la laisser 10 secondes.

Quand j’ai su que j’allais recevoir le kit, j’ai profité d’une commande chez Sephora pour ajouter à mon panier un autre vernis de couleur, Nude Parisienne, histoire de pousser le test un peu plus loin encore. Ma toute première pose, celle qui a rétracté…

Ça tient vraiment 10 jours ?
Je ne suis pas sûre d’être la meilleure testeuse du monde pour évaluer la tenue et la longévité des vernis Striplac. Pourquoi ? Parce que je reste une amoureuse inconditionnelle du vrai vernis, je suis trop habituée à changer ! Mais ce que je peux vous dire, c’est que j’ai posé Nude Parisienne et Secret Red que j’ai respectivement fait tenir 5 et 9 jours. Pour le premier, cette histoire de bords libres me dérangeait vraiment beaucoup et j’ai fini par titiller mes ongles en les portant à la bouche et en cherchant à décoller le vernis (bouuuuh pas bien !).

J’ai ensuite renouvelé l’expérience avec Secret Red en appliquant le petit secret que je vous livre plus haut et cette fois, j’ai gardé ma manucure pendant 9 jours sans accrocs, ni rayures et avec toujours autant de brillance qu’au premier jour. J’ai pris sur moi… Neuf jours !!! C’est la repousse qui a eu raison de mes ongles et l’effroyable envie de changer de couleur. A condition de ne pas chipoter avec vos ongles en grattant les côtés ou en les portant à la bouche (réflexe d’ancienne rongeuse), Striplac tient sa promesse ! D’ailleurs, ce test m’aura permis de me rendre compte que le changement régulier de vernis fait incontestablement partie de ma thérapie personnelle pour ne pas replonger. Avec le semi-permanent, je me lasse de la couleur et du coup je grignote dans l’espoir d’abimer pour changer. C’est grave docteur ? :P

Comment se passe le retrait ? Est-ce que Striplac abime les ongles ?
Dans mon petit panier shopping Sephora, en plus de Nude Parisienne, j’ai ajouté l’activateur de Peel-Off. Je ne savais pas si j’allais en avoir besoin mais très franchement, ce qui me faisait peur dans l’idée de poser du vernis semi-permanent, c’était le retrait. Pas envie d’abimer mes ongles durablement, j’ai donc préféré jouer la sécurité.

C’est d’ailleurs pour sa technologie "Peel-Off" que j’ai décidé de tester le kit Striplac et aucun autre. En effet, les vernis Striplac ont la particularité de se retirer en grattant sur le bord de l’ongle et en décollant le vernis par plaque entière. Toujours moins pire qu’un bain prolongé dans une solution de dépose, d’un grattage intensif au bâtonnet de buis puis d’un ponçage en bonne et due forme non ? J’ai enlevé Nude Parisienne après 5 jours et Alessandro précise bien dans son manuel que ses vernis semi-permanents ne sont pas faits pour être retirés si vite après la pose. La marque recommande donc pour les changements réguliers et les ongles secs d’utiliser impérativement l’activateur Peel-Off. Comme d’habitude, je n’en ai fait qu’à ma tête et j’ai commencé par décoller le vernis sur mon auriculaire et là, paf, une partie de la kératine de l’ongle s’est détachée avec le vernis.

Je n’ai pas poussé plus loin mes expérimentations et j’ai tout de suite appliqué l’activateur sur les côtés de mes autres ongles. Après 2-3 minutes, le vernis s’est décollé comme par magie, sans abimer mes ongles cette fois. Avec Secret Red, je n’ai rencontré aucun souci. Après 9 jours de pose, le vernis s’est détaché sans que j’ai besoin d’avoir recours à l’activateur. Néanmoins, je vous conseille fortement de vous équiper de ce petit flacon, notamment si vous avez les ongles fragiles (cassants, secs, dédoublés) et quoi qu’il en soit de les bichonner avec vos soins préférés !

10 jours sans la moindre petite fantaisie sur mes ongles ? Impossible !
J’ai vu des tutos sur Internet qui montrent comment réaliser un dégradé avec ce type de vernis. Pourquoi pas, mais la texture/le fini des vernis Striplac me font penser que c’est difficilement réalisable pour une jeune femme non professionnelle. Sans compter que Alessandro ne parle même pas de cette possibilité dans son guide d’utilisation… Pour les inconditionnelles du nail-art, je pense que rien ne vous empêche de faire un petit dégradé de paillettes sur le Twin Coat (après avoir enlevé la couche de dispersion avec un pad nettoyant) ou un motif au scotch avec un vernis traditionnel puis de sceller le tout avec votre top coat habituel. Je n’ai pas essayé par crainte des sur-épaisseurs et parce que je voulais tester le produit dans de bonnes conditions, mais je le ferai à l’occasion. Surtout, ça peut venir mettre un peu de fantaisie aux couleurs pour le moment très basiques proposées par Sephora. A l’étranger, Alessandro propose une plus large gamme de couleurs, espérons que ça arrive bientôt chez nous aussi !

Où acheter le kit Striplac par Alessandro ?
Le kit est disponible en exclusivité chez Sephora pour 99,90EUR. Je vous conseille d’attendre de recevoir un bon -10% ou -20% pour craquer parce que mine de rien, c’est un budget ! Il y a d’ailleurs 20% de remise actuellement et ce jusqu’au 17 février prochain avec le code SVALG. Pour essayer l’une des 10 teintes disponibles actuellement, il faudra débourser 17EUR le flacon de 8ml. Pour l’indispensable (à mon sens) activateur Peel Off, comptez 9EUR les 8ml.

Verdict final ?
Comme je le dis plus haut, je ne pense pas devenir une inconditionnelle du vernis semi-permanent. Cela me freine trop dans mes "habitudes ongulaires" que ce soit en terme de fréquence de changements ou en terme de couleurs/finis/paillettes/décorations/funkytude (si, si ^^). Néanmoins, c’est une solution qui me semble plutôt idéale pour les pédicures ou pour les départs en vacances quand on cherche à avoir des mains soignées sans vouloir s’encombrer de vernis et tout l’attirail qui va avec… Voilà ce que je peux vous dire sur le kit Striplac by Alessandro. Si par hasard, je n’ai pas été assez précise, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaires, je me ferai un plaisir de répondre à vos interrogations. A très bientôt les filles !

* Produit(s) envoyé(s) par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération